Le cri du coeur de Chester Bennington : quand la dépression l’emporte

chanteur Linking Park

En mai dernier, tout comme beaucoup de leurs fans, j’ai été ébranlée d’apprendre que mon band favori perdait son bassiste pour la présente tournée, puisqu’il devait combattre sa période de dépression.

Une vague d’empathie avait eu lieu dans les médias et sur la communauté des Astronauts (ainsi sont appelés les fans de Simple Plan)

Les journalistes et chroniqueurs mentionnaient tous à quel point David Desrosiers avait fait preuve de courage pour étaler sa vie personnelle de cette façon, parlant de sa maladie mentale à voix haute, et que si cela pouvait aider la cause, on l’applaudissait pour ce geste.

Il va sans dire que tout bas, une tragédie comme celle d’hier, fait en sorte que les fans de Simple Plan ont eu une pensée pour notre idole, en espérant qu’il ait la force et la détermination de nous revenir en forme et serein.

Selon l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal :

  • 1 Québécois sur 5 sera touché de près ou de loin par la maladie mentale au cours de sa vie.
  • Les maladies mentales les plus courantes sont la dépression : 10% à 15% des gens en souffrent au cours de leur vie.

Une voix unique…

Quand tu passes ta vie à parcourir les festivals et les spectacles de musique, tu découvres des artistes qui te marquent à jamais, des voix uniques, des musiciens hors pair. Lorsqu’on ma demandé d’écrire sur cette actualité, j’ai hésité, par peur de ne pas être capable de bien m’exprimer et de finir l’article…

Quand, comme ce fut le cas hier, tu apprends qu’un artiste que tu as déjà vu en spectacle et dont tu appréciais particulièrement sa présence scénique et sa voix unique, s’est suicidé: tu es sidéré.

J’avoue ne pas y avoir cru! Lourde perte pour le monde de la musique…

J’ai dû parcourir plusieurs sites de nouvelles pour être certaine que ce n’était pas un mauvais potin. Linkin Park allait être de passage au Centre Bell à Montréal en août. Je les avais vu au Rockfest de Montebello, en 2015, et je comptais bien me ruer au Centre Bell le mois prochain.

Ce n’est plus le cas parce que Chester Bennington, frontman de la formation, fut retrouvé pendu, à son domicile de Los Angeles, le 20 juillet 2017

Âgé de 41 ans et papa de 6 enfants, il souffrait d’épisode de la dépression depuis plusieurs années déjà ; il a souvent parlé de ses démons, lui qui était hanté par des problèmes de dépression chronique et une dépendance aux drogues et à l’alcool. Il avait aussi déjà mentionné avoir été agressé sexuellement dans son enfance.

Le décès tragique de Chester se rapproche de celui d’un de ses meilleurs amis et chanteur de Soundgarden, Chris Cornell, qui a mis aussi fin à ses jours en mai dernier.

Le leader de la formation Linkin Park lui avait d’ailleurs écris une lettre, mentionnant «ne pas pouvoir imaginer un monde dans lequel tu n’es pas»…

Photo : Facebook Linkin Park

Everything you say to me
Takes me one step closer to the edge
And I’m about to break
I need a little room to breathe
‘Cause I’m one step closer to the edge
And I’m about to break

Après Amy Whinehouse, Freddie Mercury, Kurt Cobain… On nous enlève une autre voix d’exception dans le monde de la musique. Chester faisait partie de mon top 10 et assurément, je n’écouterai plus jamais les chansons de Linkin Park de la même façon.

Le groupe a dévoilé hier le vidéoclip (peu avant la nouvelle) pour leur dernier simple Talking to Myself, issu de leur plus récent album. La chanson a été écrite par la femme de Chester mentionnant ses démons intérieurs et sa lutte contre la dépendance. Il est également question des nombreuses fois où elle a tenté de l’aider à s’en sortir. La vidéo a été vu plus de 9 millions de fois déjà.

Tout comme leurs fans, pas la peine de mentionner que la communauté artistique mondiale a été bouleversée par cette annonce : les témoignages fusent sur les réseaux sociaux depuis l’annonce.


Tel-jeunes : 1-800-263-2266 (texto : 514 600-1002)

Centre de prévention du suicide : 1-866-APPELLE (277-3553)