Es-tu victime d’un pervers narcissique? Voici comment le découvrir!

Il était beau, intelligent, attentionné et partageait les mêmes intérêts que moi. Il avait le même âge, un vécu semblable au mien et un bagage de vie impressionnant.

Je le connaissais depuis mon jeune âge, nous nous étions déjà fréquentés, j’avais confiance en lui et la chimie opérait au quotidien, comme au lit.

Je le désirais plus que je n’ai désiré un homme avant lui. Il le savait. Il était mon Tarzan et moi, sa Jane !

Il connaissait mes forces et mes limites, puis il a profité d’un moment de vulnérabilité de ma part pour vampiriser la substantifique moelle de mon existence !

J’aurais dû m’en rendre compte bien avant, moi qui ai connu de très près des personnalités narcissiques par le passé. Mais, j’étais subjuguée par toute l’attention et l’importance qu’il m’accordait. J’en avais besoin et il le savait ! Sa stratégie, il l’avait en tête depuis longtemps…

Mais comment peut-on déjouer ce genre de personne?

Tout d’abord, il faut savoir faire la différence entre 1- une personnalité narcissique et 2- une personne ayant un trouble de perversion narcissique.


1- La personnalité narcissique

Une personnalité narcissique se caractérise par un besoin excessif d’être aimé et par un manque d’empathie

Le narcissique croit qu’il est un être unique et s’attend à être reconnu comme supérieur sans avoir nécessairement accompli quelque chose de grandiose. Il est absorbé par ses fantasmes de succès, de pouvoir, de beauté et d’amour idéal.

Comme il envie les autres et croit que ceux-ci l’envient, il fait souvent preuve de comportements arrogants et hautains. Il ne se gêne pas pour projeter ce qu’il est sur les autres et pour modeler leur réalité à sa façon. Il critique constamment, donnant l’impression qu’il n’est jamais satisfait. Il est incapable de prendre soin des autres, car il est toujours en attente de gratification. Voilà pourquoi il s’isole et développe des comportement antisociaux.

Narcisse, un personnage de la mythologie antique

Les personnalités narcissiques représentent 10 % de la population et la plupart sont des hommes.

Si vous questionnez un narcissique sur son état de santé mentale, il niera les faits, en guise de protection. De nature hypersensible, n’ayant pas été flatté pour ses qualités personnelle pendant l’enfance, ayant été peu soutenu par son entourage, il entretient de la rancœur et s’inspire des comportements manipulateurs pour tenter de se faire accepter d’autrui.

Il n’y a pas de traitement médical spécifique pour ce trouble de personnalité. Il n’y a que la thérapie qui puisse lui venir en aide… si la reconnaissance du problème et la motivation à s’en sortir sont au rendez-vous.


2- Le trouble de perversion narcissique

Le pervers narcissique satisfait ses désirs et ses besoins autrement qu’en les projetant systématiquement sur les autres.

Il procède de façon plus insidieuse, en choisissant une victime, en attaquant son estime et en créant un lien de dépendance envers lui

Ayant eu un manque affectif important dans son enfance et/ou ayant connu une période de vie difficile pendant laquelle il a dû faire preuve d’une grande adaptation, le pervers narcissique ressent le besoin d’atteindre le succès et d’être reconnu aux yeux des autres.

Une lettre fort intéressante pour mieux comprendre ce que signifie « Je t’aime », pour un pervers narcissique. Attention, c’est choquant !

La plupart du temps, il choisit une personne qu’il admire pour sa grande intelligence émotionnelle et intellectuelle. Cette personne est souvent en situation d’adaptation, en période de détresse psychologique. Comme il est persuadé qu’il peut l’aider, il utilise des manipulations comme le chantage affectif, de petits mensonges et des faits culpabilisants pour qu’elle soit sous son emprise, qu’elle considère qu’il est la solution à tous ses problèmes.

Il devient progressivement son seul sauveur, sa raison d’être et parfois, sa raison de vivre ! ainsi, il assouvit son besoin de supériorité aux dépens de l’autre.

Si la victime prend conscience de son scénario et le confronte, il est déstabilisé et démontre des comportements de survie inquiétants, comme des colères subites, des menaces, de l’automutilation, voir même de la violence physique envers autrui.

Malheureusement, il n’y a pas grand chose à faire pour les aider. Même la thérapie ne vient pas à bout du mal qui les habite. Il faut tout simplement se sauver en courant, demander l’aide d’un professionnel et dénoncer les actes d’abus aux autorités.


S’en sortir…

Heureusement pour moi, je n’ai pas été longtemps sous l’emprise de cette personne. J’ai eu l’instinct et la chance d’être entourée d’amis qui ont éveillé ma conscience.

J’ai également consulté un spécialiste du deuil, qui m’a suggéré d’annoter les principales caractéristiques du pervers narcissique et de relire mes écritures chaque fois que l’idée de le revoir ou de le guérir de ses blessures me traversait l’esprit.

J’ai eu mal, très mal, mais je m’en suis sortie et je suis plus forte aujourd’hui !

Pour plus d’information, découvrez ici toutes les caractéristiques du pervers narcissique