Road Trip en Argentine – 5 destinations coup de coeur

blogue-argentine

Argentine. Terre de feu. «Tierra del Fuego», qu’ils disent. Pays du Tango. Ma destination fût choisie un peu au hasard, en feuilletant des « tours » proposés par différentes agences de voyages.

En regardant ma carte du monde…

Je parle que très peu l’espagnol et eux, parlent que très peu l’anglais… encore moins le français. Mais je me suis lancée.

Je prévoyais partir seule, mais moi (un peu pompette !) et mes idées farfelues avons décidé de demander à un Français (inconnu !) entrevu au resto-bar Le Cercle, de venir voir l’Argentine avec nous.

Il a dit oui. Comme si je m’attendais réellement à ça…

On partait donc deux mois plus tard : lui de France, moi du Québec.


L’Argentine sans clichés

Comment décrire une Argentine sans entrer dans les clichés ? L’Argentine est douce, fluide, romantique, désertique, sèche, chaude. Paradoxalement, elle est glacière, montagneuse, froide, humide.

Les endroits que j’ai visités ont été plus décousus entre eux que le climat entre le Nord et le Sud, entre l’Est et l’Ouest.

14 h de vol. 2 escales : une à Toronto, une au Chili. J’arrivais la tête pleine d’espoir à Buenos Aires. Évidemment, mes yeux cherchaient mon compagnon de voyage (parce qu’on va se le dire, j’étais certaine qu’il n’allait pas venir, jusqu’au moment où je l’ai vu avec sa pancarte, à l’aéroport).

Nous n’avions rien de prévu. Que les trois premières nuits, réservées à l’aide d’Airbnb, à même Buenos Aires. Parce qu’on aime ça, l’aventure !

Nous avons traversé villes et déserts, montagnes et chûtes.

L’ouest représente les Andes, les Sierras, la sécheresse.

Le Nord représente la chaleur, les chutes, le soleil et l’humidité.


Buenos Aires

Buenos Aires est magique, dansante, européenne.

1-La Boca-Buenos Aires-argentine

Les quartiers à visiter…

La Boca : les cartes postales en font l’éloge, il s’agit du quartier le plus coloré en ville avec son mythique stade de soccer La bombonera.

San Telmo : pour voir un bon spectacle de Tango et manger dans le meilleur resto de Buenos Aires : Le Desnivel. La viande y est juste jouissante, surtout accompagnée d’une bonne bouteille de vin.

La recoleta : pour voir le plus bizarre des cimetières.

Av. 9 de Julio : il y a le fameux obélisque au centre de la rue qui est plutôt imposant et magistral.

Av. de Mayo : si vous êtes plus du type architecture, histoire et politique, l’avenue offre la Plaza de Mayo avec des édifices comme le Congreso Nacional ou encore l’edificio Libertado. Il s’agit de la place centrale de Buenos Aires.

Psssit! La meilleure façon de se déplacer à Buenos Aires, c’est vos pieds. Le métro est bien, mais pas des plus sécuritaire et très bondé. Les taxis ne sont pas très couteux, mais il faut faire attention aux escrocs. En fait les prix vont avec le coût de la vie de l’Argentine, c’est-à-dire très peu élevé.


Córdoba

Córdoba est étudiante, piétonne, catholique.

2-Cordoba-argentine

À voir…

9 de Julio et 25 de Mayo : rues piétonnes. On y retrouve plusieurs bars et restaurants. Faire attention, plusieurs commerces sont fermés entre 14 h et 16 h. Ils font la sieste !

La Cañada de Córdoba : Il s’agit d’une rivière de 3 km de long qui se jette dans la ville. Elle est magnifiquement ornée de ces arbres.

Alta Gracia : Pour les chercheurs d’histoires, c’est l’endroit idéal. Nommé patrimoine mondial de l’UNESCO, il abrite les estancias des jésuites depuis 1613.

Fait à noter : Une estancia est un gite de l’habitant habituellement agrémenté d’une ferme. Vous en retrouverez un peu partout en Argentine. Il est parfois possible d’y loger.


Las Rosas

3-Las Rosas-argentine

Après une bonne journée d’automobile dans les Sierras, à plus de 2000 m d’altitude, à rigoler parce que je manquais probablement d’air, que l’eau embouteillée goutait littéralement le caca et que la route formait de sinueux et dangereux S, nous sommes tombés sur une ville indescriptible. Elle ne figure dans aucun Routard de ce monde ni dans aucun Lonely Planet.

LAS ROSAS.

Il s’agit d’une ville à l’ouest de Córdoba, après les longues Sierras. Un village fleuri, hippy, avec un accueil chaleureux, où l’on mange dans la rue des empenadas et des tartes au citron meringués fraichement faits. Elle est paisible, douce, rend le quotidien calme et serein. Bordée des Sierras et du désert. Si vous la trouvez, vous ne voudrez plus la quitter.


Mendoza

Le coup de cœur de mon voyage. La destination ultime de l’amateur de vin, de trek et d’altitude.

4-les andes-argentine

À voir…

Les Andes : La route des Andes, la ruta 7, est absolument à faire. Elle relie l’Argentine au Chili. Mendoza à Santiago. Elle se rend à plus de 2000 m d’altitude, est escarpée, mais donne une vue imprenable sur les Andes. Oui, parce que tu es directement dedans.

L’Aconcagua : Perso, nous ne l’avons pas fait puisque cela prenait un guide et nous devions réserver un bon mois d’avance, vu la saison. Il s’agit du point le plus culminant des Andes, des Amériques. 6962 m d’altitude.

Protrerios : Lac artificiel d’un bleu ciel aux portes des Andes, aux portes de Mendoza. Il est majestueux. Amateur de Kite surf, allez-y ! Il y vente comme s’il n’avait jamais venté.

Upsallata : Ville à 1800 m d’altitude. Un bourg où les gens y sont chaleureux et typiquement habillés. On y trouve hamac, bonne viande et vin rouge. Vu imprenable sur l’Aconcagua.

La Bodega San Felipe : Il s’agit d’un vignoble merveilleusement beau. Et en plus, après une visite guidée, on peut facilement s’en tirer avec 140 pesos de vin (14 $). Soit 2 bouteilles de 750ml ou 4 demies bouteilles. Pas si mal !


Puerto Iguaçu

Patrimoine mondial de l’UNESCO. Merveille située au croisement du Paraguay et du Brésil.

5-iguacu-argentine

À voir…

Les chûtes d’Iguaçu : En langue Guarani, Iguaçu signifie «grande eau». Il s’agit ici d’un excellent euphémisme. C’est un patrimoine protégé. C’est 23km d’eau en aval qui se jette en plus de 200 chutes dans une végétation tropicale. On y retrouve des singes, des serpents et des perroquets !

La ville d’Iguaçu : La ville en elle même est à découvrir. Les coins les plus reculés sont les plus beaux. La terre y est rouge. Rouge comme le sang. Ils avertissent même de faire attention, car elle tache.

Hito tres fronteras : Il s’agit d’un belvédère qui surplombe le rio Iguaçu et le rio prana. À leur jonction, il nous révèle 3 pays en même temps : l’Argentine, le Paraguay et le Brésil. Chacun des pays étant identifiés par leur drapeau respectif.


Un voyage d’un mois c’est très peu pour visiter l’Argentine. Le point le moins positif étant de ne pas avoir vu la Terre de Feu. Mais l’Argentine, on veut y rester. Elle est vivante, énergique et spontanée. Elle est contrastante, allumée, chaleureuse et immense.


Bon à savoir…

  • En Argentine tu dois arriver avec de l’argent «cash». L’idéal est de se rendre sur la Calle Florida dans la capitale et faire changer l’argent directement dans la rue. Ça permet d’économiser tout d’abord, sur le taux de change, mais aussi sur le pourcentage que se prennent les banques.
  • Pour les Canadiens que nous sommes, l’Argentine demande un visa de touriste au montant de 90 $.
  • L’Argentine n’est pas pour les végétariens.