Bientôt, la neige tombera à plein ciel sur une grande portion du Québec (en Abitibi, nous avons déjà eu notre première bordée!). Pour certaines, c’est le début d’un long cauchemar qui s’échelonne jusqu’au prochain mois de mai. Pour d’autres, c’est le moment de profiter de son chez-soi, de cuisiner de bons petits plats et de se faire plaisir en prenant du temps pour soi.

Pour celles qui aiment se gâter avec du doux, un moment lecture est tout indiqué!

Certaines de nos collaboratrices vous proposent donc quelques suggestions de livres agréables à lire lorsque la température descend sur le thermomètre, et qui font qu’on se sent moins coupable de rester à l’intérieur, enveloppées dans une grosse couverture…

À vous de les découvrir!


Suggestions de Marie-Pier :

En route vers nowhere
de Sophie Laurin

J’ai lu ce petit roman aussi rapidement qu’on termine une slush une chaude journée d’été. Une jolie histoire entre des amis d’enfance qui sont secrètement amoureux l’un de l’autre, mais qui ne savent pas comment se l’avouer. Une petite histoire douce et simple qui donne le goût de revenir à 21 ans et de suivre les personnages dans leur road trip. J’avais envie d’une lecture facile pour le cerveau, à saveur de canicule d’été et qui rappelle certains bons souvenirs du début de la vie adulte. C’est exactement ce qu’En route vers un nowhere nous permet. Une belle lecture agréable qui goûte presque la barbe à papa!

Tout comme les tortues
de Marie-Christine Chartier

Le roman de Marie-Christine Chartier nous donne le point de vue de trois personnages sur une rupture, qui sert de ligne directrice à l’histoire. Et chose inattendue, j’arrive à m’identifier à certaines facettes de chacun des personnages, même si certains sont de sexe masculin. Une histoire forte et douce à la fois, dans laquelle nous aimerions pouvoir parler à chacun des personnages pour leur dire qu’au final, ça va bien aller. Une belle lecture qui met des mots simples sur des émotions qui peuvent parfois être brutales.


Suggestion de Paméla :

Le TDAH au féminin
de Sari Solden et Michelle Frank

Dernièrement, j’ai eu la chance de lire ce tout nouveau livre, ma foi, fort intéressant publié par les Éditions de Mortagne.

Étant moi-même juste sur la limite d’être diagnostiquée hyperactive, c’est certain que ce livre m’interpellait. Sari Solden, psychothérapeute, et Michelle Frank, psychologue, ont réellement su comment décrire l’univers de ces femmes qui vivent avec le TDAH au quotidien. Malgré les termes, qui peuvent parfois être inconnus de tous, le livre est simple à comprendre parce que, même avant le tout premier chapitre, les auteurs ont pris la peine de faire une note aux lectrices concernant les notions de base du TDAH. Bref, je recommande ce livre autant aux personnes qui vivent avec le TDAH que ceux qui n’y connaissent rien. Et rappelez-vous que « le TDAH est une différence, pas un défaut ».


Suggestion de Véronique :

Ça coûte cher, être un adulte
de Béatrice Bernard-Poulin

Béatrice, c’est la pro des économies! Et elle a la gentillesse de nous partager – sur son blogue éponyme – ses trucs et astuces pour sauver quelques dollars à gauche et à droite qui, une fois cumulés, peuvent faire une grande différence dans notre budget. Dans son nouveau livre, Ça coûte cher, être un adulte – Comment gérer tes finances comme un pro (ou presque), l’auteure se transforme en une sorte de planificatrice financière cool / grande sœur bienveillante pour les jeunes adultes qui se sentent perdus devant des termes comme assurances, prêt et épargne. Avec une pointe d’humour, elle explique tout ce qu’il faut savoir sur les finances personnelles afin de bien commencer sa vie d’adulte.


Suggestion d’Abygaël :

Le Néant comme prison
de Claude Jutras

Claude Jutras est une auteure québécoise reconnue surtout pour les romans jeunesse qu’elle a écrits. Sa série La vengeance des Ténébryss a été publiée entre 2012 et 2017 et a permis de lancer sa carrière. En 2019, Mme Jutras nous a présenté une nouvelle œuvre, Le Néant comme prison

Les proches de Jeanne ne sont pas tous au courant qu’elle utilise ses dons afin d’aider autant de personnes. Comment fait-elle? La jeune femme a le don de médiumnité, grâce auquel elle fait passer les âmes vacantes de notre monde vers la lumière. Il ne s’agit pas d’une tâche facile, surtout lorsque certains fantômes s’avèrent plus difficiles que d’autres. Malgré ce don qui peut-être vu comme une malédiction, Jeanne a la chance d’avoir un protégé paranormal, qui l’aide lors de ses missions. Cependant, que se passera-t-il lorsque Jeanne décidera de s’aventurer où son fantôme ne veut pas? 

Je préfère vous aviser d’avance, il y a certaines séquences en anglais dans ce livre. Ce sont généralement de courts chapitres nous présentant le passé de certains personnages. Ça n’a pas ralenti ma lecture, mais vous aurez peut-être besoin de Google Traduction si vous avez de la difficulté avec l’anglais. 

Malgré tout, je vous conseille vraiment ce livre puisqu’il s’agit d’un heureux mélange d’horreur, de drame et d’amour. En plus, il s’agit d’une auteure d’ici! 


Avec toutes ces suggestions, vous devriez être en mesure de trouver quelque chose qui saura répondre à vos goûts littéraires du moment. Profitons de la fin de l’automne pour se mettre en mode « attaquons l’hiver avec zénitude » et permettons-nous un marathon de lecture avec une grosse doudou et une tasse de thé fumante.

Alors, qui embarque avec nous?