Les jeux de société en solo… ça existe!

0
96


Y’a environ un an, je n’avais aucun jeu de société, parce que ceux que je connaissais (Monopoly, Uno, Jenga, Battleships…) se jouent en multijoueur. Et les occasions étaient plutôt rares de passer une soirée avec du monde tranquille à la maison pour jouer à Monopoly. Mais, j’ai découvert l’existence des jeux modernes… Et la possibilité de jouer en solo. 

Attends… tu peux y jouer seule?

Oui madame! J’avoue que ça semble étrange, parce qu’un jeu de « société », c’est fait pour… socialiser. En effet, le plaisir premier dans ce type d’activité, c’est de le faire avec d’autres personnes, maiiiiiis j’aime les jeux de société à un point tel que je trouve ça plate de devoir attendre d’être avec du monde pour y jouer. En découvrant le fait qu’on peut facilement jouer à certains d’entre eux en solo, je suis un peu tomber en amour avec cette nouvelle activité… Surtout quand il fait pas beau dehors.

Planning : jeu et thé en compagnie de mon chat. Je suis prête pour ma retraite!


Comment ça marche?

Évidemment, j’adore jouer avec des amis quand l’occasion se présente. Mais, l’avantage majeur du solo, selon moi, c’est d’avoir un passe-temps loin de l’écran. Ça revient à lire un livre, certains diront, mais ça permet de faire travailler sa tête un peu plus. Autre avantage : des fois, j’ai envie de prendre une pause du quotidien, de penser à autre chose que le travail, de calmer une petite vague d’anxiété et de relaxer…

alors je sors un jeu!

De plus en plus de jeux arrivent sur le marché avec l’option du nombre de joueurs qui débute à… un! Un même jeu peut se jouer de un à cinq, par exemple. Ce qui permet d’en profiter même si tu n’as pas envie de voir du monde, parce que t’as besoin d’avoir la paix un moment. 

Il existe en général trois types de variantes pour un seul joueur, dans un jeu qui se veut normalement multijoueur. Les voici :


1- Battre un score!

Le premier est le « beat your own score », dans le jargon des jeux. C’est à dire que tu tentes d’améliorer ton score à chaque partie, soit contre toi-même, soit selon des scores à battre indiqués dans les règlements. Cette variante fait du sens quand on pense que la plupart des jeux consistent à faire le plus de points pour être le gagnant! 

CASCADIA – C’est mon jeu de prédilection pour commencer la journée. Plutôt qu’avoir Gino Chouinard dans ma télé pour accompagner mon café, je pars en nature une trentaine de minutes. C’est un jeu très relax où on sélectionne des tuiles et des animaux qu’on place pour faire le plus de point possible, selon des combinaisons qui diffèrent à chaque partie.


2- Jouer contre un joueur fantôme – L’Automa

Le deuxième type de variante en solo s’appelle l’Automa. Il s’agit d’un « second joueur », mais dont tu effectueras les actions à sa place. Le principe de l’Automa est de créer le même impact qu’aura un joueur adverse sur toi. Par exemple, dans un jeu où tu peux piocher des cartes parmi ce qui est présenté sur la table, l’Automa va bloquer une ou plusieurs de ces cartes. Personnellement, je dirais que les meilleurs Automas sont ceux qui nécessitent le moins de manipulation possible. Donc, entre chacun de tes tours, tu ne passeras pas 15 min à faire le tour de l’Automa. 

WINGSPAN – T’aimes les mini eggs Cadbury? Parfait, car dans ce jeu, tu en as (en plastique, désolée), en plus de belles cartes oiseaux pour faire une collection. Possiblement dans mon top-5 à jouer à plusieurs, et en solo contre l’Automa! Le principe sera de poser des cartes oiseaux sur notre plateau en payant des ressources (jetons nourriture), et ces oiseaux permettront certaines actions spéciales!


3- Coopératif à plusieurs et en solo

Certains jeux sont identifiés comme à deux joueurs ou plus. Mais, il y a une exception pour plusieurs jeux qu’on qualifie de « coopératifs », c’est à dire qu’on joue contre le jeu. Eh oui! Donc, tous les joueurs vont travailler ensembles pour soit perdre, ou gagner. Ce qui permet, de jouer seul, mais en incarnant deux joueurs. Ça semble farfelu, mais ça se fait très bien! 

LE PROJET – Celles qui aiment les enquêtes, la simplicité et les années 90 vont adorer ce jeu! On doit révéler des dossiers qui permettront de décoder des énigmes et des codes. Le Projet nous réserve même quelques surprises pour nous creuser la tête! Pour passer à travers le jeu, on nous plonge dans une BD avec des adolescents dans les années 90.


Alors, est-ce que je t’ai convaincue de jouer en solo?