Îles de la Madeleine – 13 arrêts gourmands à ajouter à votre itinéraire

Selon moi, il y a deux façons de découvrir les Îles de la Madeleine : soit par la bouffe, soit par les arts. Gourmande que je suis, vous aurez deviné que j’ai choisi la première option pour ma toute première visite de cet archipel.

D’ailleurs, il existe un itinéraire gourmand, le Circuit des Saveurs, qui permet aux touristes de découvrir la région à travers ses producteurs locaux. C’est donc ce que ma partner de voyage et moi avons fait pendant trois jours.


Havre aux Maisons

On a commencé notre périple sur l’île de Havre aux Maisons, où nous avons visité quatre producteurs.

Premier arrêt : Le Barbocheux

Ce producteur de boissons artisanales est bien connu dans la région pour sa Bagosse. Il faut aller rencontrer Léonce sur place pour se faire expliquer l’origine de cette boisson typique des îles. Il s’agit d’un personnage exubérant comme pas un et vous aurez la chance de déguster ses différents produits, qui ont remporté plusieurs prix lors de la Coupe des Nations !

Deuxième arrêt : Miel en mer

Cet apiculteur dévoué produit un miel crémeux et savoureux, avec de légères notes florales. Un vrai délice ! Mais ce n’est pas tout, on peut aussi déguster sur place un délicieux hydromel, ainsi que des canneberges déshydratées au miel. Et tant qu’à y être, pourquoi ne pas embarquer dans une combinaison de protection et aller visiter les ruches ? Et pour terminer, vous pourrez même participer à un atelier de confection de bougies, faites à partir de la cire des abeilles. Bref, plaisir garanti !

Troisième arrêt : Le Fumoir d’Antan

Un autre personnage coloré vous attend au Fumoir d’Antan : Ben (ou « Ben à Ben », de son p’tit nom)! Impossible de ne pas tomber sous le charme de ce « gentil géant » qui explique avec passion l’histoire de cette entreprise familiale, fondée par son grand-père, reprise par son père et dont il a aujourd’hui les commandes. Sur place, vous trouverez du hareng boucané, ainsi que des poissons et des viandes fûmés. Il ne faut pas manquer de goûter le pétoncle fûmé : un must ! À noter que des visites guidées partent chaque heure.

Quatrième arrêt : Fromagerie du Pied-de-Vent

Ce qui était autrefois un élevage de bêtes vouées à la charcuterie a été transformé en ferme laitière et en fromagerie avec les années. Aujourd’hui, on y compte une centaine de vaches laitières, qui broutent librement dans les pâturages avoisinants, afin de produire suffisamment de lait pour confectionner cinq variétés de fromage artisanaux. Le fromage Pied-de-Vent est certes le plus populaire. Mais, le cheddar Art Senau, la Tomme des Demoiselles (et sa version affinée à la bière, disponible seulement sur l’île) et le Jeune Coeur valent également le détour. Psssit ! Ils font même des gâteaux au fromage décadents ! À noter que des visites de la ferme sont disponibles sur place et il est possible de voir de nombreux veaux qui n’ont que quelques jours de vie.


Havre Aubert

Ensuite, on s’est promené entre les différentes îles. Sur l’île du Havre Aubert, nous avons visité deux producteurs.

Cinquième arrêt : Fromagerie Les Biquettes à l’Air

C’est un couple charmant qui vous accueillera pour vous faire visiter leur ferme de chèvres laitières. Ici aussi, les bêtes sont traités aux petits oignons, elles qui ont la chance de brouter librement dans les vastes terres des propriétaires. D’ailleurs, impossible de ne pas tomber sous le charme des chevreaux qui bêlent pour obtenir notre attention : trop cute ! Et que dire de leurs fromages… coup de cœur garanti pour L’Oeil de Bouc (style bûchette) et Le Petit Malin (à tartiner) !

Sixième arrêt : Le Verger Poméloi

Dernièrement, je me suis découvert une véritable passion pour le cidre de pomme. Beau hasard, puisque c’est la spécialité du Verger Poméloi, le seul verger des îles ! Sur place, on a pu déguster les 5 élixirs concoctés par la maison et j’ai eu un véritable coup de cœur pour L’Escarbille, un délicieux cidre mousseux. À noter que des visites gourmandes – associant cidres, bouchées et histoires – sont offertes sur place.


Cap aux Meules et Fatima

On a poursuivi notre route sur l’île de Cap aux Meules, pour notre septième arrêt : Gourmande de nature.

La propriétaire de ce commerce – qui regroupe restaurant, épicerie fine, boutique cadeau, ateliers de cuisine et comptoir-lunch sous un même toit – est une vraie épicurienne. Chaque hiver, elle part dans une nouvelle région du monde et revient les bras remplis de trouvailles, dont elle fait ensuite profiter les Madelinots. Nous avons eu la chance de luncher sur place et ses petits plats gastronomiques sont savoureux, sans parler de son comptoir de gelato… il faut absolument goûter sa glace au fromage Pied-de-Vent et églantier : surprenant, mais délicieux !

Ensuite, on a mis le cap sur le village de Fatima pour notre huitième arrêt : Aucoin des Sangliers.

Photo : page Facebook Aucoin de Sangliers

Avez-vous déjà mangé de la viande de sanglier ? Pour ma part, c’était une première et je peux vous confirmer que c’est délicieux ! Les sangliers des îles, nourris à l’orge et au lactosérum, produisent une viande tendre et savoureuse, que les propriétaires transforment ensuite en pâtés, cretons, terrines, smoked meat, saucissons, etc. Vous pouvez vous offrir une visite guidée à la ferme de Fatima ou encore arrêter au casse-croûte de l’Anse-aux-Baleiniers.


Finalement, voici quelques adresses à ajouter à votre itinéraire durant votre séjour :

Bref, vous risquez de prendre quelques livres durant votre voyage…

***
Ce voyage a été rendu possible grâce à Tourisme Îles de la Madeleine.
Merci pour cette belle opportunité !