Vacances : partir à ou rester à la maison?

Photo : Pexels.com

Contrairement à bien des gens, je n’ai pas pris de vacances cet été. J’ai bien mis à mon agenda quelques jours de congé ici et là, histoire de ne pas « virer su’l top! ».

Mais, des vraies vacances pendant 7 jours consécutifs, en plein été, je ne me souviens pas la dernière fois que c’est arrivé…

J’envisage donc de prendre des vacances au mois de septembre. Par contre, je n’ai encore aucune idée de ce que j’ai envie de faire et où j’ai envie d’aller. Mais j’ai plusieurs options;

  • Aller faire un tour chez une amie de Lac-Édouard
  • Aller passer du temps chez une tante en Mauricie
  • Aller faire du camping avec mes parents (oui oui, je les aime assez pour ça!)
  • Rester à la maison et terminer les projets mis en branle qui ne sont toujours pas finis

En faisant de petites recherches, je suis tombée sur une étude de Sunwing, qui fait la comparaison entre prendre des vacances à la maison ou à l’étranger. Entendons-nous, « à l’étranger » ne veux pas nécessairement dire dans un autre pays ou même d’être obligée de changer de province. C’est seulement l’idée de ne pas se payer un tout inclus à Balconville!

Et les résultats pourraient en surprendre plusieurs…

L’étude a évalué 4 aspects distincts qui permettent de peser le pour et le contre de passer ses vacances à la maison versus à l’extérieur:


1- Le coût

Photo: Alexander Mils, Unsplash

Pour certains, l’option de rester à la maison découle d’un souci d’économie. En effet, on pourrait choisir cette option en pensant que nous allons économiser sur l’hébergement, les déplacements et autres trucs qui nous font dépenser en voyage. Pourtant, on risque de dépenser plus pour les activités pour divertir toute la famille, les sorties au restaurant (parce qu’après tout, c’est les vacances!) et la phrase trop souvent prononcée : « Oh, et puis tant pis, je suis en vacances, je me gâte ».

En calculant bien les choses, ce n’est pas aussi économique de rester à la maison qu’on pourrait le penser. Et je dirais même que dans mon cas, j’essayerais de « compenser » pour le fait que je ne sois pas partie en voyage en dépensant beaucoup plus!


2- La météo

Photo: Erik Witsoe, Unsplash

Après le printemps « plusquefrisquet » que nous avons eu, n’aviez-vous pas un peu peur de la suite des choses pour l’été? Une autre bonne raison de s’exiler vers un endroit où les chances sont élevées d’avoir du beau temps.

Pas besoin d’aller faire le bacon sur une plage dans le sud… Plusieurs destinations deviennent intéressantes sans avoir à se rendre en Jamaïque en plein mois de juillet.


3- Décrocher

Photo: chen zo, Unsplash

Définition même des vacances pour plusieurs. Par contre, seriez-vous capable de décrocher complètement en sachant que votre balayeuse ne se passera pas toute seule pendant votre semaine de vacances à la maison? Et d’avoir quand même à planifier les activités de tout le monde pour s’assurer de ne pas entendre des : « c’est plate, j’ai rien à faire »?

Voici des chiffres éloquents : 46% des gens interrogés ont affirmé se sentir plus ou moins reposés après une semaine de vacances à domicile.

Je pense donc qu’il est beaucoup plus facile de décrocher lorsque l’on s’extrait de son environnement familier. C’est un peu ça, aussi, les vacances!


4- Déconnecter

Photo: ROBIN WORRALL, Unsplash

C’est un fait, tout le monde est connecté. Partout. Tout le temps. Par contre, lorsque l’on part en vacances, c’est le moment idéal pour fermer sa boîte courriel, de ne pas scroller son Instagram aux demi-heures et de prendre le temps d’apprécier le moment.

Lors de mon dernier week-end de camping, je voulais renouveler ma banque de photo de paysages, de couchers de soleils et du chien qui joue dans l’eau. Voulez-vous savoir combien de photo j’ai prise? ZÉRO! Mon cellulaire est resté toute la fin de semaine dans la tente (et sur le mode avion, s’il vous plait!). J’étais bien trop occupée à sentir les touches sur ma canne à pêche et à admirer le paysage pour penser à prendre des photos.

Comme quoi c’est un brin plus facile de décrocher en vacances!

P.S. J’ai quand même emprunté un cliché à mon amoureux pour vous montrer 😉

Photo: Marie-Pier B. Genest

Finalement, il semble que prendre des vacances à l’extérieur soit un peu plus bénéfique pour nous. Mais, que vous songiez à prendre des vacances à l’étranger ou bien à rester confortablement à la maison, je pense que l’idée est de se forcer à décrocher et à profiter de ces moments à 100%.

Sur ce, bonnes vacances, les dames!