lundi, 29 novembre

La prévention a bien meilleur goût!

Le 1er janvier, en plus de nous souhaiter la bonne année, la tradition veut que l’on offre des vœux personnalisés à nos proches, comme de souhaiter « un beau p’tit chum » à notre petite cousine, ou « un emploi vraiment cool » à notre frère qui vient de terminer ses études.

Plus jeune, il y a un souhait qui m’irritait au plus haut point, soit « je te souhaite la santé ». Dans ma tête, c’était un souhait pour les vieux, pas pour une jeune femme dans la vingtaine! À 20 ans, je me croyais invincible, alors je n’avais pas besoin qu’on « gaspille » un de mes souhaits de la sorte…

Mais aujourd’hui, je comprends mieux!

À 37 ans, je réalise que sans la santé, rien n’a d’importance. D’ailleurs, lorsque j’étais enceinte, la seule chose que je souhaitais, c’était un bébé en santé. Et aujourd’hui, alors que ce souhait a été exaucé, tout ce que je souhaite, c’est d’avoir la chance d’être à ses côtés encore longtemps pour le voir évoluer. Et j’aimerais aussi que mes parents aient encore de nombreuses années devant eux pour en profiter avec nous…

Mais la santé, ça se gagne!


Une question d’habitudes de vie

Ce n’est pas un secret pour personne : c’est en adoptant de bonnes habitudes de vie qu’on a de meilleures chances de vieillir en santé. Évidemment, certaines conditions sont inévitables, mais lorsqu’on parle de maladies cardiovasculaires (MCV) – qui tuent un Canadien toutes les 5 minutes – dans 80% des cas, les décès sont évitables.

Oui oui, 80% des décès reliés aux MCV auraient pu être évités avec un minimum de prévention… ce qui veut dire qu’il y a de l’espoir!

Mais, savez-vous comment reconnaître les facteurs de risque des MCV? Savez-vous que de simples petits changements apportés à notre mode de vie peuvent faire une grande différence?

Comme je ne suis pas experte en la matière, je ne me lancerai pas dans les grandes explications, mais je vous invite fortement à en discuter avec votre médecin. Sinon, une série d’événements seront présentés dans le cadre de la campagne canadienne «Pas une minute de plus», et ont pour objectif de repenser notre approche pour lutter contre les MCV, grâce à l’innovation.

Bref, pour en apprendre davantage sur le sujet des maladies cardiovasculaires, rendez-vous sur le site www.pasuneminutedeplus.ca. Ensemble, attaquons-nous à l’accablant fardeau des MCV au Canada et améliorons les résultats!

Car au final, tout ce que l’on souhaite, c’est de passer le plus de temps possible auprès de nos amis et de notre famille, non?!

***

Cet article est écrit en partenariat avec Novartis Pharmaceuticals Canada Inc.,
mais toutes les opinions exprimées sont les miennes.

Véronique Harvey
FONDATRICE et RÉDACTRICE EN CHEF – Journaliste avant tout, je suis curieuse, gourmande, bonne vivante, généreuse, chaleureuse et clown à mes heures! J'aime rire et faire rire, mais par-dessus tout, j'adore partager mes découvertes... et mes petits bonheurs quotidiens!
RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular