Argentine – Se reconnecter avec la nature à Jujuy

Tilcara, nord de l'Argentine
Photo : Laurine Cretenet, Tilcara

Lorsque j’étais à Uyuni, j’ai rencontré un Argentin qui m’a vendu la région de Jujuy, au Nord de l’Argentine. Cette partie du pays est surtout connue pour ses montagnes colorées.

J’ai donc ajouté plusieurs villages à ma TO-DO LIST

La région de Jujuy est incroyable. Elle fait partie de l’altiplano et se trouve donc dans la continuité de la Bolivie. La culture y est assez proche et les montagnes dégagent une énergie très forte.

Je vais peut-être vous sembler folle, mais ma semaine passée dans cette région a été forte en émotions. J’ai beaucoup pleuré… c’était plus fort que moi, mais ce n’était pas de la tristesse!

Humahuaca et sa Pena Blanca, nord de l'Argentine
Photo : Laurine Cretenet, la Pena blanca de Humahuaca

Je ne me suis jamais autant sentie proche de la nature, de la Pachamama : la mère Nature!


Les montagnes riches en couleurs

Après Buenos Aires, je voyage directement à Humahuaca pour y rencontrer mon couchsurfer Daniel. Ce dernier, artiste-céramiste, est la personne idéale à rencontrer pour connaitre l’histoire et les environs. J’ai passé quelques jours avec lui et j’ai découvert le site archéologique de Humahuaca, la Pena Blanca et il m’a montré quelques bases pour créer des objets en céramique.

Humahuaca est aussi le point d’entrée pour se rendre au célèbre Hornocal, la montagne aux 14 couleurs. Pour ma part, j’ai préféré garder cette merveille pour la fin et me rendre dans les villages environnants en premier.

Psssit! La région est très bien desservie et on se déplace facilement en colectivo (appelé omnibus, en Argentine).

J’ai consacré mes deux premiers jours au site archéologique d’Humahuaca et à la Pena Blanca. Mon troisième jour a été dédié aux villages de Uquia, Tilcara et Maimara.

La Quebrada de las Senoritas, Nord de l'Argentine
Photo : Laurine Cretenet, Uquia et la Quebrada de las Senoritas

J’embarque donc dans un omnibus et fait un premier arrêt pour me promener jusqu’à la Quebrada de las Senoritas. Les couleurs de ce paysage me rappelle Tupiza.

Je reste une heure environ et je repars ensuite en direction de Tilcara, pour un trek de 3 heures en direction de la Garganta Del Diablo. Là encore, les paysages sont incroyables. Et je ressens une certaine plénitude.

Je termine ma journée à Maimara pour contempler la Paleta del Pintor, une autre montagnes incroyables qui vaut la peine de s’y arrêter.

La Paleta del Pintor, nord de l'Argentine
Photo : Laurine Cretenet, la Paleta del Pintor de Maimara

Le Carnaval

Je prends aussi le temps de parler avec des villageois qui insistent pour me montrer le diablo de Carnaval!

Dans le nord de l’Argentine aussi, on célèbre le Carnaval. Et il semblerait que ça vaille le détour et que de nombreux Argentins se déplacent jusqu’à Jujuy pour profiter des célébrations.

On peut vite apercevoir l’influence de la Bolivie, ou tout simplement un lien culturel entre le nord argentin et l’altiplano bolivien.

Mon quatrième jour, je le dédie à Purmamarca et à l’Hornocal. Pour me rendre à Purmamarca, j’opte pour le stop en compagnie d’un Argentin. Les habitants du nord sont très solidaires et n’hésitent pas à rendre service. 

Je prends donc le temps d’en apprendre davantage sur la culture argentine…

Purmamarca est tout simplement à couper le souffle. Je me rends au point le plus haut, face à la montagne aux 7 couleurs, pour avoir le meilleur point de vue.

C’est un musée à ciel ouvert!

La montagne colorée de Pumamarca, nord de l'Argentine
Photo : Laurine Cretenet, Purmamarca et sa montagne colorée

Je retourne à Humahuaca en omnibus et décide de me rendre à l’Hornocal. Trois moyens pour s’y rendre : en stop, louer une voiture ou en payant des locaux. La montagnes aux 14 couleurs se trouvent tout de même à 40 minutes de Humahuaca et comme il est tard, j’opte pour le transport avec les locaux (250 pesos argentins) et je me dis que le prix est vraiment peu élevé, surtout après être allé au Périto Moreno.

Encore une fois une merveille de la nature encore inconnue, donc très peu de touristes. Des argentins m’ont dit qu’ils n’avaient entendu parler du site que depuis deux ans.

L'Hornocal de Humahuaca, nord de l'Argentine
Photo : Laurine Cretenet, l’Hornocal de Humahuaca

En direction de Yala et de ses lagunes

Après toutes ces émotions, je me rends à Yala, chez Luis. Le paysage est complètement différent. On est toujours à Jujuy, mais tout est vert, c’est la Selva. On est loin des paysages arides et montagneux.

Quelle surprise!

Lagunas de Yala, nord de l'Argentine
Photo : Laurine Cretenet, les Lagunas de Yala

Je pars donc pour une promenade de 4 heures dans le parc national de YalaMon hôte, Luis, est tout simplement génial avec moi et nous profitons pour échanger sur la culture.


La fin de l’Argentine

Je suis émue de quitter ce pays dans lequel j’y ai voyagé seule, pendant 7 semaines. J’y ai fait des rencontres incroyables, bu du vin délicieux, rigoler, pleurer! Je m’y suis aussi remise en question.

maintenant, Il me reste 10 jours pour retourner à Lima!