Prendre le temps… de prendre son temps!

Photo : Nathan Dumlao, Unsplash

On va se le dire, la dernière semaine n’a pas été excessivement « zen » pour plusieurs humains sur la terre. Plusieurs d’entre nous ont passé par différentes gammes d’émotions…

Pour ma part, ce fût un peu comme vivre un deuil!

Étant Artiste Coiffeure, travailleure autonome et ayant une proximité de toujours moins d’un mètre avec mes clients/clientes, j’ai dû prendre la décision déchirante d’arrêter de travailler. Pour MA sécurité, ainsi que celle de mon conjoint et de ses enfants.

Tout ceci, sans savoir ce que l’avenir de mon portefeuille me réservera…

L’inconnu, le je-m’en-foutisme, le doute, l’insécurité, l’anxiété, la peur… Oui j’ai la chienne. J’ai la chienne de ce que l’univers nous réserve.

Est-ce le début d’un commencement?

Est-ce pour nous punir que la planète agit ainsi et conspire contre l’humanité?

Et si on s’assoyait juste 2 petites secondes pour y penser. Le fait de confiner les êtres humains chacun chez soi a diminué énormément la pollution sur Terre. L’eau des canaux de Venise s’éclaircit, les dauphins approchent la côte, les animaux sortent des forêts sans craintes. La qualité de l’air s’améliore de moitié en Chine. Les gens sortent chanter sur les balcons en Italie et même les DJs mettent le party à partir de leur appartement!


#ÇaVaBienAller

Pour ce qui est de chez nous, au Québec, nous y voyons naître l’entraide. Et si nous étions rendus tellement égoïste/nombriliste, superficiel et sans cœur que la terre aurait voulu nous punir pour retrouver son harmonie?

Dans mon quartier, je vois les gens marcher en famille dans les rues. Les liens se renforcent aussi. Les dessins d’arc-en-ciel parsèment les fenêtres des maison et les enfants y écrivent #ÇaVaBienAller. Et eux, ils y croient plus que nous!

Même à la maison, nos 2 ados se rapprochent malgré leur relation amour/haine. On dessine, on joue à des jeux de société, on écoute des films, des séries. J’ai jamais autant cuisiné de toute ma vie! On jase au téléphone avec nos amis, notre famille. Ce que je ne faisais même plus en temps normal.

La vie allait vite, trop vite. Je n’avais plus le temps de rien faire (ou bien je ne prenais plus le temps…). J’étais envahie par le travail, le désir de performer, de faire de l’argent. Le tourbillon de la vie m’a englouti et c’est là que je le réalise (il n’est jamais trop tard, à ce qu’on dit).


Et si…

Et si on revenait à l’essentiel? Profitez de la vie, s’aimer avec un grand A, rire, s’amuser, prendre soin de nous, de notre santé.

Et si on laissait notre peur de côté? Qu’on en profitait pour faire notre traitement dans nos cheveux 2 fois par semaine, notre masque de beauté pour le visage, notre manucure/pédicure et pourquoi pas celle de notre fille? Lire des livres, tenir un journal de bord avec les enfants, pour qu’ils se rappellent les bons moments de cette pandémie mondiale. Montrer à cuisiner à notre ado, pour qu’il devienne débrouillard et qu’il mange autre chose que des ramens ou des pizzas pochettes!

Et si on prenait le temps de respirer? De voir tout ça comme si on avait appuyé sur le bouton « PAUSE ».

L’univers nous donne cette opportunité. On doit le voir comme une chance de profiter de la vie, de laisser le négatif de côté, de faire confiance à l’avenir! On a tous souhaité ça un jour ou l’autre, une semaine sans travail, à la maison, pour faire la grasse matinée et tout ce dont on avait envie.

Alors voilà, notre vœu est exaucé!

Bref, savourez ces instants pleinement pendant qu’ils sont là, car dans quelques mois, quand on en reparlera, on se rendra compte que ça nous manque déjà…

Enjoy the little things !