Eh oui, ce qui devait arriver arriva : cette semaine, j’ai reçu un message inattendu (pas dans le sens cute du terme, malheureusement!) sur Facebook, un message gratuit, un message rempli de haine.

Eh oui, cette semaine, j’ai été la cible d’un Troll, ces « personnages » du web qui insultent les autres sans filtre… et qui cachent leur identité pour le faire, évidemment!

Cette personne malintentionnée a donc envoyé une série de messages à mon intention sur la boite de réception de la page Facebook La Journaliste. Elle s’est probablement créé un compte juste pour ça et l’a annulé juste après, car un message d’erreur apparaît lorsque j’essaie de retracer la source…

Quelle lâche!

Si tu as assez de culot pour m’écrire des méchancetés, pourquoi ne pas le faire à découvert?

Non, mais sérieusement, j’ai souri en lisant ces lignes la première fois. Après tout, je me considère chanceuse que ce ne soit pas arrivé avant. Ça va bientôt faire 5 ans que j’ai ma plateforme et on ne peut pas plaire à tout le monde!

Ensuite, j’ai eu une pensée pour cette personne qui doit ressentir un profond mal-être. Parce qu’il faut être vraiment malheureux (et n’avoir rien à faire) pour prendre le temps d’écrire des bêtises pareilles…

D’ailleurs, je me demande toujours si c’est un homme ou une femme et même si je connais cette personne… Qui sait!


Mon analyse

Par la suite, j’ai analysé ses critiques :

Un blogue rempli de me, myself and I

C’est la principale raison pour laquelle j’ai fondé ce blogue : pour avoir une plateforme où m’exprimer sur des sujets qui me tiennent à cœur, alors j’accepte cette critique.

Un blogue qui manque d’éthique journalistique

Oui, le blogue s’appelle La Journaliste, mais ça reste un BLOGUE. Évidemment, je veux que l’information que l’on transmet soit véridique, mais je ne m’attends pas à un traitement journalistique de la nouvelle de la part de mes collaboratrices (ni même de ma part, car je sais faire la différence entre mon travail et mon passe-temps).

Utiliser son enfant

Je sais que le fait d’exposer son enfant sur les réseaux sociaux est un sujet très mitigé. Bien que j’avais pris la décision de le faire délibérément, je ne pensais effectivement pas mettre Harrison autant de l’avant. Mais, en raison du confinement, disons que mon univers tout entier tourne pas mal autour de ce petit bout d’homme depuis quatre mois et demi.

S’il m’était possible de sortir manger au restaurant, d’aller magasiner avec mes copines, de faire un 5 à 7 chez un ami, d’aller passer le weekend au chalet avec mes parents et de voyager, mon contenu serait pas mal plus varié. Mais, en ce moment, c’est pas mal mon chum (qui a horreur des réseaux sociaux), mon bébé et mes deux chats entre quatre murs. Alors oui, mon enfant est souvent mis de l’avant! Mais encore là, je ne considère pas du tout que je « l’utilise », je ne fais que partager mon quotidien avec mes lectrices, c’est tout!

J’ai l’air d’avoir plus de 45 ans (alors que j’en ai 35)

Je sais, mais les cliniques d’esthétiques sont fermées, alors je ne peux pas recevoir mes injections de Botox… 😉

Je suis très très loin d’être un mannequin

Ça tombe bien, car je n’ai aucune intention de le devenir! Ce que je veux montrer, c’est de la diversité. Non, je ne suis pas grosse, mais je ne suis pas mince non plus, et je m’accepte telle que je suis, avec mes qualités et mes défauts. Je me considère comme une fille ordinaire et j’espère que mes lectrices sont capables de s’identifier à moi, car je pense être une personne accessible, qui sait montrer le beau, mais aussi le moins beau quand c’est pertinent.

Passez une mauvaise journée, pauvre conne

(sans commentaire)


Somme toute…

Somme toute, ma première expérience d’intimidation en ligne n’a pas été si pire que je l’avais imaginée. Ça fait 5 ans que je redoute ce moment, mais cette attaque ne m’a pas vraiment atteinte. J’ai plus de pitié pour la personne qui l’a envoyée que j’ai de peine moi-même.

Mais ceci étant dit, pourquoi être si méchant quand tu peux tout simplement te désabonner et continuer ta vie paisiblement?

Rien ne t’oblige à consulter mon contenu, après tout…