On n’est pas vraiment sûre si c’est une qualité ou un défaut, n’est-ce pas? T’es-tu déjà fait qualifier de « tête forte »? Ou as-tu déjà entendu parler d’une de tes amies en tant que « tête forte »? Moi, ça m’arrive. On me le dit souvent, même.

Est-ce péjoratif? Je ne crois pas, non!

Je pense que c’est une force plutôt qu’un défaut, surtout dans le milieu des affaires dans lequel j’évolue.

Je me suis souvent fait dire que ça paraît lorsque je suis dans une pièce, parce que mes discours sont animés et passionnés, parce que je dégage une énergie de leader. Ainsi, bien que la tête forte puisse être vue comme indisciplinée, pour moi, c’est une fille qui gère tous ses projets avec cœur, qui va contre courants et marées lorsque la tempête se lève, et qui est une véritable leader.

Oui, elle a ses opinions qui prennent de la place, mais c’est aussi quelqu’un de rassembleur. Ainsi, se coller à une tête forte, c’est s’assurer d’avancer au lieu de faire du sur-place.

Mais être une tête forte, ce n’est pas toujours rose!


Nous, les têtes fortes…

Photo Samantha Sophia, Unsplash
  1. on parle fort, mais ce n’est pas parce qu’on est en colère.
  2. on donne notre opinion, mais ça ne veut pas dire qu’on n’accepte pas la tienne.
  3. on se sent obligé de prendre le lead quand ça n’avance pas, parce qu’on n’est tout simplement pas capable de rester sur le neutre.
  4. on sent les regards sur nous quand on entre dans une pièce et, des fois, ce n’est pas positif (eh oui, on s’en rend compte…).

Aussi, je ne vous cacherai pas qu’une tête forte, ça fait parfois bien peur aux hommes..‍. Certains ont peur de ce trait de caractère, alors que ça fait plutôt de nous des personnes collées sur leurs émotions.


Bref, je lève mon verre à toutes les têtes fortes.

CHEERS !

Photo CoWomen, Unsplash