Laissez-nous danser

reponse-terrorisme-une

Plus ça change, plus c’est pareil : un nouveau jour, une nouvelle attaque.
Comme si on était programmés à s’attendre au pire.
Comme s’il fallait s’habituer à la menace.
Comme s’il fallait accepter cette réalité.

Cette réalité, il ne faut pas la sous estimer et ne surtout pas la tolérer, au risque de se désensibiliser. Face à elle, il faut résister, s’ajuster et se soutenir.

La résilience est la meilleure arme contre ces actes de terreur

Nous avons en chacun de nous et tous ensemble cette capacité de rebondir après des traumatismes et cette force de pouvoir nous reconstruire.

Les maladies, les guerres, les murs et les bombes… Il y en a eu et il y en aura encore.
Des rassemblements, des poignées de mains, des portes ouvertes et des fleurs… Il y en a eu et il y en aura encore.
Heureusement.

L’histoire de l’homme est ponctuée de grandes peurs, mais la résilience de tous est plus forte que la folie de certains.

Face à la froideur, serrons-nous les uns aux autres.
Face aux attaques, répondons par les mots.
Face aux cris de haine, chantons.
Face au bruit des mitraillettes, dansons.

Le terrorisme et la violence n’auront jamais raison de nous. Nos habitudes et notre pacifisme seront toujours plus forts.

Retournons danser