Les femmes… vues par les médias

0
248
Photo Niklas Hamann, Unsplash

Au fil des ans, les médias ont contribué à la sexualisation des femmes et à la façon dont celles-ci doivent se présenter dans la société. Plusieurs femmes dans le monde souffrent tous les jours par manque de confiance en soi, car elles ne représentent pas l’image idéale de la femme… que ce soit leur corps ou la façon qu’elles communiquent avec le reste de la société.

Pendant des siècles, les femmes vivaient dans une société patriarcale et voulaient s’exprimer. Vous imaginez, il a fallu 20 siècles pour que les femmes puissent aller voter et prendre leurs propres décisions!

Même en 2019, les femmes doivent se conformer aux règles des hommes. Par exemple, la loi contre l’avortement en Alabama, approuvée par un groupe d’hommes blancs, alors que ça ne les concerne aucunement…

bref, Encore aujourd’hui, les femmes sont incapables de prendre des décisions qui impliquent leur corps

À quand ce jour?


De transition en transition

Photo : Bryan Minear, Unsplash

La femme éprouve des moments difficiles durant sa vie quotidienne. Depuis très jeune, on lui dit comment s’habiller, comment manger, voire comment s’asseoir. Tous ces mots et gestes peuvent nuire à l’estime personnelle de la jeune fille et affaiblir sa confiance en elle.

Durant son adolescence, le corps de la fille se transforme et ça peut être épeurant pour certaines. Et depuis l’avènement des médias sociaux, les adolescentes se sentent mal à l’aise dans leur corps, car elles doivent se conformer à une morphologie et à un style précis.

Par exemple, si une jeune adolescente de 16 ans est qualifiée de « ronde », c’est certain qu’elle va se faire intimider par ses camarades de classe sur les réseaux sociaux.

Ensuite, la transition entre l’adolescence et le monde adulte est encore plus difficile pour les femmes. Le moment crucial de leur vie pour trouver une personne qui leur est chère, mais aussi de montrer un côté plus mature d’elle.

Puis vient le monde du travail… qui est dur envers les femmes.

On n’a qu’à penser à l’histoire de cet employeur qui avait demandé à son employée d’enlever son soutien-gorge lors de sa présentation… Misère!

Mais ce n’est pas seulement dans le monde du travail que les femmes sont traitées de manière inappropriée. Sur les rues, les hommes font du « cat-calling », soit du harcèlement verbal. Depuis quelques années, certaines Youtubeuses publient des vidéos où vous pouvez entendre clairement les cris (dégradants!) des hommes.


L’apparence avant les compétences

Photo : Cowomen, Unsplash

À cause des médias, que ce soit les médias traditionnels ou les réseaux sociaux, l’apparence de la femme est jugée avant ses compétences. Par exemple, lors d’une entrevue d’embauche, elle sera jugée sur son habillement, sur la façon qu’elle s’assoit et sur la manière dont elle se comporte devant l’employeur potentiel bien avant ses capacités à accomplir ledit emploi.

Le harcèlement au travail est aussi très commun. Et une grande partie des victimes d’agressions sexuelles ne font pas de plaintes à la police, car leur confiance en soi a été dérobée et elles se sentent inférieures à leur agresseur.

D’ailleurs, la société n’aide pas ces jeunes femmes qui sont apeurées et psychologiquement vidées de leur confiance en elles… Les médias devraient plutôt essayer de trouver un terrain d’entente pour diffuser les histoires de ces jeunes femmes, non?

La société encourage la diversité des femmes, mais elle n’accepte pas ce qui est différent. Si une femme se comporte d’une manière jugée « hors norme » et qu’elle s’habille différemment, elle est immédiatement exclue ou isolée.

Bref, il est temps de se réveiller et de laisser les femmes prendre leurs propres décisions !