Les 6 commandements de la méthode KonMari

Méthode KonMari, cover

Comme tout le monde, j’entends parler de la méthode KonMari depuis quelques années, sans trop savoir quoi en penser…

Comment une méthode de rangement peut-elle changer ma vie ?!

Je ne pense pas être du type « order » et vouloir tout garder, mais en raison de mon statut de blogueuse, je reçois beaucoup de produits que je garde souvent « au cas où »… Mais disons que les « au cas où » ne se produisent pas souvent et que mes produits s’empilent à vitesse Grand V.

Même chose dans ma garde-robe (« au cas où j’irais en camping » #NOT) et dans mes armoires de cuisine (« au cas où je voudrais faire de la crème glacée maison » #NOT).

Grossièrement, la méthode KonMari consiste à « jeter » (lire, donner ou vendre) tout ce qui ne nous rend pas heureux et à organiser ce qui reste, selon des balises très strictes. C’est ce que la spécialiste appelle le « marathon du rangement ».

Méthode KonMari, bureau

Psssit ! Vanessa Sicotte nous explique en détails les 7 étapes d’organisation de la Méthode KonMari

Bref, j’ai décidé de donner une chance à cette Marie Kondo et d’essayer sa fameuse méthode d’organisation. Voici donc les 6 commandements de la méthode KonMari, pour les apprenties comme moi.


1- À toutes les pièces tu t’attaqueras

On a tendance à faire du ménage à temps perdu, une petite heure par-ci par-là, afin d’éviter de se taper le grand ménage. Mais selon les bases de KonMari, on doit tout faire en même temps, une bonne fois pour toutes! C’est long (je te l’accorde), mais ainsi, la maison va être « spick-and-span » et il ne nous restera plus qu’à entretenir au quotidien.


2- Par catégorie tu trieras

Commandements méthode KonMari, tri
Photo : Facebook Marie KonMari Kondo

On ne trie pas une pièce à la fois, mais bien une catégorie à la fois. Ainsi, on regroupe tous nos vêtements (ceux dans la penderie, dans les boîtes au fond de la garde-robe et ceux au sous-sol), puis on jette ceux qui ne nous procurent aucune joie. Au final, on regroupe tous ses vêtements au même endroit, pour éviter de s’éparpiller. Ensuite, on recommence le même processus pour les produits de beauté, les livres, la vaisselle, etc.


3- Les « au cas où… » tu te départiras

Tout ce que tu n’as pas utilisé depuis six mois (bon, disons 12 mois pour être moins drastique) doit disparaître de la maison, point final.


4- Les malaimés tu jetteras

Méthode KonMari, jeter

Rien ne sert d’empiler nos malaimés dans des boîtes fermées et de les ranger dans un petit coin noir du sous-sol. On jette! On libère ainsi notre espace et notre tête.


5- Émotive tu ne seras pas

Ton agenda de secondaire 3 ne te servira plus jamais, fille. Idem pour les lettres de ta BFF et le premier bricolage de ton enfant. Ça peut parfois être difficile de se départir de tout ça, mais dis-toi que tes souvenirs vivent dans ta tête. Pas besoin d’en garder une trace physique dans ta maison…


6- Chaque chose à sa place tu rangeras

Méthode KonMari, vêtements

Après toutes ces étapes, il ne reste que l’essentiel, qu’il faut maintenant ranger intelligemment. Dans la penderie, on plie les vêtements à la verticale pour économiser l’espace. Dans les autres pièces, on regroupe les différentes catégories d’objets (médicaments, papèterie, livres) et on garde en tête la phrase suivante : « Une place pour chaque chose, et chaque chose à sa place ».

Psssit ! Découvrez ici 10 façons pour bien organiser son espace bureau à la maison


Bref, j’ai bien hâte de découvrir le pouvoir étonnant du rangement…

Le fait de désencombrer ma maison va-t-il réellement alléger ma vie?

***
Cet article est commandité par Gaz Métro,
mais les opinions exprimées sont les miennes