Regret n’est pas un mot faisant partie de mon dictionnaire. Pourquoi? C’est simple! Pour moi, ce mot a une connotation beaucoup trop négative. Nous sommes l’ensemble des expériences que nous avons vécues, autant celles éveillant en nous de doux souvenirs que celles que nous ne tenons pas à nous remémorer.

Nous sommes également l’équation de tous les choix que nous avons faits, des événements que nous avons subis et des opportunités que la vie nous a offertes. Notre vie est un enchevêtrement de carrefours, de virages et de détours.

Un long voyage pendant lequel nous nous efforçons d’apprendre de notre passé, de vivre dans le moment présent, tout en nous créant un futur ensoleillé

Je suis une personne qui me considère plutôt positive, mais récemment une question me revient souvent :

Et si ?

Après la lecture d’un ouvrage, une statistique m’a troublée :

en moyenne, plus de 77% de nos pensées quotidiennes sont négatives

Nous sommes baignés dans une culture de besoins. Nous désirons toujours obtenir plus, avoir mieux. Le paraître est crucial et l’humain recherche sans cesse un sentiment de valorisation. Bien souvent, cette valorisation est synonyme de réussite dite « sociale ». Ce que nous pensons devoir accomplir pour réussir socialement. En d’autres mots, pour rentrer dans le moule sociétal.

Photo Kylie De Guia, Unsplash

Mes mantras

Voici donc quelques mantras qui m’aident à surmonter cette fameuse question :

  • Prendre le temps d’analyser mes désirs et leurs sens profonds : pourquoi est-ce important pour moi? qu’est-ce que je recherche véritablement en comblant ce besoin?
  • Prioriser mes désirs. Il est impossible d’obtenir tout en même temps.
  • Se donner le droit de modifier ses besoins et surtout, tenter de ne pas culpabiliser par la suite. Il est peut-être vrai qu’il y a deux semaines vous avez proclamé haut et fort un de vos nouveaux objectifs. Cependant, il se peut que votre réalité et vos désirs aient changé. Les gens sont portés à partager leur opinion puisqu’ils pensent bien faire et aider. Malheureusement, ce n’est pas toujours le résultat obtenu. Bien souvent, on freine nos réelles envies pour faire plaisir aux gens. Mettons-nous au centre de notre bien-être. On ne pourra jamais être totalement heureuse si on ne place jamais nos envies en avant-plan.
  • Arrêtez de vous comparer aux autres! Eh oui, Gisèle a peut-être déjà deux enfants, Martin vient de s’acheter un chalet et Nadine a obtenu son diplôme dans les temps annoncés. Cependant, à chacun sa route! Recentrez-vous sur vous et VOTRE chemin à parcourir.
  • Inspirez-vous de modèles qui vous poussent à sortir de votre zone de confort. Ne tentez pas de faire comme eux, mais bien de paver votre propre route.
  • Tentez de délaisser les normes que la société nous impose.
  • Chaque fois que la question « Et si? » vient dans votre esprit, chassez-la telle une sorcière! Remplacez cette question par « Grâce à X j’ai pu apprendre/vivre… »
Photo MARK ADRIANE, Unsplash

Et si? Et si? Et si?…

Et si on acceptait les choses telles qu’elles sont?


S’écarter pour mieux se retrouver

Savourons la route que nous parcourons et tous ses aspects dans toutes ses tonalités : allant des plus sombres aux plus lumineuses. Parfois, nous empruntons un raccourci qui, au final, prolongera notre route. Parfois perdus au milieu de nulle part, nous trouvons un lieu magique et surtout imprévu. Chacun pave sa propre route.

Il suffit de mettre une musique de fond (des petits plaisirs de la vie), d’être bien accompagné (son réseau) et d’avoir un bon véhicule (santé) pour savourer le voyage!

Après tout, il n’est pas toujours nécessaire d’avoir une carte…

Photo Luke Stackpoole, Unsplash