lundi, 29 novembre

Voyage tout-inclus post-pandémie : à quoi s’attendre!

Avant même de recevoir l’invitation pour un voyage de presse à Cancún avec Sunwing, je pensais à réserver un tout-inclus pour ma petite famille. Moi qui voyageais PLUSIEURS fois par année avant la naissance de mon fils, j’étais vraiment due!

Mais il y a la Covid et toutes les mesures sanitaires qui me faisaient hésiter… Et si on tombait malade à destination? Et si on ramenait un variant à la maison?

J’ai donc accepté l’offre du nouvel hôtel Planet Hollywood Cancún afin de renouer avec la chaleur du Sud, certes, mais également de tester le nouveau système sanitaire mis en place.

Mon conseil : c’est sécuritaire, je vous le confirme, mais si vous êtes encore craintifs, attendez quelques semaines/mois avant de voyager, car il y a tout de même des failles…


Première faille : l’aéroport de Montréal.

Il y a une nouvelle règle qui indique que l’on doit être double vacciné pour prendre l’avion en partance d’un aéroport canadien, mais elle ne semble malheureusement pas être respectée à la lettre. Par exemple, on m’a bel et bien demandé de voir mon passeport vaccinal aux douanes, mais une simple inspection visuelle a été effectuée, personne ne l’a scanné… Bref, ça aurait très bien pu être un faux et personne ne l’aurait su!


Deuxième faille : à destination.

Je peux vous garantir que Sunwing a vraiment TOUT mis en place pour assurer la sécurité de ses clients. Tous les représentants Sunwing (autant à l’aéroport, que durant les transports, et à l’hôtel) portent le masque sans exception. Durant mon séjour, je n’ai vu AUCUN employé sans masque, et ce autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, et tous le portaient parfaitement bien sur le nez et la bouche (pas de frime!). Il y avait aussi des distributrices à désinfectant pour les mains à plusieurs endroits stratégiques sur le site de l’hôtel.

Le seul manquement de l’hôtel, selon moi, est au buffet, où je croyais que des employés allaient nous servir. Mais non : tous les touristes se servent des mêmes ustensiles pour remplir leur assiette…

quand ce n’est pas directement avec leurs mains! Bref, moins sécuritaire, disons!

Par contre, le problème est du côté des touristes, qui eux, perdent leur bonne volonté lorsqu’ils ont un petit verre dans le nez. Ginette va poser une question au lobby et oublie de mettre son masque, Réjean retourne se servir au buffet et oublie de mettre son masque, Audrey va à la salle de bain tout près de la piscine et oublie de mettre son masque… Vous voyez le genre?

Et ce, sans parler de l’avion, où les gens font semblant de manger pendant des heures pour justifier leur masque porté sous le menton… au point où l’équipage a dû faire des menaces de dénoncer les « frauduleux » à Transports Canada au retour… Misère!

Et pourtant, ce n’est pas si pire un vol avec un masque. Il s’agit d’en apporter plus d’un, et de le changer quand il commence à être humide, voilà!


Troisième faille : l’aéroport de Cancún.

Même si le Mexique (et la République dominicaine aussi, soit dit en passant) ne demande aucun test à l’entrée, pour revenir au Canada, ça prend un fameux test PCR. Heureusement, notre hôtel offrait le dépistage directement sur place (au prix de 90 $US), alors nul besoin de courir aux quatre coins de la ville pour se faire tester 72h avant son départ.

D’ailleurs, sur le site web de Sunwing.Ca, il est clairement indiqué les hôtels qui offrent le dépistage sur place : bien pratique!

Mais encore une fois, le douanier à l’aéroport de Cancún m’a bel et bien demandé mon résultat de test… qu’il a à peine regardé. Bref, ça aurait pu être le test de Miguel De La Costa (nom fictif), effectué le 20 juin 2020 (date fictive) qu’il ne l’aurait jamais remarqué. J’ai entendu certains touristes se plaindre d’avoir fait le tour de la ville et d’avoir payé des centaines de dollars pour ce test… qui ne semble pourtant pas vraiment important au final :/


Bref, tout est une question d’adaptation, selon moi.

D’ailleurs, je dois préciser qu’en aucun cas je ne me suis sentie « en danger », mais comme je le mentionnais au tout début, si vous êtes encore craintifs à l’idée d’attraper la Covid, il serait peut-être plus sage de reporter vos vacances à plus tard, le temps que les mesures sanitaires mises en place se stabilisent. Sinon…

Bon voyage!

Véronique Harvey
FONDATRICE et RÉDACTRICE EN CHEF – Journaliste avant tout, je suis curieuse, gourmande, bonne vivante, généreuse, chaleureuse et clown à mes heures! J'aime rire et faire rire, mais par-dessus tout, j'adore partager mes découvertes... et mes petits bonheurs quotidiens!
RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular