La Bolivie et ses paysages extraordinaires

Parc national de Torotoro, Bolivie
Photo : Benoit Duverger, Canyon El Verger à Torotoro

La Bolivie était l’un des pays que je redoutais le plus. Après plusieurs lectures peu rassurantes et recommandations de voyageurs, je pensais rester 15 jours maximum dans ce pays.

Finalement, ça fait un peu plus de trois semaines que je suis en Bolivie et je peux dire que ce pays m’a énormément surprise!


La Paz, ville tentaculaire

Après avoir visité Copacabana, j’ai pris un bus direction La Paz (relire l’article précédent). Ce n’est pas une « belle » ville en soit. Je pense donc qu’il s’agit surtout d’une ville à vivre plutôt qu’à visiter.

 

La Paz
Photo : Laurine Cretenet, Vue sur La Paz depuis le téléphérique

 

Par contre, la ville a mis en service le téléphérique, depuis 2014, un moyen de transport des plus utiles, car l’altitude varie entre 3300 m et 4100 m. De là, on peut donc avoir une superbe vue sur la ville.

À moins de 10 km de La Paz, on va découvrir La Valle de la Luna. Il s’agit d’une formation géologique assez spectaculaire. Par contre, le site est payant et la balade dure une heure environ. Malheureusement, nous ne sommes absolument pas en pleine nature…

Mis à part se promener dans la ville et sortir dans la quartier Sopocachi, La Paz reste le point de départ pour se rendre à la Cordillère Royale, dans le nord.

Valle de la Luna, La Paz
Photo : Laurine Cretenet, La Valle de la Luna à La Paz

Amatrice de sensations fortes, vous pouvez aussi partir de La Paz pour rejoindre la célèbre route de la mort et y faire du vélo…

Personnellement, je suis un peu peureuse, je n’ai donc pas tenté cette expérience.


La Paz direction Cochabamba, escale obligatoire

Pour se rendre à Torotoro depuis La Paz, on n’a pas le choix de faire escale à Cochabamba, pour y prendre un nouveau bus.

Cochabamba est une charmante petite ville coloniale au climat agréable (ce qui change de La Paz et de sa froideur… quand il n’y pleut pas à torrent).

Sa principale attraction est de se rendre sur le Cerro de San Pedro, pour y admirer la vue et le Cristo de la Concordia (plus grand que celui de Rio de Janeiro), qui surplombe la montagne.

 

Cochabamba
Photo : Laurine Cretenet, el Cristo de Cochabamba

 

Cochabamba est aussi très connue pour ses plats savoureux. J’y ai dégusté le Piqueo, qui mélange frites, saucisses, sauce, légumes. bref, Presque comme une poutine!


Le Parc national Torotoro

Le parc est encore méconnu des touristes et pour s’y rendre, il faut prendre des minis-bus qui partent tout au long de la journée… seulement une fois qu’ils sont remplis.

Quand je me suis rendue sur les lieux d’où partent les bus, à 18h, on m’a dit qu’il n’y avait plus de départ. Mais finalement, comme nous étions nombreux à vouloir nous rendre à Torotoro, un bus nous a tous pris en charge.

À minuit et demi nous arrivions enfin à Torotoro.

À l’hôtel, mes amis et moi avions fait la connaissance d’un couple qui souhaitait faire les mêmes activités que nous. Comme il est impératif de prendre les services d’un guide, nous avons pu partager les frais.

Nous étions 5 et nous avons payé chacun 143 bolivianos (25 CAD$). Il faut également s’acquitter des frais du parc qui sont de 100 bolivianos (18 CAD$).

Le premier jour, notre guide Victor nous a fait découvrir la Ciudad de Itas et ses cavernes, qui forment une ville de pierres. Puis, nous avons décidé de faire un peu de spéléologie dans une caverne.

Parc national de Torotoro, Bolivie
Photo : Victor, Parc Torotoro

En Bolivie,on oublie la notion de sécurité et on y va en suivant les instructions du guide!

Peu avant que nous rentrions dans la caverne, une des personnes du groupe qui nous précédait venait d’avoir un accident en tombant de 3 mètres… On peut donc dire que ça nous a mis une certaine pression et que notre groupe a redoublé de vigilance!

Ce fut vraiment une très bonne expérience de découvrir les stalagmites et stalactites et de sortir de sa zone de confort.


Sur les traces des dinosaures

Le matin du deuxième jour, nous avons découvert des traces de dinosaures, puis nous sommes descendus dans le canyon El Vergel, afin de découvrir la cascade.

Là aussi, toute un expérience…

Parc national de Torotoro, Bolivie
Photo : Laurine Cretenet, la cascade du Canyon El Vergel

Accompagnés de chiens errants, nous avons traversé la rivière au courant rapide, ce qui n’est pas facile par moment. Mais la cascade est juste magnifique!

Le retour à Cochabamba n’a pas été des plus simples. Il a tellement plu que la ville était inondée!

Ça a été difficile de trouver un taxi pour nous rendre à la station d’autobus et prendre un bus de nuit pour rejoindre Sucre. Tous les bus se sont vite remplis, mais après quelques recherches et discussions, nous l’avons finalement eu!

En chemin pour notre prochaine aventure!