mardi, 27 juillet

Voici comment la tour d’apprentissage a changé notre quotidien!

J’ai commencé à en voir passer dans mon fil d’actualité alors que j’étais enceinte. Bon, ça doit exister depuis plus longtemps que ça, mais disons qu’avant ma grossesse, je suivais de moins près les nouveautés pour enfants…

Dès le départ, j’ai trouvé l’idée ingénieuse, mais ne croyais pas qu’il s’agissait d’une nécessité. Dans le sens où la tour d’apprentissage ne figurait pas sur ma liste d’essentiels.

Mais, à partir du moment où Harrison a commencé à marcher – et à s’intéresser à tout ce que maman fait –, la fameuse tour a monté de plusieurs rangs dans ma liste de priorités!

J’avais développé des techniques pour cuisiner d’une seule main, alors que je tenais mon petit curieux de l’autre! Mais il commençait à être lourd et voulait prendre de l’autonomie…

J’ai donc commencé à fouiller sur le web pour dénicher la tour parfaite, qui se voudrait solide, sécuritaire et design. Après tout, je ne voulais pas déguiser ma cuisine avec une pièce qui ne fit pas avec le reste… C’est ainsi que je suis tombée sur la création de la compagnie québécoise petit apprenti, et ç’a été un véritable coup de cœur!

Pourquoi celle-ci? Parce que :

  • il s’agit d’une compagnie québécoise (pensé et fabriqué ici),
  • la tour est belle et robuste (mon coco est très actif),
  • l’endos sert de chevalet d’artiste (pour dessiner à la craie ou poser des aimants),
  • petit apprenti plante un arbre pour chaque tour vendue (on aime!).

Un investissement payant!

Depuis qu’on a introduit la tour d’apprentissage dans notre cuisine, notre quotidien a changé… pour le mieux!

Personnellement, je crois qu’il est important d’impliquer nos minis dans les différentes tâches de la maison, de un, pour éveiller leur curiosité, de deux, pour leur donner le sens des responsabilités, et de trois, pour passer encore plus de temps avec eux.

Je sens que Harrison a envie d’apprendre, de s’impliquer, et je le vois évoluer encore plus rapidement. Bon, comme il n’a que 13 mois, je ne lui donne pas encore de tâches importantes, comme couper des aliments ou mélanger des ingrédients, mais je lui donne des plats et des cuillères de bois et il improvise.

De plus, on peut se servir de la tour d’apprentissage pour les repas sur le pouce. Par exemple, le matin, il peut très bien prendre son petit-déjeuner dans sa tour (s’il ne mange rien de trop salissant) pendant que maman prépare les trucs pour la garderie.

Bref, la tour d’apprentissage est devenue un essentiel dans notre famille et je suis certaine qu’elle le deviendra dans la vôtre aussi. Oui, c’est un peu dispendieux, mais je crois vraiment que ça vaut l’investissement! Car nos cocos peuvent l’utiliser jusqu’à l’âge de 5 ans… et même plus!

Et c’est bien pratique pour se laver les mains, avec la pandémie qui se poursuit…

Véronique Harvey
FONDATRICE et RÉDACTRICE EN CHEF – Journaliste avant tout, je suis curieuse, gourmande, bonne vivante, généreuse, chaleureuse et clown à mes heures! J'aime rire et faire rire, mais par-dessus tout, j'adore partager mes découvertes... et mes petits bonheurs quotidiens!
RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular