Et si on décidait d’être heureuse, maintenant, tout de suite ?

Le mois de janvier est souvent synonyme d’introspection, de résolutions, de remises en question. Janvier est maintenant déjà bien entamé, les résolutions vont bon train.

Année après année, je fais défiler dans ma tête les douze mois qui viennent de s’écouler et j’annote mentalement chacune de mes décisions, actions, réussites et échecs.

Ensuite, je prends un crayon et un calepin et je me mets à écrire tout ce que je me souhaite pour l’année qui débute, ce que je veux changer, entreprendre, rayer de ma vie, devenir et accomplir.

Une fois terminée, je regarde cette liste de longues minutes et je me dis que si j’arrive à devenir cette personne, je serai heureuse.


Interrogations

Depuis quelque temps, j’essaie d’être plus à l’écoute de moi-même, de mes pensées, de mes sentiments. Cette année, quand est venu le temps d’entreprendre cette démarche personnelle, je me suis interrogée sur ma façon de faire.

Si chaque année, je dresse une liste de ce que je veux accomplir et un portait de la personne que je veux devenir, en croyant que je serai heureuse une fois ces changements accomplis : n’envoie-je pas le message à mon cerveau que je ne suis PAS heureuse actuellement?

Je pense qu’inconsciemment, en commençant l’année en mettant l’accent uniquement sur ce que l’on veut, et non sur ce que l’on a, on se met beaucoup de pression et on néglige tout ce qui nous rend déjà heureuse.

D’une part, la société actuelle nous bombarde d’images et de stéréotypes quasi inatteignables. Il est certes très facile de se comparer et se dire qu’il s’agit peut-être de la formule gagnante pour atteindre le bonheur.

Il est très facile également de se fixer toutes sortes d’objectifs et de se dire qu’une fois tous atteints, nous serons heureuses. Et en attendant? Aujourd’hui, tout de suite?

Le seul moment qui nous est garanti est le moment présent, on ne peut donc pas remettre notre bonheur à plus tard. Il est important, voire nécessaire, d’avoir des objectifs et des ambitions. Mais, il est primordial de prendre le temps de s’arrêter et de s’écouter. De déterminer ce qu’on veut vraiment pour soi-même.

Surtout, il est primordial de prendre le temps de savourer ce qui nous rend DÉJÀ heureuses et de s’abreuver de ce sentiment pour parvenir à accomplir tout ce que l’on veut atteindre dans la vie.


Faire les choses autrement

Photo Ross Findon, Unsplash

Pour accueillir 2018, j’ai donc décidé de faire les choses autrement. J’ai opté pour un vision board, incluant tout ce qui me rend heureuse, de même que ce que je veux dans ma vie.

Sur un gros carton, j’ai collé des photos, des images et des citations qui m’inspirent et me motivent.

Mon vision board est une représentation imagée de tout ce que j’aime dans ma vie actuelle, de ce que je veux voir disparaître et de ce que je souhaite pour mon futur

Je l’ai placé à un endroit où je peux le voir tous les jours et, contrairement à mes listes de résolutions précédentes, je ressens un sentiment de gratitude et de motivation en le regardant.


S’encourager soi-même

On peut certes vouloir accomplir de grandes choses et devenir la meilleure personne qu’il nous est possible d’être, mais il faut aussi prendre le temps de s’arrêter et de se féliciter pour tout le chemin parcouru.

Photo Hannah Grace, Unsplash

Après tout, on cohabite avec soi-même 24/7, on sait tout ce qui se passe dans notre tête et dans notre cœur, on connait chacune des épreuves traversées qui nous ont permis d’être qui on est aujourd’hui.

Bref, on mérite toute d’être notre plus grande admiratrice et de s’encourager soi-même au quotidien, de se donner une tape dans le dos et une bonne dose d’amour!

sur ce, Bonne année 2018 remplie de bonheur!