Une fois nos familles trouvées et nos billets d’avion achetés, on passe maintenant à la préparation. Mais, comment prépare-t-on on séjour de six mois dans un pays étranger?

Oui, le plan initial était de rester six mois en Californie, mais vous découvrirez plus tard pourquoi mon séjour a été écourté…

Comme je vous disais, Sacramento est dans le Nord de la Californie. Ainsi, il ne fait pas aussi chaud qu’à San Diego et à Los Angeles. Pour vous donner une idée (pour celles qui, comme moi, ne sont pas fortes en géographie), Sacramento se situe environ à la même hauteur que San Francisco, mais plus au centre du pays.

Ainsi, on se retrouve à mi-chemin entre les plages et les montagnes du Colorado.

D’ailleurs ma nouvelle famille californienne avait l’habitude d’aller faire du ski au Lac Tahoe. Joie, car je faisais beaucoup de snowboard à ce moment-là.


Valise de fou!

Comme notre départ se faisait au mois de janvier, en plein hiver, on annonçait des températures autour de 15 degrés à Sacramento. Mais, plus les semaines allaient avancer, plus le temps allait se réchauffer… Je devais donc apporter des vêtements d’automne, des morceaux plus légers pour l’été, sans oublier mon équipement de snowboard (la planche, les bottes et l’habit de neige au complet) pour les « Weekend Getaways ».

Bref, une valise de fou!

Je me demande encore comment j’ai fait, mais j’ai réussi à faire entrer un carré dans un cercle et, en moins de deux, je me suis retrouvée à l’aéroport de Québec avec ma mère qui versait une larme, mon père qui me rappelait pour la millième fois d’être prudente et mon amie Émilie qui trépignait d’excitation quant à ce départ imminent.


Les douanes…

Malheureusement, je dois avoir un visage suspect, car je me suis fait prendre aux douanes!

On m’a fait entrer dans une petite pièce isolée pour me poser 1001 questions. Mais, si vous vous rappelez bien, le but de mon voyage en Californie était d’APPRENDRE l’anglais, ce qui veut dire que je ne le parlais pas très bien avant de partir… Misère!

En fait, quand on part aux États-Unis pendant six mois, soit on a vraiment beaucoup d’argent, soit on planifie travailler durant notre séjour. Quand on se classe dans la deuxième catégorie, on doit avoir un permis de travail.

Et malheureusement, on n’en avait pas!

Si on avait transigé avec le site Aupair, comme c’était prévu au départ, nous aurions eu tous nos papiers en ordre… mais bon.

On m’a donc posé des questions sur ma situation financière et celle de mes parents, sur mes plans une fois atterrit en Californie, mon adresse sur place, etc. etc. etc. Je ne sais pas comment le douanier américain a fait pour comprendre mes explications/mensonges, mais il m’a finalement laissé passer.

Quel soulagement!

Émilie et moi sommes donc entrées dans l’avion, ne sachant pas ce qui nous attendait de l’autre côté du continent…

Poursuis ta lecture juste ici, avec la 3e partie : La rencontre