Quand est-il temps de mettre fin à une amitié?

Les amis sont présents lorsque l’horizon se veut plus grisâtre dans notre vie. Ils rendent notre quotidien plus ensoleillé et ils augmentent la moyenne de sourire et de fous rires que nous avons quotidiennement.

Avoir un ami de longue date se veut quelque chose de rassurant

Cette personne sait comment nous remonter le moral, nous faire changer d’humeur en un clin d’œil et faire apparaître un doux sourire sur nos lèvres.

Cependant, le contraire peut aussi se produire, car cet ami de longue date connait également nos faiblesses, nos défauts et nos triggers

  • Ainsi, que se passe-t-il lorsque cette personne vient à utiliser ses connaissances contre nous?
  • Quand est-il le temps de tourner la page?
  • Une relation amicale vaut-elle la peine d’être réparée lorsqu’elle est responsable de nombreuses petites blessures?
Photo: Alexandre Croussette, Unsplash

Il est difficile de faire une croix sur une relation d’amitié qui dure depuis de nombreuses années. Vous partagez avec cette personne des expériences mémorables, des fous rires et des moments d’apprentissages précieux. Si cette personne est dans votre vie depuis plusieurs années, il est fort probable que vous ayez de nombreuses affinités.

Je choisis mes amis en fonction de mes valeurs et de la vision commune que nous avons de la vie. Mes amis me ressemblent et sont à la fois totalement différents de moi.

Fondamentalement, je pense qu’il suffit que les gens qui m’entourent aient les mêmes valeurs intrinsèques, celles que je chéris le plus, soit le respect, l’ouverture, la famille et les amis.


Le syndrome du sauveteur

Photo: Matthew Waring, Unsplash

En fait, j’ai de nombreuses connaissances, mais peu de réels amis. Je les compte pratiquement sur une main. Si un ami se noie, je ne vais pas lui lancer une bouée. Je vais littéralement me jeter à l’eau pour tenter de le sauver, et ce, au risque de me noyer avec lui.

J’ai le syndrome du sauveteur

Je veux toujours venir en aide et trouver des solutions pour les autres. Je vais me porter volontaire avant même que la personne me demande de l’aider. Est-ce toujours positif? Absolument pas! J’ai tendance à oublier mes envies, voire ne pas pouvoir nommer ce que je désire réellement.


Mon expérience…

Photo: Men’s Fitness

Dernièrement, je me suis retrouvée face à une situation qui m’a demandé beaucoup d’énergie sur une longue période de temps. Une personne de mon entourage n’allait pas bien. Je me disais que je devais être présente pour lui. J’avais beau lui lancer des bouées, lui tendre la main et même sauter à l’eau avec lui, rien n’y faisait.

Malgré la grande volonté que j’avais, je n’ai pas été en mesure de l’aider.

J’étais consciente qu’il vivait des moments difficiles et que sa vie était loin d’être rose. Cependant, cela affectait de plus en plus mon humeur. Mon niveau d’anxiété explosait et cela affectait même ma vie. L’orage qu’il traversait envoyait des bourrasques de vent interminables sur ma vie. J’avais l’impression que rien n’y faisait. Ce que je faisais n’était jamais assez bien et rien ne convenait.

À quel moment est-il permis de lâcher-prise?

Je me suis posé quatre questions afin d’être en mesure de prendre une décision éclairée et réfléchie :

  • Comment je me sens avant et après un moment avec cette personne?
  • Est-ce que je sens que je peux être totalement moi-même avec cet ami?
  • Cette personne me traite-t-elle avec le même respect que je lui porte?
  • Est-ce que cette personne est aussi présente pour moi que je le suis pour elle?

La décision a été difficile, mais après plusieurs crises de larmes, des tentatives de discussions et un niveau d’anxiété qui avait rarement été égalé, j’ai finalement pris ma décision. J’ai tranché. Il était temps que je lâche-prise. Il était temps pour moi et pour lui de faire un bout de chemin…

Photo: www.highsnobiety.com

Je l’ai fait pour moi.

Cependant, après quelques mois, je réalise que je l’ai également fait pour cette personne. Notre relation était envenimée depuis un moment déjà. Cela affectait nos vies respectives.


(Re)prise de contact

Il y a quelques jours, cette personne a repris contact avec moi. Est-ce que cinq mois de pause pourront réparer notre relation, qui a probablement laissé des marques indélébiles sur notre cœur? Pour l’instant, je ne peux répondre à cette question.

Mon cœur me dit d’aller à sa rencontre, mais mon corps se souvient des blessures et me dit de prendre un moment de réflexion.

Il est certain que même si je décide de redonner une chance à notre amitié, mes quatre questions-clés resteront au cœur de la reconstruction de notre fraternité et de toutes mes relations amicales.

Je dois me dire que des amis partent et que d’autres (re)viennent…