C’est confirmé: Québec aura son hôtel DoubleTree by Hilton cet été et Le Dijon en sera le restaurant vedette

Récemment, j’ai eu l’immense privilège d’être invitée par les propriétaires et l’équipe de direction de l’hôtel Signature et du restaurant Le Dijon à Québec.

J’insiste sur l’expression « immense privilège », car non seulement j’ai vécu un moment précieux et délicieux, mais on m’a fait l’honneur de me confier, en primeur, l’annonce de l’ouverture prochaine du DoubleTree by Hilton, à Québec !


Une entreprise de famille… et de cœur!

Proprios
De gauche à droite : Gabriel Perreault, Manon Deblois, Christopher Deblois-Perreault et Marc Charrette

L’an dernier, Manon Deblois et son conjoint Gabriel Perreault se sont associés à leur ami Marc Charette pour faire l’acquisition de l’Hôtel Four Points by Sheraton Québec – de son ancienne appellation –, situé au nord de l’autoroute Laurentienne, à la sortie de la Faune. Depuis, ils ont constitué une équipe à leur image, soit des gens chaleureux, professionnels et compétents. Bref, de véritables passionnés de l’hôtellerie et de la restauration !

Ils avaient envie d’offrir aux visiteurs, mais aussi aux résidents de la Vieille Capitale, un lieu privilégié de rencontres et de rassemblements alliant confort, détente, plaisirs gastronomiques et technologie, le tout, dans un décor enchanteur.

be574e6e_z

Mais à l’été 2019, un vent de changement soufflera : l’hôtel arborera officiellement la prestigieuse bannière DoubleTree by Hilton, ce qui permettra à la dynamique équipe de personnaliser davantage les services offerts à la clientèle.

Ce printemps, les lieux subiront donc une transformation majeure : toutes les chambres seront rénovées, le gym sera agrandi, une nouvelle salle de réception fera son apparition et le Hall d’entrée (qui communique avec la superbe terrasse surplombant le golf) deviendra le centre d’intérêt principal de l’hôtel.

C’est à la talentueuse firme d’architectes LemayMichaud qu’a été confié la supervision des travaux.

Anthony L’Heureux, directeur de l’hôtel, m’a montré avec fierté les plans du lobby-bar aux allures de lounge, avec ses deux majestueux foyers, son distributeur de vin et de bière en fût libre-service, ses murales de bois massif et de végétaux, ses fauteuils de cuir et sa grande luminosité pour une ambiance des plus ressourçantes. Remarquable. J’ai déjà hâte d’y être!


La vision d’une équipe créative et positive

Les membres de l’équipe se rassemblent autour d’un bon repas et d’une bonne bouteille de vin chaque vendredi, après le travail, et prennent le temps de rire, de partager, de célébrer leurs bons coups. D’ailleurs, tout le personnel est invité !

C’est, à mon humble avis, la clé de leur succès, car le sentiment d’appartenance à l’équipe et à l’entreprise est renforcé. Ils mettent en commun leur vision et leurs idées pour créer non seulement un lieu, mais un état d’esprit positif.

De ces échanges sont nés de beaux projets, comme celui d’animer les terrasses extérieures l’hiver, d’y installer des foyers et d’y construire un bar de glace. Les motoneigistes en escale, la population locale et tous ceux et celles qui logent ou mangent sur place pourront donc y festoyer.

De plus, Manon Deblois (co-propriétaire) a concrétisé son rêve de fabriquer ses propres produits à base de miel, un miel cultivé à l’hôtel même! À son plus grand bonheur, quatre ruches contenant entre 60 000 et 80 0000 abeilles ouvrières ont été érigées sur le toit. Chaque ruche produit environ 150 lbs de miel chaque année.

Pour y avoir goûté à quelques reprises, je peux vous certifier que c’est un miel d’une qualité exceptionnelle. Les ouvrières butinent en pleine nature et sur le terrain de golf qui est arrosé par l’eau puisée des lacs environnants, ce qui rend le miel encore plus délectable!


Le Dijon, le restaurant vedette !

Salle resto

Dans ce majestueux bâtiment aux allures de château se cache une perle de restaurant : Le Dijon. L’an dernier, ce petit bijou de la gastronomie québécoise a fait peau neuve pour mieux servir sa clientèle. Et l’homme derrière tous ces changements se nomme Jean-Philippe Dufresne. Invité à joindre l’équipe du Dijon pour ses grandes qualités humaines et son amour pour les produits du terroir, il réussit à nous épater en nous présentant des menus abordables et recherchés, dans une ambiance des plus conviviales !

51580524_1599411956828649_4858914287424372736_n
De gauche à droite : Jean-Philippe Dufresne (directeur) et Carl Mechineau (Chef)

Lors de ma dernière visite, en présence du réputé sommelier Steve Martel, je me suis régalée d’une Cassolette d’escargots aux champignons sauvages sautés au beurre avec fleur d’ail et crème d’habitant. Le plat était accompagné d’un vin d’importation privée issu du Domaine Ventura en Californie (un Cabernet Sauvignon qui exalte la cerise et la framboise).

J’ai ensuite savouré un Jarret de Sanglier et son écrasé de pomme de terre ratte au fromage du Mont St-Benoît embeurrée de choux de Savoie, sauce Milanaise… je salive encore. Le tout m’a été servi avec un divin Truchard, de la Vallée de Nappa en Californie, un vin long en bouche qui nous laisse un bon goût de fruits rouges et d’épices.

En terminant, même si j’avais la panse bien remplie, je me suis laissée tenter par l’Assiette de bouchées représentant les desserts au menu. Mmmm…!


Se démarquer en cuisine

Récipiendaire de plusieurs prix dans le cadre du Burger Week, avec son sandwich Le Dijoncté qui est encore au menu, et du Gin Week, avec son cocktail au Gin Violette à la lavande et au miel du toit, Le Dijon et son équipe ont toujours cette folle envie de se démarquer et de nous faire plaisir !

En terminant, je vous invite à aller déguster et voter pour leur nouveauté : Le Smokey Beez-Ness, une assiette de poutine offerte à seulement 12 $ jusqu’au 8 février, pendant la Poutine Week de Québec.

51010682_1936321363165200_4725010160756457472_n.jpgC’est un rendez-vous !