« Perdre du poids » arrive trop souvent en tête de liste des résolutions de début d’année. On boit notre café en vitesse, on engloutit de la restauration rapide le midi, on gère l’école à la maison entre deux bouchées à peine mâchées pour le souper, on grignote pour passer le temps… Ensuite viennent la culpabilité, les ballonnements et les mauvaises habitudes.

Et si, au lieu de se priver et de se taper sur la tête (ou sur le ventre !), on écoutait notre corps ?

Pas toujours facile d’allier saines habitudes et plaisirs gourmands. Ainsi, découvrons ensemble cette nouvelle tendance qu’est l’alimentation consciente.


Qu’est-ce que c’est, exactement ?

Cette méthode est presque une philosophie de vie ! Rien n’y est réinventé, c’est tout simplement de réapprendre à écouter les signaux de la faim et de la satiété. L’alimentation consciente consiste à absorber les aliments, non pas comme l’environnement nous y pousse, mais comme notre corps en a besoin. Cette démarche monte en popularité grâce à ses bienfaits sur la santé globale.

Les 5 commandements de l’alimentation consciente

  • Reconnaître les vrais signaux de la faim et du sentiment de satiété
  • Voir la nourriture, les repas et la préparation positivement
  • Ne jamais se juger ou juger la nourriture que nous consommons
  • Choisir des aliments qui nous procurent du bien-être physique et mental
  • Écouter son corps avant, pendant et après avoir mangé (être conscient de sa digestion et des réactions corporelles)

Comment s’alimenter consciemment ?

Évidemment, instaurer cette nouvelle habitude doit se faire graduellement et à votre rythme. Vous pouvez débuter avec un repas par jour en pleine conscience et augmenter la cadence par la suite. Il est recommandé de créer une ambiance relaxante lors d’un repas et de manger celui-ci assis à la table. L’alimentation consciente incite à mâcher longuement chaque bouchée, à analyser les couleurs et les textures dans votre assiette tout en étant rempli de gratitude envers les aliments.

La célèbre patineuse artistique canadienne, Tessa Virtue, a récemment collaboré avec la marque Kashi pour promouvoir la méthode de l’alimentation consciente. Lors de la campagne #PleinsDeVie, l’athlète olympique a donné quelques trucs qu’elle applique au quotidien :

Tessa Virtue, pour Kashi
  • Ayez une routine. Que ce soit un calendrier, un agenda, une application : la planification est la clé.
  • Fixez des intentions conscientes et n’abandonnez pas. Faites des choix alimentaires positifs et croyez en vous.
  • Gardez l’esprit ouvert et essayez de nouvelles choses. Testez de nouvelles recettes, osez découvrir de nouvelles saveurs et appréciez-les en pleine conscience.
  • Connaissez vos étiquettes. À l’épicerie, portez attention aux protéines et aux fibres. Votre corps vous remerciera.

Les effets positifs

L’alimentation consciente réunit de plus en plus d’adeptes en Amérique du Nord et tous s’entendent pour dire que les bénéfices sont très agréables.

Tout d’abord, les excès de nourriture deviennent plus rares puisqu’on apprend à gérer la sensation de faim et de satiété, donc beaucoup de personnes vivent une perte de poids. Aussi, en se concentrant sur chaque bouchée, le plaisir de manger est non-négligeable. Notre corps et notre cerveau associent les repas à la satisfaction et la joie.

Les impacts sur la santé globale se manifestent notamment par une meilleure digestion, une plus grande énergie, moins de stress et même une amélioration des capacités cognitives comme la mémoire.

L’alimentation consciente peut aussi faire partie du processus de guérison d’un trouble alimentaire, comme l’anorexie ou la boulimie, par exemple.

De plus, cette méthode nous permet d’apprécier pleinement le privilège de manger en réfléchissant et en remerciant tous ceux qui font partie de la grande chaîne d’approvisionnement.


Bref, ce n’est pas magique, ça requiert des efforts, mais être consciente de son corps, de ses besoins et de ses goûts aura certainement un impact dans toutes les sphères de votre vie.

C’est un peu le yoga de l’estomac, finalement!