Pourquoi voyager seule ?

pourquoi voyager seule-une

Bien entendu, voyager seule n’est pas donné à tout le monde. Non par manque de courage ou de volonté, mais certaines personnes ne sont tout simplement pas faites pour cela.

On a tous nos raisons de prendre le large en solo : désir d’indépendance, besoin d’aventure, ras-le-bol général… ou tout simplement envie de découvrir le monde à tout prix. Loin d’être une grande asociale, l’envie de voir le monde me démange si souvent que je ne trouve pas forcément de gens pour me suivre!

J’ai effectué mon premier voyage seule à l’âge de 17 ans, au Costa Rica. J’étais déjà partie avec des copines, mais il est vrai que le manque de temps, de budget et tout simplement d’envie des uns et des autres avait ralenti mon processus. Je m’étais donc dit que partir seule, ça en valait la chandelle!

Aujourd’hui, à 21 ans et des poussières, j’ai quasiment fait un voyage au bout du monde seule par an… et c’est vraiment génial!

Voici donc 4 raisons pour lesquelles je vous encourage à voyager seule… et au plus vite

1- Pour découvrir le monde

Oui, ça fait du sens, voyager vous permet de découvrir de nouvelles choses, de nouvelles personnes et de nouveaux horizons. Bien entendu, c’est possible lorsqu’on est en groupe, mais lorsqu’on est seule, on voit tout de suite les choses d’un nouvel œil. En effet, étant plus vulnérable, on ressent plus le besoin d’aller vers les autres backpackers, et même vers les locaux.

De plus, on est amené à bouger constamment, à sortir de sa chambre d’hôtel et à visiter des rues et des quartiers. Selon moi, il n’y a pas de meilleur moyen pour visiter un pays!

voyager-seule

2- Pour faire ce que l’on veut quand on veut

Je me désole souvent d’entendre des gens me dire : « j’aimerai tellement faire ça un jour, mais je n’ai personne pour m’accompagner ». Chaque fois, je réponds : « il ne tient qu’à toi de le faire, pourtant! ».

En effet, qu’est-ce qui vous empêche réellement de partir? La peur? Le manque d’un être cher?

Balayez vos appréhensions!

Si vous ressentez le besoin de partir quelque part, faites-le. Car voyager seule signifie être plus détendue et ne pas avoir de contraintes. En effet, vous êtes le maître de la situation. Vous souhaitez aller visiter ce temple ? Eh bien vous le pouvez! Vous préférez dormir toute la matinée ? Eh bien c’est possible aussi. Il n’y a plus de décisions à prendre à deux! Vous décidez de ce que vous voulez faire, de A à Z.

Je tire d’ailleurs souvent de mes aventures en solo un énorme sentiment d’indépendance. Je me sens plus forte et plus en confiance dans la vie de tous les jours. En même temps, lorsqu’on se retrouve à faire un trek à l’envers, seule, au beau milieu du Pérou ET pendant la nuit, plus rien ne peut nous arrêter par la suite…

Optimized-IMG_5066

3- Pour rencontrer des gens

C’est bien la magie du voyage. Vous réaliserez très vite que lorsqu’on voyage seule, on rencontre énormément de backpackers dans la même situation que nous. Ainsi, pendant mon voyage au Pérou, je n’ai passé qu’au total six jours seule sur les quinze que j’avais prévus. Peut-être craignez-vous aussi la solitude? Je pense qu’au contraire, il est bon d’avoir des moments pour soi, afin de décompresser.

Se poser face à un monument ou face à la mer procure un sentiment de liberté énorme, bien plus qu’en étant plusieurs.

Et puis le calme, quel plaisir!

Il n’y aura personne pour vous déranger dans vos moments de réflexion et de contemplation… En vrai, c’est génial.

4- Se dépasser soi-même

Je ne vais pas non plus vous dire que voyager seule s’avère simple. Il y a des moments de fatigue où les émotions prennent le dessus et où l’on se voit bien appeler sa mère en pleurant. « Maman, je veux rentrer à la maison! » Mais cela ne dure jamais longtemps. C’est incroyable d’ailleurs à quel point voyager seule nous permet de nous dépasser.

Moi par exemple, j’ai une fâcheuse tendance à baisser les bras et à laisser place à la facilité (soit, me prendre un super hôtel et un taxi pour m’y rendre). Lorsqu’on est seule et qu’on ne parle pas la langue du pays dans lequel on se trouve, on est obligée de se débrouiller, de s’adresser aux autres et de s’en sortir (soit, prendre le bus dans un lieu où personne ne parle l’anglais et arriver dans sa petite auberge comme une grande).

voyager-seuleMais la meilleure partie dans tout ça, c’est quand même de rentrer à la maison et de raconter à ses copains toutes les grosses galères qu’on a affrontées… seule!

Mon conseil? S’organiser un minimum, avoir un portable (cell) joignable et… profiter!!