Le 10 septembre est la Journée mondiale de la prévention du suicide. Pour souligner l’événement à ma façon, je vous présente un livre qui aborde ce sujet.

Je tiens à vous le dire tout de suite, le personnage concerné dans ce livre meurt dans des circonstances mystérieuses et le suicide n’est qu’une des hypothèses. Il ne s’agit donc pas d’un livre comme « 13 raisons », mais plutôt d’un drame qui nous montre les conséquences de cet acte tragique sur la vie des membres de la famille.

Lydia Lee était une adolescente « parfaite ». Cette jeune fille de 16 ans avait beaucoup d’amies et ses performances scolaires allaient lui permettre de devenir médecin.

Enfin, c’est ce que la famille Lee croyait… jusqu’à ce que la mort de Lydia leur révèle sa réelle identité.

Il y a trois options qui se présentent : un suicide, un accident ou un meurtre. Et malheureusement, la police n’est pas d’une grande aide pour résoudre ce mystérieux décès.

Avant de comprendre ce qu’il s’est produit, il faut en savoir davantage sur la famille de Lydia, puisque tout le monde semble avoir quelque chose à cacher.

Nath est l’aîné, il partira bientôt à l’université et ce n’est pas trop tôt, puisqu’il ne veut plus rester chez lui. Certains événements l’ont rapproché de Lydia, lorsqu’ils étaient enfants, cependant, même s’ils se confient quelques secrets, il est loin de comprendre ce qui est arrivé à sa sœur.

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit semble être une histoire d’enquête policière, sauf qu’il s’agit en fait d’un drame. Cette famille a beaucoup de choses à raconter et ce livre est leur histoire, avant et après la mort de la jeune fille.

D’ailleurs, l’auteure excelle à mettre ces sujets délicats en lumière


Histoire de femmes et de racisme

Marylin, la mère de famille, a eu beaucoup de difficulté à faire sa place dans un monde d’hommes. Elle était destinée à faire l’épouse parfaite, sauf que cela était bien loin d’être ce qu’elle désirait. Ainsi, elle a fait tout ce qui était en son pouvoir pour percer dans le milieu qui l’intéressait, malgré le sexisme et les injustices sociales.

Les sections de son histoire sont intéressantes, inspirantes et frustrantes, puisque cela montre une réalité injuste qui a été présente trop longtemps dans la société. On peut comprendre la colère qu’elle vit puisque personne ne croit en elle à une époque où la place de la femme est au foyer.

La mère de Marylin ne comprend pas son besoin d’aller étudier et de s’émanciper, mais ce n’est pas ce qui a détruit leur relation

James Lee, le père de famille, est d’origine chinoise et sa famille a essayé de lui donner plus de chances dans la vie en immigrant en Amérique. Pour réussir dans un monde blanc, James a dû laisser de côté sa culture, afin de pouvoir être minimalement accepté. Tout ce qu’il souhaitait pour sa famille était de ne pas vivre la même expérience que lui, lorsqu’il était le seul Asiatique dans son école.

James a souffert pour arriver au point où il en est actuellement, mais il est loin d’imaginer ce qui tracasse les autres membres de sa famille…


Flash-back

C’est grâce à des flash-back que l’auteure nous dévoile les secrets de la famille Lee. Et ce n’est qu’à la fin que l’on comprend enfin ce qui est arrivé à Lydia.

Ainsi, l’intrigue n’est pas l’élément principal de l’histoire, mais elle est bien développée et elle saura vous surprendre!

Celeste Ng est l’écrivaine de ce merveilleux livre, qui est paru en 2016. Tout ce qu’on ne s’est jamais dit est le premier roman qu’elle a écrit et il a été vendu à plus d’un million d’exemplaires.

Mais c’est loin d’être la plus grande réussite de l’auteur, puisqu’elle a publié son second roman, La saison des feux, qui a été adapté pour la télévision, sur Hulu. Je vous conseille donc de lire ce premier roman avant de profiter de ces autres œuvres, qui sont sans aucun doute tout aussi impressionnantes!

Psssit! Cette oeuvre me fait penser au film Parasite, qui a fait fureur cette année, puisque l’effet boule de neige que créent les secrets est dévastateur! Je vous conseille donc d’aller lire ma critique ici : Parasite, le film de l’année.


Ce qui m’a le plus impressionnée est l’attention que l’auteure a portée au développement des personnages, tout en les reliant à un contexte historique précis.

Comme je vous l’ai dit plus tôt, je vous présente cette oeuvre pour la Journée mondiale de la prévention du suicide. Lydia est morte dans des circonstances floues, mais nous voyons à quel point sa famille en est affectée. Il ne s’agit donc pas d’une oeuvre avec des trucs ou des ressources pour les personnes suicidaires et leurs proches, mais je pense tout de même que ça peut sensibiliser les gens afin qu’ils comprennent l’importance de continuer à chérir les petits moments de la vie.

Sinon, voici une véritable ressource pour vous aider :

importance