La mer nous éblouie, elle semble nous raconter une histoire… Plusieurs navigateurs y ont vécu des péripéties trépidantes, contre vents et marées. Le mystère de cette étendue d’eau, qui nous offre un panorama à perte de vue, inspire les plus grands rêveurs et rêveuses…

  • Les plus romantiques d’entre nous y verront un endroit parfait pour un moment de détente, afin de reconnecter avec l’être cher, ayant comme seul bruit de fond le son des vagues qui cassent avec puissance sur les rochers…
  • Pour les plus spirituels, se retrouver près de cette immensité devient un moment de ressourcement incommensurable…

Sur la route 138, en suivant le majestueux Saint-Laurent, on voit se dessiner tout ce qui a l’apparence de la mer. Le fleuve y est tellement large qu’on perd le point de vue sur la rive opposée par endroits! Le bleu de l’eau, symbole de force et de pureté, nous offre un panorama à la fois romantique et intrigant.

Les paysages côtiers sont fascinants!

Notre road trip, au départ de Québec, nous a permis de parcourir la route 138 à travers les régions de Charlevoix et de la Côte-Nord. Comme nous n’avions que 5 jours, notre périple le long du littoral a fait sa plus longue distance vers Sept-Îles (pour cette fois, car nous reviendrons à coup sûr!).

Psssit! Le Guide Ulysse est un outil précieux, surtout lorsque les jours de congé sont restreints et que nous voulons maximiser les déplacements!


Le départ…

Il est 2h du matin, les bagages sont dans la voiture, nous sommes prêts pour un court séjour vers le nord de notre belle province. La route est belle, la température idéale, la musique enivrante. Le bonheur plein les yeux, nous partons pour ce qui est très différent de nos voyages habituels, j’en conviens, mais qui sera un autre beau moment qui remplira nos cœurs de souvenirs…

Nous arrivons au bateau au petit matin (traverse gratuite entre Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac): quelques voitures à bord et un panorama entre chien et loup…


Un phare… balise historique

Notre premier arrêt a été pour un symbole côtier : le Phare de Pointe-des-Monts, non loin de la route! Quelques minutes de voiture en direction de l’eau et on y est. C’est magnifique! Plusieurs tentes et roulottes amènent un côté « voyageur de passage » à cet espace où le contact entre la terre et la mer est mis en avant-scène. Nous discutons avec des gens qui nous racontent leurs histoires de voyages, toutes aussi intéressantes les unes que les autres…

Construit en 1830, il s’agit du second plus ancien phare du fleuve


Sept-Îles… à déguster et à admirer

Après ce bel arrêt « découvertes », nous arrivons à Sept-Îles en fin d’avant-midi. Juste à temps pour un dîner aux saveurs de la mer!

IN-CRO-YA-BLE! Nous sommes allés à la Poissonnerie Soucy, qui a les mêmes proprios que les Terrasses du Capitaine et du Casse-Croûte du Pêcheur. On peut même y manger dans une cage à homards géante! Oui oui! Un endroit épique pour un bon moment et pour avoir des histoires à raconter au retour. Malheureusement, elle était fermée lors de notre passage, car l’accès au quai fédéral que nous devons emprunter pour nous y rendre y est restreint à cause de la pandémie… Mais bon!

Un menu « takeout » a très bien fait l’affaire, et plus encore! Ils se sont organisés pour que nous passions devant la poissonnerie et n’ayons même pas à descendre de la voiture. Service impeccable! À la suggestion de Gabrielle (l’une des proprios), nous sommes allés déguster le tout à la terrasse urbaine, spécialement aménagée par la ville pour pallier les fermetures imposées. BBQ portatif, repas « takeout », et même vino permis pour une ambiance réussie au bord de l’eau. J’étais alors charmée!

Définitivement, Sept-Îles n’a rien à envier aux villes de la côte Est Américaine!


Par une belle journée d’été…

On poursuit ensuite la ballade vers les nombreuses plages environnantes. Quelques minutes de voiture suffisent pour retrouver des kilomètres de sable fin. Nous avons fait l’arrêt aux magnifiques plages Furguson, Lévesques, Monaghan et Routhier : du sable à perte de vue!

Petit truc : il est facile de se retrouver dans cette ville, car les rues parallèles sont classées par ordre alphabétique, en commençant à la marina! La première, qui longe la marina étant Arnaud (A), ensuite Brochu (B), et ainsi de suite! On récite l’alphabet et on ne perd par le nord, dans cette ville de la Côte-Nord! Ce « hint » m’a généreusement été transmis par un entrepreneur de la place que j’aime particulièrement!


Dormir près de la mer…

Après une journée « fruits de mer et mer », nous allons nous installer à l’hôtel… un autre WOW! (Le troisième WOW, en quelques heures à peine, depuis notre arrivée!)

Le Château Arnaud est l’endroit PARFAIT pour bien profiter des beautés de Sept-Îles. Mais, l’expérience ne serait pas complète sans la présence de Charles, qui est un hôte hors du commun! Charles est partout et discret à la fois… Il s’assure que notre séjour soit mémorable et voit littéralement à TOUT! Il a l’œil d’un hôtelier et pose les actions nécessaires pour notre satisfaction. Quel atout précieux pour une entreprise où le service à la clientèle influence sa survie.

Nul doute que le Château Arnaud est entre de bonnes mains, avec Charles comme capitaine!

Idéalement situé (à la marina), magnifique, chaleureux et impeccable, le Château Arnaud est à la hauteur des voyageurs les plus exigeants. Vous ne serez pas déçus, les services sont nombreux et toutes les mesures sont prises pour respecter les règles sanitaires et nous permettre un séjour sans soucis. Je le recommande x 1000! Je ne séjournerai plus ailleurs, lors d’un passage dans cette ville! En prime, la vue est à couper le souffle!

Notre choix de souper pour cette première journée nord-côtière s’est arrêté sur le Restaurant Pasta (pour ses pâtes aux fruits de mer et poissons). Claire, notre serveuse dévouée, a su nous présenter les plats en nous mettant l’eau à la bouche. Ce restaurant, situé à même l’Hôtel Mingan, présente un menu diversifié, pour tous les palais.


Un peu d’aventure…

Jour 2, on part en excursion sur l’Île Grande Basque! On attrape un pique-nique et hop à la mer, avec Les Croisières du Capitaine! Ceinture de sauvetage, masque de protection et appareil photo, il ne reste qu’à se laisser bercer par les vagues (parfois assez fortes pour transformer la berceuse en montagne russe!).

Tony Wright vous invite à découvrir l’archipel des Sept Îles, sous la gouverne de son guide expérimenté, pour une journée de pur bonheur! L’isolement des îles offre un espace de tranquillité aux différentes espèces d’oiseaux marins. On y observe des petits pingouins et cormorans à volonté. Il y a des tonnes d’espèces!

Ouvrez l’œil! Les loups marins viennent aussi y prendre un bain de soleil! Une fois arrivés sur l’Île Grande Basque, c’est l’heure du pique-nique et de la randonnée pédestre, avant de reprendre le large. Nous avons adoré!

Pour le souper, nous demeurons dans le thème de la mer et partons à la découverte du Petit Snack. Situé juste devant le Château Arnaud, on marche en direction du bonheur de la mer en assiette… Corine, la proprio, nous accueille avec toutes les précautions pour assurer la sécurité de ses employées et de ses clients. Nous entrons dans le paradis de la mer…

En voici quelques exemples (voir la galerie de photos). Nous avons essayé : Egg Rolls sauce béchamel et fruits de mer (mon coup de cœur!), crème palourdes et fruits de mer, guedille crabe-crevettes, club au crabe, spaghetti aux fruits de mer. TOUT est exquis, et la quantité (tout est pesé!) + la qualité (fournisseurs de la région) sont assurés, bouchées après bouchées!

Il y a aussi les mets classiques de casse-croûte canadiens qui sont pimpés et délicieux!


Heureuse découverte!

Jour 3, ballade en ville, à la recherche de bonnes adresses… Et nous avons trouvé!

Le Bavard & l’ivrogne : Une « excellente bonne adresse » !

Ouvert depuis 1 an seulement, Le Bavard & L’Ivrogne nous offre un concept jeune et dynamique, dans un décor actuel! L’un des seuls de Sept-Îles à avoir autant de choix en importation privée. Et que dire de son menu?! Malgré la formule « takeout », on se croirait sur place tellement c’est bon. Nous avons dégusté les côtes levées épicées, le flan de porc à l’asiatique, la peau de poulet, le tartare de saumon, le tartare de bison, la poutine au canard, le tout accompagné du foie gras qui fait leur renommée. Juste WOW!

Les sympathiques proprios sont de véritables passionnés et on le goûte dans l’assiette! Merci Pierre-Olivier de nous faire si bien manger lors d’une virée dans ta belle région! À essayer et à réessayer pour les ajouts et nouveautés chaque semaine!


Voilà ce qui termine notre séjour de 3 nuits à Sept-Îles!

Mais, nous reviendrons! Quel bel endroit et quelles belles personnes accueillantes & chaleureuses nous avons rencontrées…