CHRONIQUE – 9 mois ou presque… Épisode 15

chronique9moisoupresqueÉ15

On va se parler des vraies affaires… Parce que ça fait un bout qu’on le sait (du moins je l’espère) que la cigogne ne dépose pas un panier ayant pour contenu une jolie petite créature aux joues roses et au nez morvant devant la porte.

Ceci tant dit, j’ai la forte impression que nous avons tendance à oublier de parler de sexualité de manière brute. Je comprends cependant qu’il peut y avoir un côté maternel et/ou pudique dans le principe de porter un enfant. Mais dans les faits, ce dernier ne va pas naître en criant aux médecins :

 Hey! Il était temps que je sorte d’ici, 3 semaines de plus et j’aurais probablement fini avec une commotion cérébrale au nombre de coups de pénis que j’ai reçu là-dedans !!

chronique9moisoupresqueÉ15
-Qu’est-ce qu’il y a? -Le bébé… il a botté ma main.

Je ne dis pas non plus que la grossesse est le moment idéal pour décider d’assumer la cochonette qui dort en toi et réaliser chacun de tes fantasmes… comme la tournée des clubs échangistes. Il y a des moments pour tout, mais il y a aussi un juste milieu dans tout.

Puisque j’adore pratiquer l’autodérision, je me suis dit qu’il était temps pour moi de me faire plaisir, de parler de sexe pendant la grossesse et de le faire de façon authentique.


Fausses impressions

Le 3\4 des articles que j’ai pu lire sur le sujet sont tous d’accord sur une chose : le sexe, c’est bénéfique pour la grossesse. Sauf en cas d’avis contraire du médecin, mais ça, c’est autre chose.

Cependant, j’ai ben de la difficulté avec le côté rose velours qui appuie le concept. Parce qu’en réalité, c’est tout sauf easy de garder une vie sexuelle active et non routinière quand le simple fait de te raser devient mission impossible.

J’ai beau aimer prendre soin de moi, enceinte, je n’arrive pas à garder mon ticket de métro clean au poil près…

chronique9moisoupresqueÉ15
Scène du film « Sex and the city »

Je prends donc rendez-vous avec mon esthéticienne… pour souffrir le martyre (mon amie peut confirmer mes dires, parce que c’est elle qui s’occupe de ma pilosité – à son grand désespoir – quand la motivation de faire plaisir à mon chum me prend). Parce que dis-toi bien une chose : si je décide d’aller voir mon amie pour autre chose qu’un café et des potins, c’est seulement parce que je me dis que mon chum a beau m’aimer et me trouver magnifique, y’a quand même bien des limites…

Quand c’est rendu que les poils de sa barbe se tressent aux poils de mes jambes lorsque ces dernières sont déposées sur ses épaules, je me dis qu’il serait temps que je prenne mes responsabilités de femme fatale et que je passe sous la cire chaude.


Quand la gracieuseté s’invite

Parlant de jambes en l’air, les positions sexuelles aussi changent à mesure que la grossesse évolue. Je veux bien mettre du mien dans la pratique, mais c’est ordinaire sur un moyen temps quand tu te barres le dos ou que tu pognes une crampe dans la jambe pendant l’acte.

Si j’ai les jambes dans les airs plus de 2 min, j’ai les hanches qui veulent prendre le cadre de porte, pis la bedaine qui veut popper comme l’acné d’une préado!

Je me dis à tout coup que je peux bien essayer de cacher mon malaise avec des faces cutes de débutante chez Pegas Production, mais je me trahis moi-même quand je spot le nœud qui est en train de se former entre sa barbe et mes poils.

Au final, c’est mon chum qui se tape (jeu de mots pas louche du tout) le gros du travail et on a convenu que c’était mieux pour le bien de notre vie sexuelle que je fasse l’étoile… ou la baleine, c’est selon.

Je ne me vois pas essayer d’être sur le top… Déjà, hors fécondation, moi et mon chum ne sommes pas compatibles dans cette position (on en a tous une comme ça, dans chaque couple). Je ne sais pas si c’est une question d’angles génitaux, n’empêche qu’avec la rétention d’eau que je fais dans les pattes et le poids supplémentaire que je porte, j’estime les chances de réussite à nulles. Bref, ma douce moitié a remplacé ses sorties de courses par nos séances de levrette pis c’est ben correct comme ça. Pas de mauvaise surprise!

chronique9moisoupresqueÉ15
Scène de la série « how I met your mother »

Bébé, on se donne-tu le droit d’être plate encore un bout avant de reprendre la tournée du Kamasutra?


Joyeuse St-Valentin

Mon amie me parlait de son week-end de St-Valentin qu’elle prépare avec son mec. How cute! Une réalité très loin de la mienne, avec des enfants. Dans le meilleur des mondes, si mon chum et moi arrivons à autre chose qu’une petite vite – qui n’inclut pas de mettre une alarme pour baiser à 3h du matin si la flemme ne nous prend finalement pas –, ce sera déjà une magnifique St-Valentin.

Quand il m’a demandé ce que j’aimerais comme cadeau, je lui ai répondu :

 Si tu es capable de me trouver un vibrateur assez long pour me rendre malgré mon excroissance, qui est silencieux et qui est en plus waterproof (puisque la douche est le seul endroit qui est propice aux séances de roulages de bille, t’sais), je t’en serai éternellement reconnaissante.

chronique9moisoupresqueÉ15

En même temps, c’est tellement dur de prévoir la fluctuation hormonale à long terme. Tu ne sauras jamais comment ce sera réellement. Peut-être que le 14 février, mon bel amour va m’offrir exactement ce que j’ai demandé, pis je vais me mettre à pleurnicher parce que cette journée-là, mon corps aura changé la switch « bête de sexe » au mode « princesse prude ». Il va recevoir mon vibrateur dans le front pendant que je le sermonne sur le fait que:

Nous, les femmes, ne sommes pas que des produits de pornographie ambulante et qu’il peut nous arriver de vouloir faire l’amour dans un lit rempli de pétale de rose, agrémenté de chandelles et d’huile à massage pour soulager mon dos qui porte le fruit de notre amour… et non la perversion de ses couilles!

Pauvres hommes : la veille, on viole nos mecs, le lendemain ont devient la vierge Marie.


Rire de soi

J’ai appris à lâcher prise dans ma sexualité pendant ces 9 mois de grossesse. Pis honnêtement, quand t’acceptes le fait que des fois, tu es trop fatiguée pour être une amante digne de ce nom, ou d’arrêter en plein milieu d’une séance de sexe torride parce que la crise d’asthme te menace : c’est ben correct!

Au final, aussi ridicule que tu puisses avoir l’air selon les circonstances, si tu tournes ça en légèreté et en humour, tu te rendras service à toi, mais aussi à ton chum.

Même si ça ne paraît pas toujours, lui aussi vit la grossesse.

chronique9moisoupresqueÉ15

Bon, c’est vrai que lui, il va continuer à voir son pénis, ce qui facilite en soi l’estime personnelle. Mais, demande-lui donc de garder un eye contact avec ton sexe à toi, question de t’assurer que ton vagin n’a pas foutu le camp avec ta libido…

La suite… Jeudi prochain!

Pour lire les épisodes précédent, c’est ici: Épisode 1 Épisode 2 Épisode 3 Épisode 4Épisode 5 Épisode 6 Épisode 7Épisode 8 Épisode 9 Épisode 10 Épisode 11 Épisode 12Épisode 13Épisode 14