Voici pourquoi vous devriez essayer le Couchsurfing

Photo : Rex Pickar, Unsplash

Et si je vous disais : oubliez les hôtels, les campings, les auberges de jeunesse ou airbnb et allez dormir chez l’habitant lors de votre prochain voyage, grâce à Couchsurfing?

Oui, plusieurs de mes proches m’ont trouvée complètement folle de faire du couchsurfing seule. Certains me disaient :

une fille seule en Amérique du Sud, tu aimes prendre des risques

Et pourtant… je peux vous assurer que ça a été la meilleure expérience de tout mon voyage!

canapé
Photo : Ben Konfrst, Unsplash

Une immersion idéale!

Je recommanderais à n’importe quel voyageur seul, entre amis ou en couple de tenter cette aventure au moins une fois.

C’est tout simplement LE moyen idéal pour rencontrer des locaux, en apprendre davantage sur les coutumes, la culture et la nourriture (Mmmm…)

Sortez des sentiers touristiques en immergez-vous dans le pays visité. D’ailleurs, votre hôte sera le conseiller idéal pour élaborer votre plan de visite, ou tout simplement pour vous rendre dans les lieux fréquentés par les locaux.

Ce qu’on trouve rarement dans les guides touristiques!

Bien évidemment, ce genre de voyage ne convient pas à tout le monde. Il faut savoir quel genre de voyageur vous êtes.

Photo : Tom Holmes, Unsplash

Si vous êtes une curieuse, en recherche de partage et de découvertes culturelles, mais aussi de nouveaux amis dans le monde entier : Couchsurfing est fait pour vous!

Par contre, si pour vous, c’est tout simplement une recherche d’hébergement gratuit pour économiser un peu sur votre budget voyage : oubliez tout de suite Couchsurfing.

La majorité des personnes qui accueillent des voyageurs donnent de leur temps pour faire découvrir sa ville et ses coutumes. C’est pourquoi, il est préférable de pas avoir un emploi du temps chargé, vous risqueriez d’être déçues et de décevoir votre hôte, avec qui vous allez passer du temps.

qui sait, il aura peut être un planning à vous proposer…


Une expérience humaine!

Les trois premiers mois de mon voyage ont été remplis de treks et de découvertes de lieux incroyables, tous plus beaux les uns que les autres.

Mais je sentais qu’il me manquait quelque chose.

Photo : Benoit Duverger

Il était dur de rencontrer des locaux. Le temps passé dans les villes était trop court et voyager entre amis peut aussi fermer les contacts.

Voyager seule oblige d’une certaine manière à aborder les gens et à avoir une conversation, qui peut aboutir sur une rencontre. On s’ouvre plus lorsqu’on est seule qu’accompagnée. Du moins, c’est mon avis et mon expérience personnelle.

J’ai testé trois fois le Couchsurfing au Chili, accompagnée de mon ami. J’ai adoré l’expérience et quand j’ai commencé à voyager seule en Argentine, je n’ai pas hésité une seconde à y remédier!

J’y ai fait de si belles rencontres tellement enrichissantes!

Ça a également été une leçon de vie. J’ai parfois été hébergée par des personnes tant généreuses que je ne savais pas comment retourner cette générosité.


De nouvelles amitiés

amitié
Photo : Helena Lopes, Unsplash

J’ai été hébergé par une dizaine de personnes au Chili, en Argentine et au Pérou… et je suis toujours en contact avec eux. Je n’ai parfois pas passé plus de trois jours avec eux, mais ce sont des personnes que je peux considérer comme des amis.

J’espère sincèrement les revoir un jour, partager à nouveau un repas, une promenade ou tout simplement discuter de la vie.

Certains m’ont plus marquée que d’autres, de par les échanges. Le fait qu’il y ait parfois des points en commun a beaucoup aidé. J’ai d’ailleurs eu une drôle d’expérience, à El Chalten…

Un couchsurfer, incapable de dire non, accueillait les voyageurs en grand nombre… en TROP grand nombre. Une nuit, nous avons été onze à dormir dans sa chambre (lui inclut)!

J’ai aussi eu des rencontres coup de cœur! Je pense notamment à Luis qui, à 75 ans, a reçu près de 100 personnes en un an. Il y a aussi Dani, artiste céramiste qui veut partager avec nous son héritage. Ou encore Martin, qui adore cuisiner et qui concocte toujours des «asados» à en tomber par terre, en compagnie de ses amis.

Photo : Laurine Cretenet

Écouter son coeur avant tout

Mon conseil, si vous souhaitez tester le Couchsurfing, c’est d’écouter son coeur. Prenez le temps d’échanger avant avec le couchsurfer pour savoir quelles sont ses attentes et le planning pendant votre séjour.

Il m’est arrivé d’avoir des échanges très creux, me poussant à décliner mon séjour chez l’hôte. Il est aussi arrivé qu’il y ait des avances. Eh oui, cela arrive! Mais, si vous prenez le temps d’échanger avant de vous rendre chez la personne, vous pourrez les détecter rapidement.

Quoi qu’il en soit, je ne garde que d’excellents souvenirs et si c’était à refaire, je garderais tout tel quel.

Alors… ça vous tente?