Comment faire son « Vision Board » 2018… en 3 étapes seulement!

2janvier 2018, 9h05, assise confortablement dans une causeuse devant le foyer, café et viennoiseries du restant de Noël à la main + mes idées plein la tête…

Pour plusieurs, nouvelle année résonne comme nouveaux projets, nouveau départ, changements et motivation dans l’piton pour défoncer les portes, les murs pis, tant qu’à y être, jeter la maison à terre pis r’commencer à neuf. ALLELUIA!

Mais, est-ce que ça dure? Hummm… moins sûre. En tout cas, pas pour moi!

Ainsi, depuis 2 ans, en fin d’année, j’ai pour principe de regarder vers l’arrière avant de me lancer vers l’avant!

Et j’ai décidé de vous partager le processus que j’utilise pour réaliser MON VISION BOARD de l’année… en 3 étapes seulement (comme un bon pâté chinois traditionnel).


1- Faire sa rétrospective de 2017

Je commence par ressasser les 12 derniers mois dans ma tête, en écrivant les grandes lignes sur une feuille.

Vous pouvez écrire vos:

  • accomplissements (petits ou gros);
  • fiertés;
  • projets: ceux mis à terme, ceux entamés et ceux « penses-y même pu, ma fille »;
  • objectifs (pleinement atteints, moyennement atteints ou pas pentoute);
  • nouvelles rencontres, sorties, activités, découvertes d’endroits ou découvertes sur soi.

Eh oui, même à 28 ans et toutes mes dents, j’ai l’impression d’en apprendre encore beaucoup sur moi, année après année!

Bref, tout ce que j’ai ou n’ai pas fait durant l’année, je l’écris!

Et peu importe le domaine : santé, mise en forme et saine habitude de vie, carrière, passes-temps et activités, amis et famille, travail personnel (communément appelé MES DÉMONS INTÉRIEURS). Bref, TOUT!

En établissant clairement tout ça sur papier, je sais exactement ce que je veux (et ne veux pas) pour l’année qui commence!


2- Établir 2018!

Pour cette étape, ne vous retenez surtout pas, car c’est un brainstorm. Couchez tout ce qui vous vient en tête sur papier et après, le moment sera venu de sélectionner ou de peaufiner vos idées!

ATTENTION: ne mettez pas seulement de gros objectifs à atteindre. Parfois il faut aussi des petits défis pour s’encourager à quotidien!

Ici, vous pouvez donc écrire les:

  • nouveaux défis ou les « OK, cette année, on va encore plus loin avec ça… »
  • « j’aime vraiment faire telle activité, alors cette année, je veux prendre plus de temps pour cela… »
  • projets en développement qui prennent de l’importance dans votre vie et dont vous voulez poursuivre l’évolution!

Mais bien sûr, il ne faut pas dénigrer ce que vous ne voulez plus voir/avoir dans votre vie!

Eh oui, je reste humaine et j’essaie d’apprendre à m’écouter, mais surtout, à dire non aux choses qui ne me plaisent pas!

Évidemment, vos « don’ts » ne seront pas formulés comme tel sur votre vision board, car il faut rester dans le positif. Mais souvent, en se les avouant, on découvre la formulation positive pour nous inspirer.


3- Créer son VISION BOARD personnel

Moi, je suis du type visuel et petite mémoire! Alors, j’ai opté pour un VISION BOARD « arbre généalogique ». J’ai choisi un format 8×10, qui se place très bien sur mon frigo, question de le voir chaque jour et même plusieurs fois par jour!

M’a les atteindre, mes objectifs!

Mais, ce qui est agréable avec ce genre de tableau, c’est que vous pouvez vraiment laisser aller votre imagination et faire ce que vous voulez ou ce qui vous ressemble le plus! Par exemple: ajouter des images, des photos, des p’tits collants (ça c’est moi!), dessiner, etc.

L’amie et collègue de ma soeur fait même le sien sur un dessin de type mandala. Quand elle réussi un défi ou un objectif écrit sur une portion du dessin, elle le colorie! D’où le principe de ne pas mettre seulement des gros objectifs… Sinon, tu te décourages et ton dessin fini dans la poubelle avant la fin de l’année!


À votre image

Bref, faites votre vision board de la façon la plus motivante possible. En fait, le but est de garder en tête nos objectifs. Ce n’est pas tant de les réussir, car la vie est parsemée d’échecs, d’apprentissages et ça fait partie de la game.

Mais, comme dirait ma mère:

T’étais pas due pour l’avoir, mais il va y avoir autre chose de mieux… Il faut faire confiance à la vie!

Je ne vous cacherai pas que CHAQUE fois qu’elle me dis ça, j’ai les dents qui grincent et j’ai juste envie de crier: « Pourquoi? POURQUOI!!! » Mais au final, elle a toujours raison! Soit j’en tire une leçon, soit ce n’était pas pour moi, soit il m’est arrivé autre chose de mieux par la suite.

Enfin, n’ayez pas peur de modifier votre vision board en cours d’année. Parfois, je recommence le mien parce que je trouve que les phrases écrites ne représentent plus exactement ce que je veux et je tente simplement de les reformuler.

Un petit changement fait parfois une grosse différence dans notre attitude et notre vision de la vie!


Finalement, l’avantage de ces tableaux est de pouvoir comparer son vision board à ceux des années précédentes et de voir l’évolution de notre parcours!

Sur ce, bonne création et bonne année!