Et si le bonheur était un choix…

bonheur-choix-heureuse-sourire

Depuis que j’ai l’âge de travailler, je gagne ma vie au service à la clientèle. Sourire, être aimable et sympathiser avec les gens font partie intégrante de mon job.

Même s’il faut souligner que mon désir de bien faire les choses et ma dévotion pour mes emplois font partie de mes valeurs, je rencontre parfois des défis et je choisis malgré tout de me mettre un smile dans la face. Parce que chaque instant compte!

De nature, je suis et je choisis d’être de bonne humeur

Partager des fous rires, semer un peu de légèreté et faire en sorte de ne pas gaspiller une seule journée. Parce que OUI, je crois que c’est un choix !


Maître de ta destinée

bonheur-choix-smilePour moi, un jour sans rire est un jour perdu. Ce qui n’est évidement pas le cas que tout le monde… à mon grand désarroi ! Tous et chacun ont le pouvoir de décider en se levant le matin de quelle manière ils prendront d’assaut leur journée.

Je n’apprends rien à personne. Pourtant, peu de gens le mettent en pratique.

Mais tant pis pour ceux que ma joie de vivre et ma bonne humeur perturbe. Parce que OUI, imaginez-vous dont que ça gosse ben du monde de côtoyer et/ou de croiser des gens qui propagent autant d’énergie positive.

Ces fameux pessimistes nés…


Les maudits chiâleux

bonheur-choix-hulk

Ce qui m’amène à jaser des maudits chiâleux, des gens négatifs, des airs bêtes, des « pas de façon », comme diraient nos vieux.

Je dois avouer que ceux qui s’occupent à conjuguer le verbe lamenter et à soupirer (accompagné d’un roulement de yeux) mettent régulièrement ma patience à rude épreuve. Mais, il me permettent également de revenir à l’essentiel de la chose: choisir le bonheur.

Ce que l’on est et ce que l’on choisit d’être a un impact immédiat sur comment va se dérouler notre journée. Sur comment va se dérouler notre vie. Et chacun a ce moyen en lui. Suffit de CHOI-SIR.

Le verre à moitié plein ou vide? là est la question…

Bien sûr qu’il m’arrive de ressembler à une fille qui vient de manger un coup de deux par quatre dans face, parce que j’ai passé une nuit de mar**. Ou encore d’avoir une journée qui ne va pas du tout comme je le voudrais.

Et alors?!

C’est à moi de trouver les moyens pour y remédier. Comme je le répète souvent: s’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème. So... c’est assez simple. Les autres n’ont pas à payer pour ça, mon ami!

bonheur-choix-chialeux


On récolte ce que l’on sème

Avant, je trouvais cela triste pour les malheureux. Je me disais qu’ils n’avaient pas la même chance que moi. Mais, j’ai vite réalisé que la chance n’avait rien à voir là-dedans.

Je mets des efforts pour voir les solutions quand tout s’embrouille, je me pousse, me motive, me tourne vers le positif, alors que ce serait bien plus facile de me laisser tomber au fond du baril.

Je choisis d’être heureuse et je fais mon propre bonheur.

On n’a qu’une seule vie à vivre et je crois qu’on a tous le même but: être heureux. Alors…

donnons-nous la peine!