Voici une action simple et rapide pour vous protéger en cas d’inaptitude et de décès

En décembre 2011, j’ai accepté de devenir curatrice aux biens et à la personne de mon père qui, au moment de sa retraite à 54 ans, a reçu un diagnostic de démence fronto temporale : une maladie dégénérative peu connue.

J’étais loin de me douter que ce rôle allait changer ma vision de la vie à tout jamais !

Mon père et moi pendant un session de photos sur le deuil en soins palliatifs ©Guylaine Renaud

Mon père, un homme prévoyant de nature, avait fait son mandat d’inaptitude et son testament, mais il n’avait pas prévu que la personne qu’il avait nommé comme mandataire en cas d’inaptitude se désisterait de son rôle…

Comme la maladie avait déjà fait bien des ravages dans son petit corps bien menu et surtout, au niveau de son cerveau, la tâche fut très ardue pour en arriver à le déclarer inapte, mettre de l’ordre dans la gestion de ses biens personnels et s’assurer qu’il reçoive les soins mérités.


Prévoir le pire

Peu importe l’âge que nous avons, nous ne pouvons prédire ce qu’il adviendra de nous dans un passé proche ou lointain.

C’est pourquoi, il faut prévoir l’imprévisible!

J’ai souvent entendu des gens autour de moi dire que ça leur porterait malheur de faire leur mandat d’inaptitude ou leur testament. Par expérience, je peux vous dire que ce sont de fausses croyances ou de simples superstitions qui peuvent mener à de lourdes conséquences.

Personne n’est à l’abri des réactions des proches d’un être qui est malade ou décède subitement. Les histoires d’horreur sont nombreuses lorsque vient le temps de prendre une décision pour la vie d’un être aimé ou dans le cas d’une liquidation de succession.

Nous n’avons qu’à nous imaginer lorsque plusieurs personnes d’une même famille perdent la vie en même temps ou sont blessées gravement dans un accident… Si ces personnes n’ont pas pris d’arrangements pour ces circonstances, le travail de l’entourage est colossal, car les décisions à prendre sont d’une grande importance et toujours très émotives.


Comment se protéger adéquatement

Le mandat d’inaptitude et le testament sont deux actes juridiques essentiels, mais totalement différents

L’avantage du mandat d’inaptitude est de prévoir qui administrera vos soins et vos biens dans une période de votre vie où vous serez toujours vivants, mais incapable de faire part de vos volontés.

Il est possible de le rédiger vous-mêmes, en remplissant le formulaire ci-bas et de le faire homologuer par un avocat ou un notaire. Je vous conseille de choisir un professionnel qui débute dans le métier ou de soumissionner auprès de professionnels bien établis pour obtenir des honoraires moins élevés.

FORMULAIRE – Mandat d’inaptitude olographe


Le testament

Le testament, quant à lui, est une acte unilatéral qui a pour but de régler la dévotion de vos biens à votre décès. Peu importe la forme juridique qu’il prend, il n’a aucun effet de votre vivant et peut être changé en tout temps, pourvu que vous soyez apte mentalement à le faire jusqu’à votre mort.

Il doit être obligatoirement écrit, ne peut pas être signé par plus d’une personne et doit contenir vos dernières volontés seulement (pas celles des autres membres de votre famille). Les dernières volontés sont essentiellement la répartition relatives aux biens, meubles et immeubles après la mort.

Vos souhaits quant à la sépulture, le don d’organes, l’aide médicale à mourir, le service religieux ou toutes autres considérations quant à vos dernières volontés peuvent prendre place dans votre testament et doivent être respectées par le ou les liquidateurs testamentaires

Voir ci-bas un formulaire pour composer votre testament, que vous pouvez faire homologuer en même temps que votre mandat d’inaptitude auprès d’un avocat ou d’un notaire. Si vous faites l’achat d’une maison, vous pouvez demander à ce qu’il le fasse en même temps que l’acte notarié.

Il n’est pas nécessaire de faire homologuer votre testament, mais croyez-moi, cela vous évite bien des soucis si vous perdez la copie originale, car une fois dans les mains d’un professionnel, il est enregistré dans les archives du barreau du Québec et cela facilite grandement le travail du liquidateur testamentaire au décès.

FORMULAIRE – Testament olographe


On ne se protège jamais trop

L’humain vit d’espoir et carbure à l’amour que lui porte autrui. On ne s’imagine pas que l’amour peut se transformer en haine du jour au lendemain, lorsque surgissent de tels événements.

Chacun vit ses deuils à sa façon, même lorsqu’il s’agit de faire le deuil d’une personne vivante, mais inapte.

Les mandats clairs nous exhortent donc de quelques-uns de ces moments douloureux

woman in the office stressed out with problems

J’ai appris dans la souffrance, car l’an dernier, j’ai perdu mes deux parents à deux mois d’intervalle et j’ai accompagné mon ex-conjoint dans la maladie. Certains actes étaient clairs, d’autres moins. Il n’en demeure pas moins que plusieurs complications sont venues ajouter à la complexité de la situation et à la peine vécue.

Les perceptions diffèrent et le passé interfère…

La succession de mon père demeure toujours en attente d’être réglée. Bref, un deuil qui perdure encore et encore…

ainsi, Protégez-vous Par amour pour vous et pour les êtres qui vous sont chers !