Ma nouvelle passion : la broderie avec Mamie Lisette

broderie
(c) Marine Intartaglia

Je suis amoureuse de la laine, du fil, des tissus et des possibilités infinies que permettent les arts textiles (comme le macramé).

J’ai commencé à développer cette passion vers 22 ans, surtout avec le tricot. Mais, en novembre dernier, quand j’ai rencontré Anne-Lise, alias Mamie Lisette, j’ai eu un flash. Mon premier contact avec les arts du fil, c’était la broderie avec ma grand-mère et mon arrière-grand-mère, il doit bien y avoir 20 ans.

Je faisais des motifs au point de croix sur des taies d’oreiller!

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Rencontre avec Mamie Lisette

Si j’ai commencé à broder toute petite avec mes aïeules, j’ai redécouvert cette pratique avec Mamie Lisette qui, contrairement à son nom, n’est pas du tout une grand-mère!

Anne-Lise, de son surnom Lisette, est plutôt une belle grande française au sourire chaleureux, qui partage contagieusement sa passion de la broderie. Coup de coeur instantané pour elle. Mais aussi pour son produit: des kits pour un premier projet broderie, soit un motif à broder sur un vêtement ou un accessoire.

broderie
Mon premier kit! Ciseaux non-inclus, mais ô combien mignons!

Ainsi, dans un emballage recyclé, tu reçois un tambour, une aiguille, du fil de coton et, surtout, un tissu canevas avec l’imprimé du motif choisi. C’est comme un dessin à colorier: suis les lignes!

Tout le monde peut y arriver et c’est bien là un des objectifs du projet de Mamie Lisette: démocratiser les arts du fil!

broderie
(c) Mamie Lisette

Meetup : broderie

Même si le kit Mamie Lisette permet de faire sa broderie seule à la maison (il y a même des enregistrements en ligne pour nous guider!), je suis allée à un des Meetups organisés chaque mois chez Montréal Cowork. Je voulais me faire guider dans mes premiers pas.

Gratuites, ces rencontres sont ouvertes à tous et toutes. Et ce, qu’on ait un projet Mamie Lisette ou un autre projet de broderie, de tricot, etc. D’ailleurs, presque 40% du groupe était composé d’hommes! J’essaie donc de convaincre mon chum de m’accompagner la prochaine fois…

broderie
Anne-Lise m‘explique les bases (c) Mamie Lisette
  • En face de moi, un couple : la fille montrant à son mari à broder.
  • À gauche, trois filles avec leurs projets de broderie à elles, très élaborés.
  • À ma droite, Marie, membre du Cercle des Fermières de Laval, qui prenait une pause de son rôle d’aidante naturelle pour passer un peu de temps pour elle.

Le côté intergénérationnel de ces rencontres est très cher à Lisette. Et c’était un de mes aspects favoris de cette soirée!

broderie
Marie et moi, concentrées sur nos projets et nos discussions! (c) Mamie Lisette

Un bon deux heures et demie où j’ai commencé mon projet: un renard sur un vieux t-shirt abandonné de mon chum. Probablement mon nouveau chandail préféré!

En 3 heures à peine, j’ai renouvelé ma garde-robe (slow fashion!), j’ai appris une nouvelle pratique et j’ai surtout fait de très belles rencontres.

Bref, une expérience à renouveler, ou à essayer, même si vous n’avez pas la main créative