À la découverte de la Patagonie Chilienne et de la Terre de Feu

Le panneau de Ushuaia

Je dois vous avouer que je n’étais pas mécontente de quitter Castro… Je prends un bus pour 34 heures de voyage, afin de rejoindre Punta Arenas, dans la partie sud de la Patagonie Chilienne.

À Punta Arenas, j’hésite à me rendre à Ushuaia… je suis prise entre deux feux. Le prix du bus et des hostels et le fait de toujours être sur la route me font hésiter. Finalement, je me dis que c’est peut-être la seule et unique fois dans ma vie que je vais me retrouver dans cette place mythique…

Je suis donc partie à Ushuaia!

et vous savez quoi? Je n’ai aucun regret!

Terre de Feu
Photo : Laurine Cretenet, les paysages de la Terre de Feu

Au contraire, je recommande à quiconque d’y faire une escale et d’y passer au minimum 2 jours. Les environs de la ville sont tellement beaux!


Quoi faire à Ushuaia

Le climat est rapidement changeant. Alors, s’il fait beau, il faut en profiter au maximum. Je suis restée deux jours complets et je peux m’estimer chanceuse, car le beau temps était avec moi.

J’ai pu parcourir un des sentiers du parc Tierra del Fuego et atteindre la fin de la route panaméricaine, qui traverse l’ensemble du continent américain.

Ok, je dois l’admettre, on ressent une certaine euphorie de se trouver à la (presque) fin du monde!

Les Andes enneigées vues du parc Tierra del Fuego à Ushuaia
Photo : Laurine Cretenet, la vue des Andes depuis le Parc Tierra del Fuego

Pourquoi presque? Car un peu plus au sud se trouve Puerto Williams, village chilien qui est véritablement plus austral que Ushuaia…


Laguna Esmeralda

De nombreux paysages sont à découvrir, sur place. J’ai choisi, pour mon deuxième jour, d’aller voir la belle Laguna Esmeralda. Accompagnée d’un Argentin et d’une Française rencontrés à l’auberge, nous avons choisi de faire du stop pour nous rendre à la laguna. Après 30 minutes de marche, une voiture nous emmène jusqu’au point de départ du chemin.

La Laguna Esmeralda, Ushuaia en Terre de Feu
Photo : Laurine Cretenet, la laguna Esmeralda

D’ailleurs, ce dernier est relativement court, seulement 1h30 de marche, soit 3 heures au total, aller et retour.

Mais, ce qui le rend difficile, c’est la boue! On découvre aussi le long du chemin des barrages de castors, qui mettent d’ailleurs en péril l’écosystème de la région, puisqu’ils n’ont aucun prédateur naturel.

Pour celles qui souhaitent rester plus longtemps à Ushuaia, profitez-en pour faire une randonnée en direction du glacier Martial. Il y a également le sentier de la Playa Larga, afin d’observer de loin le phare des Éclaireurs. Il est aussi possible de s’offrir une croisière sur le Canal de Beagle, pour voir le phare et les pingouins, ou se rendre jusqu’à la Laguna Turquesa ou l’estancia Harberton!

bref, L’offre est large, comme vous pouvez le constater!

Mais attention, si vous voulez voir les pingouins, assurez-vous que c’est la saison. J’y étais fin mars et quasiment tous les pingouins sont partis… Dommage!

Finalement, deux jours furent trop courts à Ushuaia. Mais, je poursuis mon chemin et embarque de nouveau pour 17 heures de bus, en direction de Puerto Natales.


Le Parc Torres del Paine

Puerto Natales est surtout un point de chute pour les voyageurs qui souhaitent se rendre au Torres del Paine. Certains optent pour le trek du W sur 4 jours (le plus connu), ou le trek du O sur 8 jours.

Pour ma part, en raison des prix excessifs du parc (entrée, bus, campement), j’opte pour le trek d’un jour pour observer les Torres.

Avec 7 autres personnes incluant mon nouvel ami colombien, nous avons donc loué une voiture pour nous rendre jusqu’au parc (1h30 de voyage). Dès 7h du matin, nous commencions l’ascension. D’ailleurs, nous avons pu assister à un lever de soleil couleur rosé.

Parc Torres del Paine
Photo : Laurine Cretenet, parc Torres del Paine

À 11h30, j’atteignais les Torres. Le paysage est juste incroyable et on se sent si fière d’atteindre le sommet, surtout après avoir enduré avec difficulté les 45 dernières minutes.

Après une pause d’une heure, le froid se fait ressentir et il faut redescendre, 4h30 de temps.

Total parcouru pour la journée : 23 km. Mais, la vue aura value chaque km parcouru!

Torres del Paine
Photo : Laurine Cretenet, Parc Torres del Paine

Côté budget pour une journée, compter 21000 pesos chiliens pour l’entrée du parc, 15000 pesos (aller et retour) pour le bus jusqu’à l’entrée du parc et 3000 pesos (aller et retour) pour le bus dans le parc, afin d’atteindre le début du chemin.

Pour notre part, la location de la voiture et le gaz a coûté 15000 pesos par personne.


Prochaine aventure

Avant de repartir, on en profite pour faire un tour du parc en voiture pour y observer les autruches et les guanacos.

Autruches du Parc Torres del Paine
Photo : Laurine Cretenet, les autruches du Parc Torres del Paine

et Le lendemain, je reprends un bus pour rejoindre El Calafate, en terre Argentine…