CHRONIQUE – 9 mois ou presque… Épisode 2

Mon gars a eu 3x la diarrhée, aujourd’hui, et a profité de ma pause pipi pour enlever sa couche (comme un grand!) et utiliser son contenu pour changer la tapisserie du salon en oeuvre d’art abstrait, intitulée :

Le désespoir d’une mère chapitre 36 : Mon dessin de merde

Si le test s’avère positif, aussi fort que je désire un autre enfant, je me dis que ça serait l’enfer!

Imaginez ce que deux morveux seraient capables de faire ensemble comme plan diabolique… Une conspiration, rien de moins. Je ne serais jamais capable de tout gérer.

Je deviendrais comme ces clichés de femmes cernées jusqu’aux genoux, les cheveux aussi brillant que les foins, habillées avec le fond de garde-robe, soit de chandails tachés de café, de jeans tachés de vomis et de soutifs d’allaitement.

Comme je n’aurais plus le temps d’aller au gym, je collectionnerais les kilos en trop. Pas que j’étais jadis une adepte de sports, mais là, on oublie même l’ombre d’une motivation, si jamais l’envie de devenir FitMom me prenait.

Les ébats sensuels et enflammés se feront aussi souvent qu’on trouve un billet de 50$ dehors… soit une fois aux quatre lunes rouges. On va se contenter de « p’tites vites » entre deux brassés de lavage, en espérant que les monstres restent captivés une 15 fois par leur film préféré.

9moisoupresqueÉ2-4

Sinon, nous nous épaulerons chacun notre tour à occuper les enfants le temps que l’autre puisse prendre une douche à la chandelle, en tête à tête avec… son corps!

J’ai peur de ne plus être capable d’entretenir ma vie de couple, d’avoir assez de temps pour chacun des enfants et avoir encore de l’énergie pour satisfaire ma vie de famille et une éventuelle carrière épanouie.

Je panique.


Le verdict

Je regarde le test, deux lignes roses… Positif ?!

J’ai l’image de Britney Spears qui se rase la tête… Mais, je n’ai pas de tondeuse. Merde!

Attend minute là… je suis enceinte !? OH .MON .DIEU !! Un deuxième enfant !

Je souris et les larmes coulent. Si ce n’était pas que je venais d’uriner, je me serais fait pipi dessus. Je suis surprise, heureuse, rassurée (ça explique mes sautes d’humeur et donc que je ne suis pas bipolaire), mais je panique.

Comment je vais le dire à mon chum ? Est-ce qu’il voulait vraiment un autre enfant ?

Peu importe, la crevette a fait son chemin et ce n’est plus vraiment le temps d’analyser, il va falloir l’élever. LES élever, ou les vendre… on verra. Alors mets tes couilles ma fille, parce qu’il faut que tu lui dises même si t’as peur que ça change votre relation (éternelle insécure que je suis…)


L’annonce

Je pense à lui écrire une lettre ayant pour narrateur la petite crevette qui demande une place dans son cœur et dans son petit 4 et demi, 1 chambre fermée, qui se partage déjà avec Éliott, 2 ans et Juju, 10 ans. Le tout avec une touche d’humour pour faire passer la pilule. Non, il est à la maison et je suis autant poker face que les émojis sur ton téléphone.

Ok. À Go, on sort de la toilette toi et moi, crevette, et on lui dit ensemble. Tu es aussi impliquée que moi dans cette histoire, alors assume !!

Je sors, tourne le coin de la cuisine et je tombe face à face avec tu sais qui… Eh merde! Il me regarde et me dit sur un ton enjoué :

Mon amour ! Je viens de finir de payer toutes les dettes et les retards qu’ont avait, ON EST LIBRE !

Ça tombe bien, parce qu’on a une autre dette qui vient de débarquer pour les 18 prochaines années, minimum. Je me mets à pleurer comme mon terrible two qui perd sa suce, j’essaie d’en placer une, mais impossible de parler à travers mes sanglots. Mon chum me fixe un peu embêté, il réfléchi et se met à rire… Je ne comprends pas ce qui se passe et je le regarde perplexe. Il me dit : « T’es enceinte ! »

Ma face devait sûrement dire quelque chose dans le genre « pourquoi tu ris ? Tu n’es pas fâché ? »


Un de plus ou de moins…

Photo : S A R A H X S H A R P, Unsplash

Mon chum, je l’ai bien choisi. Il est parfait dans son imperfection. Il me prend dans ses bras et comme s’il avait lu dans mes pensées, me rassure en me disant :

Je suis super content ! Je capote ! Un autre bébé, wow !

Et il ajoute :

Mon 7enfant. Rendu là, un de plus ou de moins… les autres vont être super heureux !

La suite… jeudi prochain !

Pour lire (ou relire) l’Épisode 1, c’est par ici…