Ce que tout le monde devrait savoir sur les troubles alimentaires

Photo Hadis Safari, Unsplash

Le 2 juin prochain aura lieu la Journée mondiale de sensibilisation aux troubles alimentaires. Ainsi, aux quatre coins du globe, de nombreuses personnalités s’uniront pour démystifier cette problématique.

Le thème de l’édition 2018 est :

Mettre fin à la stigmatisation entourant les troubles alimentaires

Pour ce faire, l’éducation est la meilleure arme! Car, les gens aux prises avec un trouble alimentaire sont trop souvent victimes de nombreux préjugés à l’égard de leur maladie. Ils sont trop souvent responsabilisés pour ce qu’ils vivent et leur situation est minimisée.

Photo Sarah Diniz Outeiro, Unsplash

Voici donc 5 faits à retenir :

  • On ne choisit pas d’avoir un trouble alimentaire.
  • On peut souffrir d’un trouble alimentaire, peu importe son poids et son format corporel.
  • Les troubles alimentaires touchent tout le monde (âge, sexe, origine, orientation sexuelle).
  • Il est possible de se rétablir complètement d’un trouble alimentaire.
  • Il ne faut pas blâmer les familles.

Saviez-vous que ?

Au Québec, 300 000 personnes sont susceptibles de développer un trouble de la conduite alimentaire.

Au moins 10% des Québécoises âgées entre 13 et 30 ans souffrent d’un trouble de l’alimentation important.

5% à 10% des cas d’anorexie nerveuse (et 10% à 15% des cas de boulimie) sont observés chez les hommes et les garçons.

Les troubles alimentaires ont le plus haut taux de mortalité parmi tous les troubles de santé mentale.

Entre 5 et 20% des personnes qui souffrent d’anorexie, au Canada, décèdent des complications reliées à la maladie.

Photo Jennifer Burk, Unsplash

Une personne peut se retrouver sur une liste d’attente pendant un an avant de recevoir de l’aide pour son trouble alimentaire. Cette attente peut être influencée, entre autres, par la sévérité du cas lors de l’évaluation.

Le taux d’hospitalisation chez les jeunes pour un trouble alimentaire a augmenté de 44% au CHU Ste-Justine, de 2008 à 2013.

Des enfants de 9 ans sont hospitalisés au CHU Ste-Justine pour un problème d’anorexie.


Comment s’impliquer ?

Vous voulez vous impliquer? La soirée-bénéfice d’Anorexie et Boulimie Québec (ANEB) aura lieu le 24 avril prochain. Pour l’occasion, les gens pourront se joindre aux chefs Jérôme Ferrer et Helena Loureiro, au Portus 360, pour une soirée gastronomique, sous le thème «CÉLÉBRONS LE PLAISIR DE MANGER».

L’objectif : amasser des fonds pour poursuivre les activités de l’organisme

Bouchées signatures des deux chefs, stations culinaires et festivités attendent les convives !

PRIX DU BILLET : 275 $ (un reçu d’impôt de 200 $ sera remis)