Je n’ai jamais été aussi fière d’être une femme

fière-être-femme-une

Je ne sais pas pour vous, mais je n’ai jamais été aussi fière d’être une femme en ce moment. En fait, j’ai toujours été féministe dans l’âme. Pas à l’excès, mais quand même… J’ai toujours défendu nos droits, nos opinions, nos valeurs et j’ai l’impression que le message commence (enfin !) à passer.

Non, mais avez-vous entendu le discours de feu d’Alicia Keys, dimanche soir, au VMAS?

I still believe in that dream that one day, our nation is gonna rise up and finally, finally be completely about the true meaning of this creed, that all women and men are created equal

Depuis le début de 2016, j’ai l’impression que ce sont les femmes qui dominent. bref, Je nous sens plus powerful que jamais !


Par exemple…

– Cette année, on aura peut-être la chance de voir la toute première femme devenir Présidente des États-Unis, sans parler du discours de feu qu’a donné Michelle Obama et qui nous laisse qu’une seule idée en tête : Michelle for President in 2020, please !

– Cette année, ce sont les femmes qui dominent le tableau des médailles canadiennes aux Jeux olympiques et on s’en réjouit. #unstoppable

– Cette année, on a sorti le remake d’un grand « classique du cinéma », Ghost Busters, mais en version féminine et Hollywood s’apprête à décliner au féminin le film Ocean 11 (titré Ocean Eight et mettant en vedette Sandra Bullock, Cate Blanchett, Elisabeth Banks, Helena Bonham Carter, Mindy Kaling, Awkwafina, Anne Hathaway et Rihanna). On aime !

– Cette année, la Banque du Canada a proposé de mettre une femme sur le premier billet d’une nouvelle série qui devrait paraître en 2018. Ce sera la toute première fois qu’une femme, non liée à la monarchie, aura son portrait sur un billet de banque canadien. Pas mal, non ?!

– Cette année, c’est une femme (Sheryl Sandberg) qui a pris les rênes de Facebook pendant le congé de paternité de Mark Zuckerberg. #geekette

– Cette année, Malala Yousafzai, celle qui a survécu à une tentative d’assassinat perpétrée par des talibans, cette jeune femme qui a par la suite reçu le prix Nobel de la paix 2014, verra son histoire portée au grand écran, dans un film intitulé « Il m’a appelée Malala ».

– Cette année, en plus de nous faire rire, l’humoriste, actrice et scénariste Amy Schumer, nous fait honneur et brise les diktats de la beauté en clamant qu’elle est fière de ses kilos en trop.

– Cette année…


Bref, je pourrais continuer comme ça encore longtemps. Tout ça pour dire que je suis fière d’être une femme et que je suis reconnaissante que le mouvement féministe prenne de plus en plus d’ampleur, et ce, à travers le monde.

Dans l’espoir que mes futurs enfants comprennent que l’amour, l’intelligente, le succès et la performance n’ont pas de couleur… ni de genre!