En direction de la région des lacs au Chili

Parc Curinanco proche de Valdivia au Chili
Photo : Benoit Duverger

Ça fait presque trois mois maintenant que je voyage et que je ne reste pas très longtemps au même endroit. J’ai l’impression d’être à un stade où j’ai tellement vu de paysages incroyables, que je suis moins facilement impressionnable.

Je suis devenue exigeante!

Je veux consommer du beau et du nouveau! Sans compter que Pucón a mis la barre haute…


Valdivia et la tente non étanche

L’ami avec qui je voyage depuis le début, propose de faire étape à Valdivia. Ce n’était pas sur ma liste, mais pourquoi pas…

Le port de Valdivia au Chili
Photo : Laurine Cretenet, le port de Valdivia

On arrive à Valdivia et on se rend rapidement compte que les prix des hostels sont plus chers que dans les villes précédentes. Lors de notre court passage à Santiago, nous avions acheté une tente légère pour pouvoir camper de temps en temps. On décide donc de faire du camping.

mon verdict : ce fut un achat déplorable!

Certes, la tente dites pour deux est en faite une tente pour une personne et demi. De plus, celle-ci n’est absolument pas étanche. J’ai littéralement dormi dans une tente inondée! Ça m’apprendra à vouloir acheter la moins cher…

Péripétie à part, pour celles qui rêvent de voir des loups de mer de près, de très très près, faites escales à Valdivia! Les loups de mer ont pris l’habitude de se restaurer au port tous les jours! C’est donc le lieu idéal!

les loups de mer a Valdivia
Photo : Laurine Cretenet, les loups de mer a Valdivia

Pour les amoureuses de l’histoire des colonies espagnoles, vous pourrez aussi voir le fort de Niebla, petite ville à côté de Valdivia. C’est aussi à Niebla que l’on peut voir le rio Calle-Calle plonger dans l’océan pacifique.

Pour celles qui préfèrent la nature, rendez-vous jusqu’à Curiñanco où vous pourrez apprécier la forêt valdivienne, ainsi que l’océan qui se fracasse sur les côtes.


En direction de Puerto Varas

Ensuite, on quitte Valdivia pour nous arrêter à Puerto Varas.

Notre hôte de Pucón, Waldo, nous avait dit que Puerto Varas était similaire. Et il avait raison. Sauf que Puerto Varas est plus onéreuse et, selon moi, moins charmante.

Si vous hésitez entre les deux villes, je vous conseillerais vraiment Pucón!

Puerto Varas au Chili
Photo : Laurine Cretenet, Puerto Varas

À Puerto Varas, un voyageur colombien me demande s’il peut se joindre à notre itinéraire, via l’application Couchsurfing. Nous acceptons et nous nous retrouvons de nouveau à trois. Et, je pense que ce sera tout un défi pour lui, car il n’aime pas vraiment marcher. Par contre, à ses côtés, le voyage promet d’être riche en rencontres!

Proche de Puerto Varas, nous pouvons visiter le parc… Nous arrivons trop tard pour pouvoir réaliser le chemin de 8 heures. Nous optons donc pour le chemin de 4 heures, qui est facile et qui longe le lac. Les paysages sont très beaux et, tout au long, on a une vue soit sur le volcan Osorno soit sur le lac.

La journée s’achève aux Saltos. C’est la première fois que je vois des chutes de ce bleu turquoise. De plus, il ne s’agit que de roches volcaniques, ce qui rend le paysage vraiment magique.

Les chutes de Petrohue au Chili
Photo : Laurine Cretenet, les eaux turquoises des chutes de Perohue au Chili

Chiloe et ses îles

Quand j’ai commencé à programmer le voyage, j’ai lu que les îles de Chiloe étaient à découvrir. Et j’avoue que pour moi, ce fut une déception. J’avais trop d’attentes, je pense… J’ai rencontré sur ma route des voyageurs qui, comme moi, étaient déçus, et d’autres qui ont adoré le côté pittoresque.

C’est une question de goût, il faut croire!

Mais, comme je le disais au début de ce texte, je suis devenue exigeante!

Chiloe est apparue banale, belle oui, mais je n’ai pas été surprise. Il est très difficile de se déplacer en bus, surtout hors saison. On peut faire du stop, mais il y a très peu de passages. Enfin, nous avons passé une semaine à Chiloe et le temps n’a pas été clément. 

Une des eglises de la peninsule de Chiloe
Photo : Laurine Cretenet, l’eglise de Castro sur l’ile de Chiloe

À noter : Chiloe est connue pour sa route des églises, classées au Patrimoine mondial de l’UNESCO; sa nourriture; sa laine; ses maisons sur pilotis. Mon conseil : pour découvrir l’archipel, n’hésitez pas à louer une voiture. Profitez-en pour vous rendre au Nord de la péninsule. Faites aussi une halte pour savourer un délicieux Curanco.

J’embarque dès à présent pour un voyage de 34 heures en bus pour rejoindre Punta Arenas, dans le sud de la Patagonie…

Plus que quelques jours avant d’être au bout du monde!