CHRONIQUE – 9 mois ou presque… Épisode 20

chronique9moisoupresqueÉ20

LE STRESS. Le foutu stress!

Du moment où tu apprends à ton entourage l’heureux événement, tout le monde se passe le mot pour te répéter la même chose

Tiens-toi loin du stress, c’est nocif pour ton bébé!

HA. HA.

Attends minute. Ma vie entière est un stress et encore plus depuis que je dois préparer mon futur en fonction de l’être humain qui s’en vient :

chronique9moisoupresqueÉ20

  • Calculee le budget moyen des 18 prochaines années : je stresse.
  • Faire le compte de ce qui me reste des articles d’Éliott et je réalise que je dois tout racheter l’essentiel de nouveau-né : je stresse.
  • Déménager pour plus grand, mais mon bail se termine en juillet et j’accouche début avril. Je suis donc ben ben stressée de revenir avec 2 enfants dans mon petit 4 1/2 une chambre fermée et d’organiser le tout (sans compter que la belle-mère débarque de France pour 3 semaines en mai) : je vomis de stress.

Don’t worry, be happy

Je pourrais continuer longtemps dans cette lignée, mais je pense que tu as compris. Alors, je fais quoi? Comment est-ce que je suis censée rassembler tous mes chakras, gérer mon terrible two, trouver la force d’être moyennement agréable au travail et prendre le temps de méditer chaque fois que mon foie décide de faire une crise caractérielle?

Quand est-ce que le GCBS ( gros cr*** de bon sens) a mentionné qu’il était totalement logique de stresser les futures mères en leur imposant de ne pas stresser pendant l’événement le plus stressant d’une vie?!

Va dire à un funambule en plein milieu de sa traversée entre deux buildings de New York que son harnais de sécurité a brisé en chemin et que le vent s’est soudainement levé à 80 km/h…

Mais surtout Paul, stresse-toi pas! Continue ton chemin relax, respire et détends-toi, mais SURTOUT NE STRESS PAS!


En mode Instagrano

Photo © Peathegee Inc/Blend Images/Corbis

Dans l’ère où le mode de vie sain est devenu une fixation dans la société, tu te dis que ça ne doit pas être si compliqué de faire comme les instagrameuses et d’adopter les smoothies repas 100% organiques, prendre 2h de pause au travail pour aller faire sa séance de yoga sur le bord de la plage et finir ta journée dans un bain relaxant avec ton enfant à qui tu apprends le massage détente et la connexion avec sa future petite sœur à travers ta bedaine. Le tout avec un magnifique parfum ambiant de lavande.

Sauf que…

la réalité te rattrape assez rapidement quand ta journée commence avec 2h de retard parce que ton enfant a décidé de te faire comprendre que ça ne lui tentait pas de déjeuner avec un smoothie en déversant le contenu sur le divan (divan que tu as d’ailleurs lavé la veille)!

Pis là, je ne parle pas du fait qu’il y a approximativement 75% de chance que tu annules ta séance de yoga après ton travail, parce qu’avec le peu d’énergie qu’il te reste, tu préfères rentrer directement à la maison pour faire la sieste et essayer de convaincre ton chum de finir le boulot plus tôt pour qu’il s’occupe d’aller chercher le petit à la garderie.

Bref, t’abandonnes rapidement ton nouveau mode de vie grano et t’angoisses parce que tu n’as pas le temps ni l’énergie de prendre le temps de ne pas stresser…

chronique9moisoupresqueÉ20

Mais bon, la volonté est là, il n’y a pas de doute.


Bedaine et math

Ce qui est fascinant aussi, c’est que plus tu avances dans ta grossesse, plus le facteur stress devient important. On peut même le multiplier par deux pour chaque enfant dans le décor. Partant du principe que c’est ta première grossesse, les premiers mois sont plutôt relax. C’est quand tu arrives proche de ton terme que tu commences à capoter. Parce que c’est un classique : tout le monde te dit d’en profiter, que 9 mois ça passe très vite.

chronique9moisoupresqueÉ20

Toi, la seule chose dont tu veux (c’est beau la naïveté), c’est de sauter les étapes pour sentir ton bébé bouger, pour avoir la grosse bedaine bien ronde, etc.

Et quand tu approches de la fin, c’est à ce moment que ça frappe : tu n’as effectivement pas vu les mois passer et dans moins de deux, ta progéniture sera dans tes bras, alors qu’il n’y a rien de prêt…

La chambre, les articles, ton sac de maternité, RIEN! Donc, l’anxiété embarque. Puisque tout le monde te dit de relaxer, parce que le stress est un élément déclencheur du travail, t’essaies au maximum de ne pas laisser les angoisses prendre le dessus pour te laisser le temps de tout finaliser avant d’accoucher… entre deux crises de panique.


Aléas de la vie

Effectivement, il ne me reste que 6 semaines (exactement dans le calendrier, si elle n’arrive pas deux semaines plus tôt comme mon garçon, ou deux semaines plus tard pour se faire attendre) avant l’arrivée de ma petite Lou. Et si je profite de ce merveilleux mardi matin très, très tôt (4h26 du matin… allo l’insomnie!), c’est justement parce que cette semaine, mon facteur stress est à 15/10 en raison des imprévus auxquels mon conjoint et moi sommes confrontés. Parce que dans la vie, parfois, les choses ne s’imbriquent pas comme on le souhaiterait…

J’en ai marre de me faire dire de me relaxer et d’arrêter de stresser, alors que c’est pratiquement impossible que j’ordonne à mon cerveau de ne pas s’inquiéter de l’organisation des quatre prochains mois… jusqu’au déménagement.

Courtesy of Beyonce.com
Courtesy of Beyonce.com

Bref, parce que je ne suis sûrement pas la seule femme enceinte qui vit ce que je vis présentement, je vous dis, les filles:

N’arrêtez pas de stresser, parce que c’est physiquement impossible. Par contre, prenez le temps de choisir vos priorités et allez-y un problème à la fois.

De toute façon, le temps arrange bien des choses et beaucoup de solutions vont venir naturellement sans avoir à les chercher. Une journée à la fois et un problème à la fois, le tout rentrera dans l’ordre et votre bébé ira très bien.

La suite… Jeudi prochain!

Pour lire les épisodes précédents, c’est ici:  Épisode 1 Épisode 2 Épisode 3 Épisode 4Épisode 5 Épisode 6 Épisode 7Épisode 8 Épisode 9 Épisode 10 Épisode 11 Épisode 12 Épisode 13 Épisode 14Épisode 15 Épisode 16 Épisode 17Épisode 18 Épisode 19