Que représente le mois d’octobre pour vous? 

Au travers des lattes aux épices d’automne, de la tarte aux pommes et des promenades dans les sentiers aux feuilles orangées, les films d’horreur occupent sûrement une petite place dans vos incontournables?

Si c’est le cas, je vous conseille d’ajouter Bly Manor : La dernière demeure à votre liste d’écoute Netflix.

La première saison a eu un succès fou et les fans étaient ravis d’apprendre que cette série aurait une suite… en quelque sorte!

Mettez-vous dans l’ambiance de l’Halloween en vous plongeant dans cette série terrifiante.

Et ne vous inquiétez pas, je ne vous dévoilerai pas les secrets de la série… #NoSpoiler


Construction

Cette 2e saison est un peu différente de la précédente, parce qu’elles ne se suivent pas. La saison 1 se concentrait sur la dernière demeure des Hill, alors que cette fois-ci, le producteur nous présente une toute nouvelle histoire avec de nouveaux personnages!

Ce principe a déjà été utilisé par Ryan Murphy, producteur de la série American Horror Story, qui nous présente une saison différente avec une histoire n’ayant aucun lien direct avec la précédente. La seule continuité est que certains des acteurs reviennent d’année en année, mais en incarnant un rôle différent chaque fois.

Victoria Pedretti, Oliver Jackson-Cohen et Henry Thomas sont certains des acteurs qui nous rejoignent une seconde fois pour nous présenter la nouvelle histoire d’horreur vécue par leurs personnages. Ils ont merveilleusement bien réussi à interpréter un nouveau rôle, développé en profondeur en seulement 9 épisodes.

Les nouveaux visages présents cette année ont bien du talent, et vous les trouverez autant attachants… qu’effrayants!


Motif du producteur

Cette année, les producteurs ont voulu essayer de faire quelque chose d’un peu différent en ce qui concerne le style, qui n’est pas axé que sur l’horreur. Lors d’une interview, Mike Flanagan, le créateur de cette série, a avoué que la motivation derrière cette saison était de montrer que notre passé nous hante plus longtemps qu’on peut le croire. 

Les premiers épisodes sont donc plus effrayants, puisqu’il y a quelques apparitions inexpliquées et nous ignorons ce que Bly Manor nous réserve.

attachants

L’ambiance est tendue et nous sommes constamment sur nos gardes

Le début de Bly Manor semblait plein de promesses en ce qui concerne la peur que nous procurerait cette saison. Mais au fil des épisodes, la peur est de moins en moins présente, et nous découvrons tranquillement les relations entre les personnages, à l’aide de flash-back dans le passé.

Toutefois, certains des épisodes sont un peu plus difficiles à suivre et ça devient compliqué de deviner ce que le producteur veut mettre en valeur… Je vous conseille quand même de continuer votre visionnement et de laisser une chance à cette série, puisque vous ne le regretterez pas!


L’épisode 8

Pour moi, l’épisode 8 est décisif : nous rencontrons des personnages ayant une grande importance au sein de cette histoire, et c’est à ce moment que tout fait du sens.

nous comprenons SOUDAINEMENT l’ampleur de la situation!

L’horreur, ce n’est pas toujours une scène dans laquelle nous sursautons quand un visage apparaît brusquement à l’écran en criant, l’horreur est remplie de petits détails qui se mettent en place pour que le spectateur se sente… terrifié.

Le format utilisé, celui du narrateur qui nous raconte l’histoire, est similaire aux ouvertures de certaines anciennes séries télévisées comme Creepshow ou Scary stories to tell in the dark.

Finalement, cette saison est basée sur des œuvres de l’écrivain de la fin du 18e siècle, Henry James. Il ne s’agit pas de la première fois que l’un de ses livres est adapté à l’écran, mais les producteurs on fait de leur mieux pour donner quelque chose qui se approche de l’univers créé par l’auteur.

Je vous conseille donc d’aller lire à son sujet si vous avez aimé la série!


Verdict

Si vous ne l’avez pas encore commencé, je vous suggère fortement d’aller faire un tour sur Netflix pour voir ce qui s’est produit à Bly Manor. 

La saison un et deux de cette série ne se comparent pas. Toutefois, le travail qui a été fait pour nous présenter cette histoire est tout simplement épatant! En plus de revisiter le genre de l’horreur lui-même, en restant fidèle au genre romance gothique.

L’histoire semble un peu difficile à suivre au début, mais puisqu’elle est bien structurée, on réussit à comprendre les éléments qui nous sont présentés. 

Je vous souhaite de passer une parfaitement splendide Halloween sur fond de Bly Manor!

Après avoir écouter Bly Manor, vous pouvez jeter un coup d’oeil à ces 7 films d’horreur parfaits pour l’Halloween