Cañon del Colca, une randonnée (mouvementée!) dans les Andes péruviennes

Randonnée dans le Canon del Colca, Pérou
Photo : Bénédicte Pellerin

Les filles, dans l’article précédent (à lire ici), je vous laissais sur la note incertaine de réaliser le trek dans le Cañon del Colca. Eh bien, c’est maintenant chose faite!

mais ON PEUT DIRE QUE ÇA N’A PAS ÉTÉ DE TOUT REPOS…


Attention, jambes sensibles, s’abstenir!

Rien n’était réservé à l’avance pour nous rendre au Cañon del Colca, nous partions donc à l’inconnu… Mais, nous nous étions tout de même renseignés en lisant plusieurs blogues.

Une quatrième personne, rencontrée à Lima, a souhaité se joindre à nous! 23h, nous voici tous les quatre dans la gare d’autobus à chercher un bus en direction de Cabanaconde (la première ville qui permet de rejoindre le canyon).

Minuit, nous embarquions dans le bus pour un trajet de 6 heures vraiment inconfortable. 6h du matin, nous voici à Cabanaconde, qui se trouve à 3287 m d’altitude. 9h du matin, nous commencions la descente

Pour celles qui ne le savent pas, le Cañon del Colca est le plus profond canyon au monde! Les amoureuses des randonnées y trouveront beaucoup de plaisir à découvrir, à gravir et à descendre ces somptueuses et gigantesques montagnes!

Plusieurs chemins s’offrent à nous! Nous sommes partis du principe qu’il est mieux de souffrir au début, afin que la remontée soit moins difficile!

Neige éternelle dans les Andes, Pérou
Photo : Laurine Cretenet

Quoi qu’il en soit, peu importe le chemin emprunté, on souffre… mais le paysage est notre récompense!


De San Juan de Chuccho jusqu’à l’Oasis de Sangalle

4 heures de descente plus tard, nous voici à San Juan de Chuccho (2300 m d’altitude), le premier village qui nous a accueilli pour nous restaurer et attendre que la pluie cesse!

Il est important de préciser que notre nouveau compagnon était plutôt lent à cause de son sac bien trop lourd! En même temps, je n’ai pas vraiment compris pourquoi il avait dans son sac, des CD’s, des flûtes péruviennes, une plaque d’immatriculation de Cuba et je ne sais encore quelles choses inutiles pour faire une randonnée de ce genre. Pourtant, plusieurs auberges à Arequipa offrent un service de locker. Il n’est donc pas nécessaire de trainer avec soi son backpack de 65 litres…

Les villageois de la montagne nous ont confirmé qu’il fallait 3 heures pour se rendre jusqu’à l’Oasis de Sangalle (2160 m d’altitude)… Heureusement, nous avions encore suffisamment de forces pour poursuivre le chemin.

Il fallait atteindre l’Oasis avant que la pluie ne recommence et que la nuit ne tombe! Malheureusement, notre compagnon nous ralentissait…

Je comprend qu’il faut y aller à son rythme. Je ne suis pas une adepte des randonnées, mais les chemins empruntés n’étaient pas si ardues, quand même…

L'Oasis de Sangalle, Pérou
Photo : Laurine Cretenet

Nous arrivâmes à l’oasis au moment où l’orage grondait et que la pluie coulait à flot! Exténués par ces 7 heures de marche à travers les Andes, il ne nous fallut guère de temps pour nous endormir, bercés par la pluie.


Aux aurores, on remonte le Canyon

Finalement, nous avions choisi de réaliser le trek sur un jour et demi. Nous voulions retourner rapidement à Arequipa, pour pouvoir prendre le bus de 20h, qui se rendait à Cusco! Quitter Cabanaconde à 11h30 était notre option!

Je sais ce que vous pensez, ils sont fous! Oui, je le reconnais! On a été clairement fou!

Levés aux aurores, nous quittions le charmant Oasis à 6h du matin afin de remonter avant que le soleil ne soit plombant… C’est là que notre compagnon décida de remonter plus tard le canyon.


Le manque d’oxygène, un désagrément lié à l’altitude

Canon del Colca, Pérou
Photo : Laurine Cretenet

Il est souvent recommandé de bien s’adapter à l’altitude avant de se lancer dans le trek du Canon del Colca. On a en effet souffert du manque d’oxygénation. Sans compter que dès 9h du matin, nous remontions sous un soleil de plomb, qui nous a laissé de belles brûlures dans le cou notamment.

Nous sommes arrivés à 11h29. Nous avons pris notre bus à temps pour arriver à 18h à Arequipa. Et à 20h, nous étions à nouveau dans un bus pour Cusco!

Celles qui sont intéressées par ce trek, vous pouvez y aller plus relax que nous! Nous l’avons fait par nous-même, mais plusieurs agences proposent un tour guidé. Voici quelques idées de prix…

En tour organisé : 2 jours = 60 $CAD (incluant l’entrée de 26 $CAD pour accéder au canyon). Pour 3 jours, comptez 75 $CAD. Ces prix incluent le transport et la (ou les) nuit dans le canyon! Prévoyez beaucoup d’eau avec vous, vous en aurez bien besoin.

Si vous préférez le faire par vous-même, c’est tout à fait possible, car les chemins sont bien indiqués et vous pouvez y aller à votre rythme!