Osheaga et ses dilemmes impossibles

blog-osheaga-dilemmes-shows

S’il y a un événement que je ne veux… non, que je ne PEUX manquer durant l’été, c’est bien Osheaga. Et le plus beau dans tout cette histoire : ça commence dans 7 dodos : hourra!

Sérieusement, ce weekend 100% musical (le premier du mois d’août) est réservé dans mon agenda pour les 10 prochaines années et gare à celui qui tentera de me « double-booker »…

Pour ceux et celles qui ne sont pas au courant, avant d’être immergée dans le fabuleux monde du Lifestyle montréalais, j’ai été journaliste Arts et Spectacles durant quatre ans pour le Journal 24 Heures. Attitrée plus précisément à la musique et au cinéma.

Ainsi, Osheaga regroupe toutes mes passions: de la bonne musique (en masse!), de beaux vêtements (en veux-tu du style, en v’là!), de la délicieuse nourriture (Mmmmm… foodtrucks!) et une vibe de feu (on croirait un retour aux années peace&love!).

En fait, Osheaga est à un bébé chat près de détrôner le paradis en terme de summum!

Cette année sera donc ma quatrième participation à ce festival qui célèbre ses 10 ans d’existence. 10 ans de bonne musique! 10 ans de TROP bonne musique! Sérieusement, la popularité grandissante du festival a fait en sorte que les artistes s’arrachent désormais les places disponibles, ce qui nous pousse (nous = pauvres festivaliers) à faire des choix déchirants.

Voici donc mon palmarès des dilemmes les plus crève-coeur de cette édition 2015 d’Osheaga :


 

Marina and The Diamonds

(Scène de la Montagne)

Vendredi, 16h45-17h35

Vs.

The Kills

(Scène Verte)

Vendredi, 16h55-17h40

 osheaga-marina

J’adore le côté excentrique et coloré de la chanteuse pop du Royaume-Uni (sa chanson Primadonna est un véritable ver d’oreille), mais le spleen du duo indie rock The Kills risque bien d’avoir raison de moi. En fait, je craque pour la voix de la chanteuse américaine Alison Mosshart.


 

FKA Twigs

(Scène Verte)

Vendredi, 20h-21h

Vs.

Of Monsters and Men

(Scène de la Montagne)

Vendredi, 20h25-21h35

 osheaga-fka

La jeune auteure-compositrice-interprète, productrice et danseuse anglaise (et future femme de Robert Pattinson!) a une voix sublime, un style rafraîchissant et est d’une beauté divine. Bref, j’aimerais bien la voir aller sur scène, mais j’aurai le temps d’écouter seulement deux ou trois de ses chansons avant de me diriger vers la scène principale. En effet, j’ai décidé de prioriser le groupe folk islandais Of Monsters and Men, dont j’ai plus que hâte de découvrir le dernier album – Beneath The Skin – sur scène.


 

Florence + the Machine

(Scène de la Rivière)

Vendredi, 21h35-22h50

Vs.

A Tribe Called Red

(Scène Piknic Électronik)

Vendredi, 21h50-22h55

osheaga-florence

Je crois qu’une force suprême m’empêche de voir le groupe A Tribe Called Red sur scène. Sérieusement, je ne compte plus le nombre de rendez-vous raté que j’ai eu avec cette formation de musique électronique. Pourtant, ce n’est pas l’envie qui manque! Encore une fois, une artiste que j’aime d’amour damera le pion du groupe originaire d’Ottawa. Non, mais c’est qu’ils ne sont pas chanceux de jouer en même temps que la grande Florence, eux! Ça m’attriste, certes, mais le choix est évident : FLORENCE ALL THE WAY!


 

Pierre Kwenders

(Scène de la Vallée)

Samedi, 16h10-16h50

Vs.

Milky Chance

(Scène de la Montagne)

Samedi, 16h30-17h20

Vs.

Christine and The Queens

(Scène Verte)

Samedi, 16h50-17h35

 osheaga-pierre

On a ici affaire à un trio de feu! Le premier est une connaissance à moi et un artiste que j’admire tout particulièrement pour sa signature unique, mariant la musique du monde à l’électro (de la World 2.0 en d’autres mots). En deuxième place, on retrouve un duo folk originaire d’Allemagne qui m’a tout simplement charmé avec sa chanson Stolen Dance, sortie en décembre 2013. Finalement, le trio est complété par une artiste à part entière, qui sait faire sa place en empruntant des chemins encore vierges, soit la Française Christine (accompagné de ses « reines »). Si tout fonctionne comme prévu, je devrais être en mesure de voir les trois, en courant rapidement d’une scène à l’autre…


 

Ariane Moffatt

(Scène de la Vallée)

Samedi, 21h-21h50

Vs.

Kendrick Lamar

(Scène de la Rivière)

Samedi, 21h20-22h50

 osheaga-ariane

C’est sans hésitation que j’avoue qu’Ariane Moffatt est mon artiste québécoise favorite. J’ai tellement écouté et chanté sa musique durant mon adolescence et elle ne cesse de m’impressionner avec les années qui passent. Malheureusement, comme le nouvel album de Kendrick Lamar – To Pimp a Butterfly – est vraiment incroyable et que je suis curieuse de voir s’il s’est amélioré depuis son passage à Osheaga en 2013 (où j’ai vraiment été déçue…), je crois que le rappeur américain va remporter la bataille. Mais j’irai peut-être voir le début d’Ariane pour assouvir mon envie…


 

Tove Lo

(Scène Verte)

Dimanche, 20h-20h45

Vs.

Alt-J

(Scène de la Montagne)

20h10-21h20

Vs.

Banks

(Scène de la Vallée)

20h45-21h30

 osheaga-tove lo

Un autre trio d’enfer, ici! Alors que la jeune chanteuse suédoise Tove Lo est la « saveur du mois » avec sa pièce Talking Body, la voix du chanteur du groupe Alt-J est tout simplement hypnotisante, de même que leur chanson Breezeblocks. Finalement, Banks fut ma découverte de l’année 2014. Le choix ne sera pas facile, mais je déciderai sur place si je laisse tomber Alt-J (je les ai déjà vus il y a deux ans) pour me concentrer sur les deux filles ou si je prends la chance de faire la navette entre les trois… En fait, la première option semble plus plausible.

Et vous, quels sont vos dilemmes le plus déchirants?