Après une décennie d’amour : vivre ensemble ou séparément?

0
155
Vivre ensemble

Une décennie… Formulé ainsi, ça paraît tellement long pour les jeunes de notre époque. Et pourtant! J’ai 27 ans et mon amoureux et moi avons déjà partagé presque 10 ans ensemble. Nous nous sommes rencontrés à la fin de mes 17 ans, alors que ma vie d’adulte commençait graduellement.

Chose certaine, nous n’avons pas vu le temps passer…

Pour ma part, il était mon premier amour; ma première « vraie » relation, et ma toute première expérience sexuelle (à tous les niveaux). J’ai immédiatement trouvé en lui un complice et un havre de paix. Bien entendu, j’ai eu des « flash » avant lui, mais je m’étais toujours préservée, si je peux m’exprimer ainsi, pour la bonne personne.

Bien sûr, le début de notre histoire était magique, plein de mystères et de grandes émotions, mais il était aussi empreint d’inquiétudes de mon côté. Car j’étais une jeune femme anxieuse et peu sûre d’elle-même. Également, j’avais déjà eu mon lot de traumatismes émotionnels, causés (entre autres) par des deuils que je n’avais pas encore acceptés.


Notre histoire…

Bref, un an après le début de notre relation, nous avons pris le guess d’emménager ensemble, dans une autre ville.

Oui, oui, nous avons déjà eu un nid à nous, par le passé!

Ce qui, je me dois de le souligner, était tout un bonheur, mais tout un défi de surcroît. C’était quelque chose de partager le quotidien avec lui : aussi agréable, qu’épouvantable! Durant cette période, lorsque je vivais des moments de stress, où mon anxiété atteignait des sommets, j’étais départagée entre mes émotions réelles, et les émotions que je pensais « normales » de ressentir.

Ce n’était pas du tout une partie de plaisir!

Pour mon amoureux, ce n’était pas évident de vivre avec une personne anxieuse. Souvent, je m’oubliais, j’oubliais notre couple, et je mettais toutes mes énergies sur des événements qui n’étaient pas encore arrivés… et j’étais très malheureuse.

Nous avons vécu quatre années sous le même toit ; quatre années où notre lien s’est développé, approfondi, et je dirais même solidifié. À un moment donné, nous avons atteint le point critique de notre relation. À ce moment-là, cela faisait longtemps que mon anxiété me torturait et il m’était rendu difficile d’habiter avec la personne que j’aimais.

Par contre, jamais je n’aurais été capable de mettre un terme à notre relation, même si j’espérais parfois que lui le fasse… et je faisais tout pour qu’il passe à l’action, tout en espérant qu’il m’aime suffisamment pour ne pas le faire. Puis un jour, nous avons pris les dispositions nécessaires pour que les choses puissent avancer.

Nous n’étions plus bien…

Comment ai-je décrit notre lien, plus haut? Solidifié? Eh bien, ce fut grâce à ce terme que nous avons pris la décision mutuelle de demeurer en couple, mais, dans des logements différents. Nous savions que notre amour méritait d’être sauvé, et que ce n’était pas une question de ne plus aimer l’autre : c’est un autre enjeu qui prévalait. C’est une chose d’aimer, mais si nous ne sommes pas à même de nous aimer nous-mêmes, c’est très difficile d’être avec la personne qui partage notre vie.


Enfin prêts!

Aujourd’hui, en 2022, cela fait bientôt 5 ans que nous habitons séparément. Notre couple a été mis sur pause au profit de notre développement personnel, ce qui fait en sorte qu’il en sort grandi et nourrit! Je me sens désormais prête à revivre la grande aventure d’une vie à deux, avec lui…

Avec cet homme que j’aime plus que tout

Alors oui, après une décennie d’amour (et d’introspection), vivre ensemble me semble une avenue pleine de promesses. Parfois, dans la vie, il faut faire des choix et penser à notre bien-être. Et même si ces changements nous semblent déchirants…

ils contribuent à ce que nous devenions la meilleure version de nous-mêmes!