Je m’adresse à toi, la célibataire qui a du vécu, mais aussi la mono/solo mom qui vient en paquet de deux, trois ou quatre, et qui se sent comme une capitaine de bateau parfois sans boussole et qui est plus occupée à ne pas perdre de moussaillons dans la houle que de ramer face contre vent.

Que ce soit dans tes rêves, ou sur ta bucket list, tu te dis qu’un jour, tu trouveras l’Homme, celui qui va te prendre comme tu es, qui va, de ses bras chaleureux, entourer tes enfants et qu’enfin, vous formerez un tout. Un peu comme tous ces couples qui te passent devant le panier d’épicerie et à qui tu essaies de leur imaginer la plus belle des histoires d’amour…

Pourquoi ça ne pourrait pas t’arriver, hein ?

Et tu sais quoi, c’est vrai que ça peut arriver. Mais, je veux juste te préparer, au cas où ça ne se passerait pas comme tu le penses. Je te présente donc ce que j’appelle la théorie du morceau de casse-tête.


Attentes et compromis

Unplash @MarkusWinkler

Après une rupture, quand on met un pied devant l’autre, inévitablement vient le moment où on établit ce que dorénavant nous recherchons (un beau grand brun), ce que nous n’accepterons plus d’un partenaire (pu capable de ramasser des bas sales), ce que nous voulons, espérons, rêvons…

Et là TOUT y passe!

Nous formons notre propre morceau de casse-tête. Vous savez, dans une boite de casse-tête, peu importe que ce soit de 100 ou 3 500 pièces, pas un morceau n’a le même détail. J’oserais dire que chez certaines personnes, plus les années passent, plus le morceau se complexifie. Très peu sont faits pour réellement s’associer, même s’ils portent des couleurs similaires.

Alors un jour, quelqu’un va se présenter sur votre chemin, avec son bagage de vie, et tranquillement il va dévoiler son propre morceau de casse-tête. Parfois, il s’imbrique à merveille avec le vôtre, mais bien souvent, pas parfaitement.

C’est là que la saison des compromis commence…

Ton morceau de casse-tête, à quel point tu es prête à la modifier? Et lui? Qui devrait limer un petit peu plus son coin droit qui n’entre pas? Celui qui a le plus d’enfants? Celui qui a le plus de caractère? Celui qui défend le mieux son point?

Est-ce qu’on se respecte si on modifie notre morceau pour quelqu’un?

Est-ce qu’il va modifier le sien si je change un peu le mien?

À partir de combien de compromis ton petit morceau de casse-tête ne te ressemble plus du tout?

La beauté de tout ça, c’est que ma théorie n’a pas de réponse précise, elle existe juste pour te faire réfléchir à ce que tu souhaites vraiment, à ce que tu es prête à changer et à ce que tu n’es pas prête à laisser passer.

Ton morceau de casse-tête t’appartient, alors à toi de voir ce que tu es prête à lui faire vivre!