Démystifiez la crème solaire et dites adieu au look homard

sunscreen-article-une

Enfin de la chaleur! Après avoir passé l’hiver emmitouflé dans nos manteaux, quoi de mieux que d’enlever quelques couches et de laisser entrer la vitamine D? Malheureusement, qui dit soleil dit danger pour la peau.

Croyez-moi, je suis très bien placée pour le savoir, j’habite en Australie depuis plus de dix ans…

Je ne suis pas fière de l’admettre, mais avec mon attitude de Québécoise qui aime avoir le teint doré, j’ai eu l’air d’un homard plus d’une fois. Cela a sans doute été désastreux pour ma peau, sans mentionner le risque de cancer.

Aujourd’hui, je suis un peu plus « wise ». J’ai finalement adopté la crème solaire. Mais avec la panoplie de produits sur le marché, pas facile de savoir lequel choisir. Alors, par où commencer?

Qu’est-ce que les UV?

Le but de l’écran solaire est de bloquer les rayons UV (ultraviolets). Autrement dit, on cherche à appliquer une barrière de protection. Les deux types d’UV qui sont néfastes pour nous sont les UVB et les UVA.

Les UVB sont associés au bronzage et les coups de soleil, tandis que les UVA pénètrent plus profondément et sont responsables du vieillissement prématuré de la peau, donc… des rides!

Puisqu’on sait maintenant que les deux causent le cancer, mieux vaut prendre une crème solaire avec un large spectre, qui protège contre tous les types d’UV.

Qu’est-ce que le FPS?

Il y a aussi le FPS (facteur de protection solaire) qui entre dans l’équation. Le FPS indique le niveau de protection contre les UVB. Ainsi, un FPS 10 permet de rester sous le soleil 10 fois plus longtemps avant de bruler. Ainsi, plus le FPS est haut, plus on est protégé.

Ceci étant dit, aucun produit n’offre une protection à 100 %. Selon le Cancer Council Australia, un FPS 30 filtre 96.7 % des rayons et un FPS 50 en bloque 98 %. En haut de ça, la différence est… minime.

Tout ça pour dire qu’avec le FPS on y va selon le type d’activité. Par exemple, si on ne fait que sortir le matin pour se rendre au travail, on peut choisir un FPS 15, inclus dans une crème de jour. Par contre, si on se rend à un beach party, un FPS 50 sera plus adéquat.

Crème, spray ou lait?

Pour ce qui est du choix entre une crème, un spray ou un lait, c’est selon vos préférences. Pour ma part, je trouve les « sprays » très pratiques et faciles à étendre.

Mais attention, la crème solaire est efficace seulement si appliquée correctement, ce qui veut dire en mettre épais et souvent. Il est recommandé d’appliquer de nouveau le produit chaque deux heures et après la baignade.

Pour les enfants, la société canadienne du cancer recommande un minimum de FPS 30. Mieux vaut aussi éviter d’aller sous le soleil lorsque le facteur UV est à son plus fort.

Bref, j’espère qu’avec ces petits conseils vous éviterez le look écarlate cet été