Es-tu fier d’être Blanc?

0
171
Photo Zacke Feller, Unsplash

J’ai regardé une vidéo sur Instagram dernièrement, et ça m’a fait grandement réfléchir. Ils ont fait venir 6 personnes blanches (des Américains dans la vingtaine/trentaine) et leur ont posé différentes questions, auxquelles ils devaient se prononcer en accord ou en désaccord.

Plusieurs réponses m’ont fait sourciller (pour ne pas dire m’ont horripilée) , mais ce sont les explications (principalement celles de deux participants : Korbin et Faith) qui m’ont redonné foi en l’humanité.

Le but de cette vidéo (et de cet article) n’est pas de pointer quiconque du doigt, mais de remettre les choses en perspective, d’éduquer. Un peu comme je l’ai fait avec mon article qui explique pourquoi on ne devrait jamais utiliser le mot « mulâtre » (que vous devriez lire si ce n’est pas déjà fait).


Voici donc quelques questions posées dans la vidéo, qui valent la peine d’être expliquées… selon moi!

Le racisme inversé existe : d’accord ou pas?

Une personne noire peut-elle être raciste envers une personne blanche ? Je ne pense pas, non ! Certes, ils peuvent se moquer de nous (« les Blancs ne savent pas danser »), mais le racisme vient avec son lot de haine et d’oppression, et les Blancs sont loin d’être opprimés, alors…


Se concentrer sur les races contribue à nous diviser : d’accord ou pas?

Non! Il y a un problème de races en Amérique, et nous devons en parler pour y remédier. Ceux qui disent ne pas voir les couleurs n’aident personne. Nous devons voir la couleur, respecter les antécédents, et apprécier les différences de chacun pour mieux nous rassembler.


Je (personne blanche) devrais pouvoir dire le mot en N lorsque je chante une chanson : d’accord ou pas?

Même si tu ne penses pas à des choses horribles sur les Noirs lorsque tu chantes le dernier hit de ton artiste préféré dans la voiture, c’est non! Si les artistes noirs ont choisi de s’approprier ce mot horrible (à l’origine!), et en faire le leur, c’est leur droit. Mais nous, en tant que personnes blanches, n’avons pas le droit d’utiliser ce mot désobligeant comme bon nous semble. D’ailleurs, se voir refuser l’utilisation de ce mot est un moindre mal comparativement à ceux qui l’encaissent, le subissent, et le portent chaque jour… vous ne trouvez pas?


Je (personne blanche) vis une vie privilégiée : d’accord ou pas?

Oh que oui! Le « white privilege » ne concerne pas ce que vous avez vécu dans la vie, mais bien la façon dont la société vous perçoit, et vous traite. Et c’est triste de constater que les Blancs ont toujours eu une longueur d’avance…


Je suis fier d’être Blanc : d’accord ou pas?

Je me sens privilégiée de ne pas être opprimée, oui, mais fière d’être Blanche, non. Fière de quoi? Quand on pense à quelque chose dont on est fier, on pense à quelque chose pour lequel on a travaillé. Mais je n’ai rien fait pour être Blanche, et rien ne m’a été enlevé parce que je suis Blanche, alors pourquoi j’en serais fière? Les Noirs ont été opprimés, beaucoup de choses leur ont été volées, alors quand ils se disent fiers, on voit là un signe de force et de courage. Au contraire, quelqu’un qui se dit fier d’être Blanc implique beaucoup de haine. On n’a qu’à penser aux nazis, et au KKK…


Évidemment, tous ne seront pas d’accord avec moi, j’en suis consciente, et on peut nuancer tous ces propos. Je m’engage donc à lire attentivement et à répondre à tous les commentaires qui seront laissés ici-bas… sauf ceux qui sont mal intentionnés, of course!

Sur ce, bon Mois de l’histoire des Noirs, et continuez à vous informer, guys!