5 conseils pour bien préparer son premier safari photo

Faire un safari a toujours été mon rêve. Le genre de rêve tellement fou que je me disais qu’il ne deviendrait jamais réalité. Et pourtant! Au cours d’un repas bien ordinaire avec une amie, nous avons parlé de ces destinations incroyables, de ces voyages irréalistes.

– Tu t’imagines partir faire un safari en Afrique?

– Tellement!

– Et qu’est-ce qui nous en empêche, dans le fond?

Ce fût le top départ de notre safari en Tanzanie! Oui mais voilà, il a fallu plusieurs préparatifs avant de monter dans l’avion.

Je vous livre donc quelques conseils pour un safari inoubliable…


S’y prendre à l’avance

Photo par Rawpixel, Unsplash

Ok, ce premier conseil, je dois vous avouer que je ne l’ai pas suivi! (Faites ce que je dis, pas ce que je fais!) La décision de faire un safari s’étant prise sur un coup de tête et nos périodes de vacances communes, à mon amie et moi, étant limitées, il a fallu tout prévoir en 3 mois. Mais, je dois avouer que c’est vraiment court, surtout quand on n’a aucune idée du pays de destination.

Mon conseil : prenez le temps de lire guides et sites web sur le sujet, et de vous renseigner sur les différents pays en fonction de ce que vous recherchez comme séjour.


Bien choisir la période de séjour

Saison des pluies, poussière, chaleur, mois touristiques et tarifs élevés… certaines périodes sont moins conseillées pour un safari. À l’inverse, d’autres saisons sont particulièrement recommandées comme la période de migration des gnous et des zèbres.


Magasiner son agence

Certains choisissent de partir à l’aventure et de trouver un guide sur place, tandis que d’autres décident même d’arpenter seuls les parcs. De notre côté, nous avons préféré passer par une agence et nous ne l’avons pas regretté, une fois arrivées dans les parcs où même un GPS ne s’y retrouverait pas!

Le premier élément à prendre en compte est le budget, qui peut s’envoler selon le type de safari que vous recherchez :

  • camping ou lodges de luxe?
  • découverte de la culture locale ou game drives toute la journée?
  • safari en groupe ou privé?

N’hésitez pas ensuite à démarcher des agences locales, qui proposent bien souvent des tarifs plus intéressants que les agences au Québec ou en Europe. Dans tous les cas, renseignez-vous bien sur l’agence avant d’envoyer le paiement : accréditations, qu’est-ce qui est inclut (ou non) dans le tarif, véhicule utilisé pour les game drives, assistance en cas de problème, etc.


Prévoir une visite dans une clinique santé-voyage

Photo par Hush Naidoo, Unsplash

Avant de partir, assurez-vous d’avoir votre vaccination à jour et de vérifier les vaccins supplémentaires nécessaires selon votre pays de destination. Un traitement contre le paludisme et contre la diarrhée du voyageur peuvent aussi être nécessaires.

Psssit! Le gouvernement du Canada fournit tout plein d’informations à ce sujet.

Mais, un rendez-vous dans une clinique santé-voyage reste tout de même l’option la plus fiable pour vous assurer d’avoir la protection la plus appropriée à votre type de voyage.

Ici encore, prenez-vous-y à l’avance pour limiter le nombre de piqûres par semaine! Dans mon cas, j’ai eu droit à 4 vaccins en une semaine. Aïe, ça pique!

Et comme on n’est jamais trop prudente, on n’oublie pas de renouveler son assurance voyage avant le grand départ.


Préparer son sac en conséquence

Photo par Alice Donovan Rouse, Unsplash

Là, vous me direz : le plus dur est fait. Oui, mais non! Mon magasinage pré-départ a été une aventure en soi. Côté vêtements, je suis souvent habillée en noir ou en bleu : tout ce qu’adoooorent les mouches tsé-tsé! Autant vous dire, que ma garde-robe a changé de couleurs avant mon départ, pour adopter des tons plus clairs. Une bonne veste est également à prévoir pour les matins et les soirées fraîches de la savane.

Aussi, les moustiques sont voraces : prenez un anti-moustiques avec suffisamment de DEET (demandez conseil à la clinique santé-voyage en cas de doute). Les vêtements longs peuvent aussi vous éviter bien des démangeaisons, même si les insectes les plus vicieux ne se laissent pas dissuader par une couche de tissu.

Finalement, un élément indispensable au safari : l’appareil photo, bien sûr! Les animaux pouvant être loin du véhicule, le cellulaire n’est clairement pas la meilleure option. L’investissement peut être coûteux, mais on ne le regrette pas, vu les souvenirs que ça permet de ramener avec nous!

bref, ¸Avec tout ça, vous voilà parées pour l’aventure!