Le jour où j’ai décidé de tout quitter pour voyager…

Tout quitter pour voyager, cover
Photo Slava Bowman, Unsplash

J’entame ma dernière semaine de travail. Dans quelques jours, je serai au Mexique, premier pays qui amorce un voyage de 6 mois!

Depuis plus de 5 ans, je travaille en communication dans l’industrie de la musique. Cela faisait maintenant 4 ans que je travaillais pour la même compagnie. On peut donc dire que ça devenait plus confortable qu’au début.

Cet emploi est ce que je voulais quand j’ai entrepris mes études en communication. Travailler dans le milieu culturel me semblait inatteignable ou du moins, difficile. Je pense donc avoir eu beaucoup de chance, en arrivant au Québec, de pouvoir intégrer l’industrie de la musique.

Pendant longtemps, ç’a été assez difficile d’imaginer quitter un emploi dans lequel je voulais travailler à tout prix…

J’étais dévouée et passionnée. Dès qu’il fallait accompagner un artiste en entrevue dans une émission de radio, à minuit un samedi soir, j’étais là. Assister à un spectacle, j’étais là. C’est un travail où tu n’as pas le temps de t’ennuyer et dans lequel tes missions ne sont jamais redondantes.

Mais, il peut être envahissant à d’autres moments


L’envie de voyager

envie de voyager
Photo Deanna Ritchie

L’envie de voyager a toujours été évoquée et n’est pas survenue du jour au lendemain.

Adolescente, je rêvais déjà de voyage… J’avais une fascination pour la culture sud américaine. La vie me mena finalement au Québec, province que j’aime d’amour. Je gardais tout de même, dans un coin de ma tête, l’idée d’aller un jour en Amérique du Sud.

J’ai laissé l’idée mûrir pendant plusieurs années pour prendre les bonnes décisions vis à vis ma vie professionnelle. Elle qui avait priorité sur ma vie personnelle.

Mais, petit à petit, mon besoin de repartir s’est intensifié…


Décision réfléchie

décision réfléchie
Photo Denys Nevozhai, Unsplash

Septembre 2017, je décide d’annoncer ma démission à mon entreprise et donc, de quitter mon poste des 4 dernières années. Et c’est une décision réfléchie!

C’est sûr que tout quitter sans savoir de quoi sera faite la vie à son retour peut être effrayant. Par contre,

je ne pense pas que cela devrait être une barrière à ses envies

C’est certain que de quitter l’industrie de la musique pendant (au moins) 6 mois est un risque. Ce milieu est sans cesse en évolution. Ce qui rend la décision compliquée, car tu sais que tu n’es pas irremplaçable et tu ne sais pas si tu pourras le réintégrer à ton retour.

J’ai longtemps eu peur et c’est sûrement pour cela que ce voyage ne se réalise que l’année de mes 30 ans.


Nouveau départ

Photo Valeria Almaraz, Unsplash

Un nouveau départ rend les choses plus excitantes…

Je pars donc sans regrets et je le vois comme un nouveau départ. Je sais ce que je quitte, je ne sais pas ce que je retrouverai au retour. Mais, je n’ai pas peur de cet inconnu, car tout ce qui importe pour l’instant est cette expérience que je vais vivre.

C’est pourquoi, mon conseil idéaliste à celles qui hésitent encore à franchir le pas serait de foncer.

Nous sommes les seuls maîtres de notre destin.

Maintenant que je me suis présentée brièvement, je vais donc vous emmener avec moi dans mon voyage…

à la découverte du Mexique et de l’Amérique du Sud!