Corey Hart : du pur bonheur pour l’ouverture du FEQ !

Crédit photo : Agence QMI

« Corey ! Corey ! Corey ! I Love you, Corey ! »

On a tous craint qu’il ne soit pas au rendez-vous, car il était en spectacle au Japon, mardi soir, et son avion a atterri à Montréal avec du retard en fin d’après-midi, forçant l’annulation de l’entrevue devant public qu’il devait donner au Manège militaire.

Heureusement, même s’il a préféré prendre la voiture au lieu de l’avion qui l’attendait à l’aéroport de St-Hubert, il est arrivé à temps pour sa prestation !

094b45e8-1954-4294-81e8-e8004a801b0d_JDX-NO-RATIO_WEB
Crédit photo : Agence QMI

Comme il l’a si bien dit aux dizaines de milliers de personnes qui scandaient son amour pour lui, il n’aurait pas manqué ce rendez-vous pour « tout l’or du monde » !


Comme si c’était hier…

J’étais de ces privilégiées qui étaient directement devant la grande scène des Plaines d’Abraham, jeudi soir, pour admirer l’idole de son enfance. Il est descendu dans la foule, il a serré des mains et il et passé près de moi… OUF !

Par moments, j’avais l’impression qu’il ne chantait que pour moi… RE-OUF !

À 57 ans, il est toujours aussi séduisant avec son look à la James Dean, ses bijoux, sa sueur et ses tatouages ! Que voulez-vous, je les aime un peu « bums » !

J’étais sous le charme et pourtant, je n’ai rien d’une « groupie ». Hier soir, j’ai vibré au même diapason qu’à l’âge de 12 ans, lorsque j’ai assisté à mon premier show à vie, au Colisée de Québec, coiffée en hérisson et vêtue de ma veste de jeans Levis !


What you see it’s what you get !

Beauté, charme, talent et valeurs… D’hier à aujourd’hui, Corey Hart est demeuré le même. C’est pourquoi les retrouvailles avec son public sont tout aussi intenses !

Dans sa simplicité et sa générosité, entouré de musiciens et de choristes exceptionnels, il nous a offert des hits qui ont marqué son adolescence, comme Let it be (The Beatles)Message in a Bottle et Every Breath You Take (The Police). Nous avons également eu droit à des chansons québécoises, telles que Pour un instant d’Harmonium et Les bombes de Pagliaro

« C’est la Fête des USA aujourd’hui, mais nous, on va faire comme si c’était le 24 juin et on va fêter les Québécois, parce que je vous aime et c’est grâce à vous si j’ai réalisé mes rêves! »

65926240-9ecc-11e9-af38-e14ffbd21a98_JDX-NO-RATIO_WEB.jpg
Crédit photo : Agence QMI

Il ne nous oublie pas et nous l’avons bien senti lorsqu’il nous a offert Everything In My Heart, une chanson qu’il a composée pour ses fans. Il fallait entendre les gens chanter et voir le spectacle de lumières des cellulaires portés dans les airs. J’en ai encore des frissons!

Il nous parle en français et lorsqu’il n’est pas certain de son choix de mots, il demande à sa magnifique Julie; son épouse, sa choriste, sa complice dans toutes les sphères de sa vie depuis 25 ans ! Il s’est installé au piano, sur une petite scène érigée au milieu de la foule, pour lui chanter son amour avec sa toute dernière composition, Tonight (I wrote you this song). 

65906476_840174113016018_5471417284289363968_n
Crédit photo : Caroline Pelletier

On en veut encore et encore !

Corey Hart nous a, encore une fois, ouvert la porte de son coeur, de son univers musical et familial. Il nous a partagé son amour pour sa famille et ses racines. Il y est allé de confidences sur sa jeunesse perturbée et nous a transmis son message d’espoir.

Je vous encourage tous à ne jamais rabaisser le persévérant nageur qui vit dans votre âme en abandonnant trop vite, trop tard ou n’ayant jamais le courant de plonger dans les eaux troubles.

La différence entre le succès et l’échec, ce n’est pas le manque de force ou de connaissances, mais plutôt le manque de volonté.

Le monde dont vous rêvez peut être le vôtre parce qu’il existe. Il est possible parce qu’il est concevable. C’est le vôtre parce que c’était le mien.

Nous sommes tous à la constante poursuite du soleil !

– Corey Hart


Je vous laisse, nostalgique, sur ces images vidéo d’un show qui restera gravé dans le coeur de milliers de personnes et assurément dans les annales du FEQ :