Ode à ma meilleure amie

Ode à ma meilleure amie

J’ai 23 ans et j’aime à croire que je suis forte et indépendante. Mais, la vérité est que nous avons toutes besoin de cette personne et que pour moi, cette personne, c’est toi.

La première fois que je t’ai vu, j’étais loin de m’imaginer que tu prendrais cette place dans ma vie. En fait, j’étais même loin de douter que l’amitié puisse un jour occuper autant de place dans ma vie.

Alors que toutes les autres jeunes filles à l’école accordaient une importance sans limites à leur bestfriend, j’étais davantage solitaire. Je fais partie de celles qui n’ont trouvé leur meilleure amie qu’à l’âge adulte.

Je suis tombée en amitié avec toi!

Tu m’as charmée avec toutes tes belles qualités, mais ce qui me plaît le plus de toi, c’est ta persévérance. Parce que l’amitié, comme l’amour, est une relation qui s’entretient, une fleur que l’on doit arroser.

Je n’étais pas comme les autres filles et je ne le serai jamais. À l’école, j’étais celle qui avait des préoccupations autres. Je ne voulais pas être populaire, je ne voulais pas être la préférée du prof, je ne voulais pas aller magasiner, je ne voulais pas me vernir les ongles, je ne voulais pas parler des garçons, je ne voulais pas.

Moi, je voulais être intelligente, je voulais des bonnes notes, je voulais lire, je voulais dessiner, je voulais jouer avec les garçons, je voulais attendre le bon. Je me suis retrouvée toute seule et j’ai donc traversé, seule, mes premières épreuves de la vie adulte…

Mais, j’aurais dont aimé que tu sois là!


En vieillissant…

Meilleure Amie, dos

En vieillissant, on a la chance de mieux se connaître soi-même. Ça rend donc les choses plus faciles quand vient le temps de trouver une personne qui a des intérêts communs aux nôtres.

Tu es celle avec qui je peux tout faire.
Je n’ai pas à me cacher avec toi.

Tu es entrée dans ma vie comme une petite souris. On a appris à se connaître lentement, mais sûrement. On a eu nos moments. On a déjà eu nos malentendus, nos froids, nos chicanes, mais t’es restée! À travers toutes ces années, il m’est même déjà arrivé de te repousser et, en bonne amie que tu es, tu as attendu et tu es revenue. Merci!

T’sais, on a beau se faire croire qu’on est adulte, qu’on est des femmes fortes, autonomes et indépendantes, des fois, on a besoin d’un petit coup de pouce.

Il m’arrive parfois d’être une adulte ratée.

Il m’arrive parfois d’over reacter.

Il m’arrive parfois de négliger mes responsabilités d’adultes.

Il m’arrive parfois de pogner la chienne.

D’ailleurs, j’ai pogné la chienne quand mon chum a voulu qu’on s’achète une maison, mais t’étais là.

J’ai pogné la chienne quand j’ai cru qu’il me trompait, mais t’étais là. J’ai pogné la chienne quand mon chum a eu un cancer, mais t’étais là.

J’ai pogné la chienne quand j’ai été diagnostiquée avec une maladie chronique, mais t’étais là.

Je pogne la chienne chaque fois qu’on commence à parler de mariage pis de bébé, mais t’es là.

T’es toujours là!

T’es là même quand t’as tes propres problèmes. T’es là coûte que coûte. T’es là pour m’écouter parler encore et encore. T’es là pour me soutenir et prendre mon bord, même quand j’ai tort! T’es là pour me dire les vraies affaires, même s’il arrive que la vérité blesse. T’es là même quand ça te coûte, même quand c’est plate pis qu’on fait juste gosser sur nos cells.


Tu es celle..

Meilleure Amie-rir

Tu es celle que j’appelle quand je suis pognée dans le trafic sur le Pont Jacques-Cartier pis que j’ai envie de tout crisser là (je ne parle pas de mon char). Tu es celle à qui je peux tout dire ou absolument rien dire. Parce que tu ne me mets pas te pression pour me confier quand je feel pas pour le faire. Tu es celle avec qui je bois un coup, sans vraiment faire attention, parce que je sais que tu ne me jugeras pas pour mes niaiseries.

En fait, tu ne me juges jamais et c’est ce qui fait de toi cette personne si précieuse à ma vie.

Tu es tellement magnifique. Tu es forte. Tu as traversé tellement d’épreuves pour en être où tu es aujourd’hui. Je suis fière de toi. Je suis fière de nous. Quand on s’est rencontré, on était deux jeunes femmes un peu perdues dans la vie. On cherchait à se faire une place, sans trop y arriver.

Le soutien qu’on s’est amené, l’une à l’autre, nous a permis d’aller tellement plus loin…


Une alliée

Meilleure Amie, Best Friend

Les filles, ne négligez pas l’importance d’avoir une alliée à vos côtés.

Ne laissez pas tomber vos chums de filles parce que vous avez rencontré un nouveau mec. Jamais.

N’oubliez jamais qu’à deux, on est deux fois plus fortes et qu’on va deux fois plus loin. Ok?

Pis n’oubliez pas de vous dire merci! Surtout pas.

Voilà, c’était une ode à l’amitié.